Crise sociale au Bénin : Le médiateur de la république reçoit les ministres du gouvernement

Crise sociale au Bénin : Le médiateur de la république reçoit les ministres du gouvernement

Après les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales, le médiateur de la république a reçu hier jeudi deux ministres du gouvernement. Cette rencontre entre dans le cadre des négociations en vue d’un dégel de la crise sociale au Bénin

Bénin : Voici la déclaration des députés de la minorité par laquelle le scandale est arrivé

Accompagnés des cadres du ministère des finances et du ministère de l’enseignement secondaire, les ministres Adidjatou Mathys et Salimane Karimou ont échangé avec Joseph Gnonlonfoun sur la tension sociale qui s’observe actuellement au Bénin. La question épineuse des défalcations sur salaires n’a pas été passée sous silence.

Pour la ministre du travail, les centrales et confédérations syndicales n’ont pas suivi la procédure qui donne droit à une cessation de travail. Le gouvernement a donc décidé d’appliquer  la loi sur le droit de grève en opérant des retenues sur salaires. Cette décision du pouvoir n’a pas manqué d’irriter les centrales et confédérations syndicales qui exigent la rétrocession des fonds défalqués avant la poursuite des négociations avec le gouvernement.

La ministre du travail a déploré cet état de chose avant d’inviter  les travailleurs  à reprendre le chemin des écoles, tribunaux et hôpitaux, au nom de la patrie. Le gouvernement sera toujours disposé à discuter avec les centrales et confédérations syndicales; même après la levée de ces motions de grève a-t-elle assuré.

Après avoir écouté la délégation gouvernementale, le médiateur de la république lui a demandé une synthèse écrite de ses déclarations. Le courrier sera bientôt envoyé au comité de médiation qui va se réunir le 10 avril 2018 pour élaborer et adopter un  rapport contenant des  propositions pour une sortie de crise.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 3 mois

    Quelle perte de temps! En attendant que les enseignants reprennent ils n’ont rien à perdre dans ce cas. La cohabitation est inévitable. Il n’y aura ni vainqueur ni vaincu, le reste c’est du bla bla

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Perte de temps aux beninoises et beninois , les enfants des membres de ce gouvernement et talon lui même , ont tous leurs enfants planqués en France ou aux USA , en plus de leur argent , le sort des beninois ne les intéresse pas , ils font de la comédie , et seront surpris .
    Dans tout ceci les deputés godillots et tenus en laisse comme des c.hiens , se la bouclent , honte à eux