Cybercriminalité au Bénin : des « gaymen » en prison et d’autres en attente de jugement

Cybercriminalité au Bénin : des « gaymen » en prison et d’autres en attente de jugement

A travers une conférence de presse donnée hier mercredi à Cotonou, le 4e substitut du procureur de la République s'est prononcé sur la situation des cybercriminels arrêtés dans le cadre de l’opération "Rambo".

Enseignement au Bénin : La grève se poursuit

A en croire Antoine Abevi, près de trente « gaymen » ont été arrêtés pour des délits de cybercriminalité et de sacrifice humain. Neuf d’entre eux purgent déjà une peine de prison depuis le 28 mars dernier. Quinze attendent leur sentence en prison.Ils seront situés sur leur sort le 08 mai prochain au terme de l’audience qui aura lieu ce jour-là.

Un peu plus tôt, c’est-à-dire, le 19 avril prochain, trois autres « gaymen » passeront à la barre. Ils sont inculpés pour « publication d’images obscènes, chantage et tentative d’extorsion de fonds vis-à-vis d’une parlementaire malgache » a indiqué Antoine Abevi. L’homme de loi a également fait le point des perquisitions dans le cadre de l’opération Rambo. A l’en croire  30 ordinateurs ont été saisis  ainsi que des véhicules.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    MITOBABA Maël Il y a 7 mois

    Chapeau au gouvernement du président talon.c’est simplement de l’audace!!!!

  • Avatar commentaire

    Kadafi
    😢😴😅😑😐😯😈😈👑👙🔰💄👞👟⌚👢👚👚👖⌚👋👐👆👉

  • Avatar commentaire
    tcha tagba razak Il y a 7 mois

    chapeau la police …le numero 00229 69421117 a percu tout mon argent soit disant il travaille a acces canada. et un autre soit disant lieutenant salako ki ma menti que il aurai fouille mon colis et de me faire paye tva au numero de dessus.

  • Avatar commentaire
    Le maître Il y a 7 mois

    Pour régler ce problème de gaye c’est simple il faut juste changer quelques articles du code pénal qui punissent ces délits passer de 6 mois, 2ans à 30 ans comme cela ils ont 30 ans au moment de leur crime ils vont en prison à trente et ressortent à soixante , je crois qu’il y a de quoi les décourager

  • Avatar commentaire
    Le canadien Il y a 7 mois

    Pour régler ce problème de gaye c’est simple il faut juste changer quelques articles du code pénal qui punissent ces délits passer de 6 mois, 2ans à 30 ans comme cela ils ont 30 ans au moment de leur crime ils vont en prison à trente et ressortent à soixante , je crois qu’il y a de quoi les décourager

  • Avatar commentaire

    Félicitations à la police républicaine.
    Ceux qui ont été emprisonnés le sont pour quelle durée? Certains six mois… Est-on sûr d’avoir des résultats dans ce cas même avec une lutte acharnée menée par la police républicaine? Il faut revoir les lois qui régissent la cybercriminalité afin de décourager tous ceux-là à leur sortie de prison à ne pas reprendre ainsi que d’autres éventuels futurs gaymen.

  • Avatar commentaire
    Romaric Dade Il y a 7 mois

    Bon boulot et que vive la justice béninoise. La démocratie en marche.

  • Avatar commentaire
    Sydney Il y a 7 mois

    C’est cela la justice et la gestion d’un pays. Big up à vous et au gouvernement pour les mesures hardies et efficaces qui ont été prises.