Instrumentalisation de la justice en Afrique : Me Alao tire sur la sonnette d’alarme

Instrumentalisation de la justice en Afrique : Me Alao tire sur la sonnette d’alarme

La question de la justice en Afrique préoccupe le Gerddes Afrique. Dans un communiqué signé par son Président Me Alao, l'organisation alerte l'opinion internationale sur des cas d'instrumentalisation de la justice.

Bénin : La Société Générale ferme les comptes de l’Ong Gerddes Afrique (courrier)

Le 27 Avril dernier, le Gerddes Afrique a diffusé un communiqué dans lequel il se prononce sur l’instrumentalisation de la justice sur le continent africain.

Si l’intitulé du communiqué met en exergue l’Afrique en général, la lecture du communiqué permet de constater que le Gerddes Afrique s’est attardé sur le cas précis du Bénin. A travers ce communiqué, l’organisation veut sûrement pointer du doigt un phénomène qui à l’en croire constitue un vrai danger pour l’Etat de droit. Lire le communiqué.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Paysan Il y a 4 mois

    Encore Alao? Il était où quand son client Yayi avait usiné ce machin d’empoisonnement contesté par le juge qui a dû fuir le pays?

    • Avatar commentaire

      Avez vous lu le livre du juge en question?

      • Avatar commentaire

        Je ne crois pas qu’il l’a lu. Il confirme le dicton, si tu veux cacher quelque chose à l’africain, il faut le mettre dans un livre.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 mois

    L’indépendance constitutionnelle d’une Justice qui passerait d’Autorité judiciaire à pouvoir réel et autonome, élu par les citoyens, le Gouvernement, l’Assemblée et les professionnels.
    Voilà la distance à prendre par rapport à la Ve république française dont ont hérité les pays d’Afrique francophone.

  • Avatar commentaire

    je ne crois…pas qu’il existe…un système judiciaire standard,et universel..qui s’impose à tout le monde.

    Les système beninois…n’est pas plus mauvais…que celui de la russie,des pays..d’asie centrale..de l’amérique latine…et ailleurs

    Ce systeme…manifeste le niveau de dévelloppement de chaque société….ainsi donc…le notre est à notre image..puisque c’est gens payés pour dire le droit son issu…du peuple beninois

    • Avatar commentaire

      Ce système…..beninois..!

      dis je…est le réflet de nos niveaux..

      gbedo, et tous ceux là…qui en savent..nous ont parlé..

      En tout cas..moi..je ne souhaite à personne d’avoir à faire à la justice…sinon dans ce cas de figure…la personne..d’autres réalités…

      Depuis l’opj..et le procureur…en passant par le cabinet…du juge….voire meme..la pratique de certains avocats…vous allez regretter de se retrouver…dans ce systeme…qui aime tant le blé…

      tenez…!!

      Je connais…des procureurs,des juges…qui ont envoyé..leurs enfants…étudier aux states et au canada….

      Si on sait…que juste…leurs frais de séjours..dans ces pays coutent des fortunes..ont comprend…que ce n’est pas avec leur salaire…qu’ils peuvent se le permettre…

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 mois

    L’instrumentalisation de la justice au benin  n’a jamais été aussi flagrante que sous la gouvernance de talon ; mais il reste des juges honnêtes qui lui résisterons , on disant le droit et respectant nos lois ; bien viendra un moment où le peuple va le dégager 

    • Avatar commentaire
      Folklore Il y a 4 mois

      Il est vrai qu’il n’y en avait pas sous Yayi Boni dont Me Aalao était l’avocat: Simon Adovelande s’en souvient 😂😂😂

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 4 mois

    Ce ne sont que parole d’un avocat. J’attends moi la réponse contradictoire.