UAC – Bénin : Les étudiants déclarent le “Campus mort” dès ce jour

UAC – Bénin : Les étudiants déclarent le “Campus mort” dès ce jour

Les étudiants passent à la vitesse supérieure.

Bénin : Le Front pour le sursaut patriotique dénonce une situation alarmante

Face à la ruse du gouvernement de la rupture et sa volonté à ne pas satisfaire leurs revendications, les étudiants à travers les organisations estudiantines ont décidé de paralyser les activités académiques, désormais tous les 7 jours de la semaine.

C’est à la faveur d’une motion de grève en date du mercredi 04 avril 2018, que les présidents des trois organisations estudiantines (Fneb, Uneb et Unseb) l’ont fait savoir. Ils dénoncent la parodie de dialogue social entretenue par le gouvernement concernant le dégel de la crise à l’Université d’Abomey-Calavi, notamment par le ministre de tutelle. Cette nouvelle motion de grève à en croire les trois organisations estudiantines, témoigne de leur volonté à ne céder à aucune « menace » ou « intimidation » venant des autorités.

Cette détermination les a conduits à déclarer le « campus mort » à compter de ce jour lundi 10 avril 2018. Une situation qui vient davantage compliquer les choses dans ce haut lieu du savoir. Ils sont passés de 96 heures à 7 jours de grève, pour obtenir des autorités la satisfaction immédiate de leurs revendications. Cette nouvelle motion de grève est renouvelable par tacite reconduction, toute les semaines jusqu’à satisfaction des « nobles » et « légitimes » revendications estudiantines. Entre autres revendications : l’abrogation pure et simple des décrets portant critères d’octroi des allocations d’études universitaires, et celui portant réorganisation du mouvement étudiant, la réintégration immédiate des 21 étudiants arbitrairement exclus, le paiement sans délai aucun des arriérés de bourse, secours, frais de mémoire et frais de stage à tous les ayants droits, et l’abandon de la décision du conseil des ministres qui annonce la hausse des prix des frais d’inscription dans les universités publiques du Bénin, pour le compte de l’année académique à venir.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 6 mois

    Jusqu’à la rentrée prochaine vous n’aurez rien du gouvernement car vous ne pouvez pas vous imposer à l’Etat Talon ne vise pas un 2ème mandat pour vouloir se rabaisser devant vous

  • Avatar commentaire
    Josué NOUTAÏ Il y a 7 mois

    À défaut de ne rien avoir, contentez-vous de ce que vous avez.. Trop c’est trop.. 

  • Avatar commentaire

    Voilà des gens qui parfois pensent que être étudiant c’est une profession..! Grevez seulement, ça fait votre soucis. Eux là seulement ils n’ont rien compris..!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    Kia Kia Kia , ça continue, talon a chaud , les beninoises et beninois lui donnent de l’insomnie, son *** est au dehors