Affaire Atao Hinnouho : Le procureur Togbonon se rattrape sans convaincre

Affaire Atao Hinnouho : Le procureur Togbonon se rattrape sans convaincre

Dans un communiqué de presse en date de mercredi 16 mai 2018, le procureur de la République, Gilbert Togbonon, a évoqué une supposée tentative d’évasion pour justifier le transfert du député Atao Mohamed Hinnouho, du Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu), à la prison civile de Cotonou. Mais, cet argument est loin de convaincre.

An II de la présidence Talon : Le social a compté pour du beurre

L’emprisonnement du député Atao, est un véritable casse-tête pour le procureur de la République, près le tribunal de première instance de Cotonou, Gilbert Togbonon. Selon ses explications, le détenu aux soins au Cnhu de Cotonou manœuvrait depuis son lit d’hôpital pour échapper à la vigilance des forces de sécurité. Cet argument est-il convaincant ? On n’a pas besoin de chercher loin pour savoir que la supposée tentative d’évasion n’était qu’un alibi trouvé pour justifier l’incarcération d’une personne, dont l’état de santé est défectueux.

La preuve est que c’est quatre jours après l’envoi en prison du député, que le procureur de la République a sorti ce communiqué. C’est dire qu’il lui a fallu beaucoup de temps pour trouver un argument qui explique son acte. Comment ce détenu peut-il fuir de l’hôpital, alors qu’il est sous haute surveillance policière ? Non. Avec cet arsenal de forces de sécurité, l’honorable Atao Hinnouho ne peut pas échapper à la vigilance des forces de sécurité. Or, dans la même affaire de faux médicaments, le Français Grassien Nicolas, condamné à une peine d’emprisonnement, est toujours aux soins dans le même hôpital, depuis plusieurs semaines.

Pourquoi n’a-t-on pas évoqué la même raison pour le retourner à la prison civile de Cotonou ? Au contraire, il est dans une salle spacieuse et bien climatisée au Cnhu. Ce faisant, tout porte à croire que le député Hinnouho fait les frais de l’opposition au régime du Président Patrice Talon. Chose curieuse, le procureur de la République soutient que le détenu béninois se porte déjà bien, une fois arrivé en prison, alors que c’est lui-même qui disait qu’il souffrait de troubles psychiques.

Visiblement, Gilbert Togbonon ne peut convaincre personne sur son acte. De là, on peut comprendre que le député Atao Hinnouho est déposé en prison en violation de ses droits fondamentaux

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire

    Mes frères de la diaspora,je vous remercie pour vos différents points de vue.attendons voir où finira le dossier et prions pour notre député he Atao.

  • Avatar commentaire

    On A Vue Dans Ce Même Pays Un Procurreur Aux Ordres Du Président. On Sait Comment Ça S’est Terminer. Du Calme. L’on Recolte Tjrs Sa Semence.

  • Avatar commentaire
    Sagbohan honore Il y a 5 mois

    c’est dommage pour mon pays

  • Avatar commentaire
    Moise Christo Bible Tora Il y a 5 mois

    Noir Juif Noir Chrétien. Noir Judaïsme Noir Christianisme.

  • Avatar commentaire
    Justice Il y a 5 mois

    Un procureur manipuler et téléguidé…
    Tu rendra compte à Dieu et n’oublie pas, si tu fais n’importe quel mal dans cette vie et tu n’arrives pas à le payer avant ta mort, sache que tu mets tes enfants en difficulté.
    Tu rendra compte à Dieu je le dis toujours.

    • Avatar commentaire

      Vous etes un aziziste n’est ce pas..!!!

      je défie..quiconque…qui pourra me dire…que faire du mal..à quelqu’un d’autre..en dehors de la légitime défense…restera impuni…

      Dieu demande..à tous de reconnaitre l’autorité..puisque tout pouvoir..vient de lui…mais oblige..le détenteur de ce pouvoir à etre juste…

      Si les gens pouvait savoir…ce que procure…le fait de faire du bien à autrui…les gens allait se dépouiller…pour le faire

      Pour ce mois de ramadan….je vais rester..calme,courtois…et zen….

      Ce n’est pas une raison…de me chercher la bouche…hein…!!!

  • Avatar commentaire

    procureur j’ai pitié de vous tout simplement. Il vaut mieux que vous vous taisez. c’est mieux car vs me faites honte. tout se paie sur cette terre.

  • Avatar commentaire

    Vraiment c est honteux dans un état de droit comme le bénin,en plus monsieur togbonon cherche à ce justifier,il a fait erreur point, ce n est tout qu on accepte de son ministre non après tout c est lui le responsable ou est le droit de la personne non je suis désolé, y a d autre pays qui nous regarde…franchement.

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 5 mois

    Qui a parlé de désert de compétences au Bénin ? Manifestement, il n’avait pas totalement tort, concernant la magistrature béninoise par exemple.

  • Avatar commentaire

    il ferait vraiment mieux de la boucler. il jete un discrédit sur la noble profession de magistrat.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Plus il tente de justifier sa forfaiture, ce togbonon, plus il se ridiculise ; se taire et se faire oublier dans son déni de Justice auraient mieux valu pour lui