La Cosi-Bénin, l’Unstb et la Cstb ont suspendu leur motion de grève hier lundi 07 mai 2018. Une décision qui doit amener le gouvernement à changer d’attitude selon Noël Chadaré.A en croire, le secrétaire général de la Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes du Bénin (COSI-Bénin), c’est une occasion donnée au gouvernement pour reprendre langue avec les travailleurs afin de trouver des solutions à leurs revendications.

Noël Chadaré souhaite donc que le gouvernement profite de « l’accalmie » pour prendre ses responsabilités parce que la menace d’une reprise de la grève n’est pas encore écartée. « Nous déposons les armes, mais nous avons le pied sur la gâchette » a t-il déclaré au micro de Soleil FM.

3 Commentaires

  1. “…le pied sur la gâchette” Quand on vous dit que la plupart dans ce pays marchent sur la tête. 🙂 🙂

  2. Ils se sont enfin rendus compte que leur mouvement de jusqu’au-boutisme était devenu une coquille vide de substances. Ils ne déposent aucunes armes, ce sont des généraux ayant capitulés. L’humilité serait plutôt de le reconnaître.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire