Le tribunal de première instance de première classe de Cotonou, a condamné hier mardi 15 mai 2018, un pakistanais à 12 mois de prison avec sursis.

Pour cause, venu à la rescousse de son frère dont la moto avait été saisie pour défaut de port de casque, le condamné a essayé de soudoyer un policier en lui offrant une somme de 5000 francs Cfa, en échange de la relaxation de la moto. Mais l’agent de police ne s’est pas laissé faire, et a conduit les deux à la brigade, qui en retour a saisi le procureur de la République. Jugé alors pour flagrant délit pendant l’audience d’hier, il devra passer les douze prochains mois derrière les barreaux.

9 Commentaires

  1. De la poudre aux yeux , propagande  .
    Merci , pour ceux qui  ont remarqué la nuance entre ” sursis , et derrière les barreaux ” 

  2. Heureux de pouvoir enfin écrire un jour, il était une fois au Bénin, un condamné pour corruption de fonctionnaire… même si en surcis, c’est déjà un pas en avant. Vive la justice et vive la république.

  3. Douze mois avec sursis, ce qui signifie qu’il n’ira pas en prison, car c’est avec sursis.

    S’il avait donne’ 10 000 ou 20 000, il n’en sera pas arrive’ la’. Avec la rupture 5000, c’est trop peu 🙂

  4. Un étranger jugé pour avoir tenté de corrompre un policier béninois, 🙂 🙂 🙂 Le Bénin n’est plus ce qu’il était 🙂 

  5. [ Edy ] TU DOIS ETRE LE PLUS NAIF DE LA PLANETE TERRE .IL N’EST PAS TROP TARD DE VENIR T’EXCUSER PUBLIQUEMENT SUR LE FORUM OU A LA TELE NATIONALE QUE TU REGRETTES D’AVOIR FREQUENTE L’ECOLE GRATUITE DE YAYI BONI AVEC AU FINISH UN FA..UX DIPLOME DECERNE PAR LE RECTEUR DES FAU…SSAIRES , LE CELEBRISSIME KOMI KOUTCHE .
    C’EST UNE PURE TRISTE FICTION QUI S’EST PASSE ENTRE CE FICTIF PAKISTANAIS , FICTIF POLICIER ET FICTIVE JUSTICE QUI DONNE UN FICTIF SURSIS DE 12 MOIS .
    EYADEMA DE SON VIVANT DISTRIBUAIT DU CFA AUX TOGOLAIS ET CEUX-CI ALLAIENT SE COUCHER SUR LE TARMAC DE L’AEROPORT DE LOME ET RECLAMER A CE DERNIER DE RESTER AU POUVOIR ETERNELLEMENT .
    IL N’EST PAS ETONNANT QU’AU BENIN ON FASSE DE MEME AVEC UNE AUTRE PIECE A TITRE : POLICIER ET PAKISTANAIS .
    TRISTE COMEDIE

  6. S’il est condamné à “12 mois de prison avec sursis”,c’est qu’il n’ira pas en prison. Sauf en cas de récidive, c’est le sens du mot sursis.

    • Merci pour la clarification du mot sursis a l’endroit de l’auteur de l’article. Un peu de rigueur quand meme pour des notions si elementaires.

  7. Je tire un grand chapeau au policier pour avoir résisté à l’appât. Vivement que ce comportement fasse école et que ce policier maintienne Le cap.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire