A plus d’un mois de la fin du mandat de l’actuelle Cour constitutionnelle, le bureau de l’Assemblée nationale a procédé à la désignation des représentants de l’Assemblée nationale à la Cour constitutionnelle, pour la prochaine mandature de cette haute institution. A cet effet, le bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni hier au palais des gouverneurs. Messieurs Razacky Amouda et Moustapha Fassassi, sont désignés au titre des deux magistrats par l’institution parlementaire. Quant à Monsieur Rigobert Azon, il est désigné au titre de personnalité.

Et enfin, l’actuel ministre Joseph Djogbénou a été désigné par le bureau de l’Assemblée nationale, en tant qu’avocat. Ce sont là les quatre (04) représentants désignés par le bureau de l’Assemblée nationale, en attendant ceux qui seront désignés par le chef de l’Etat pour le compte du gouvernement.

Une liste trop favorable au président

Attendue de tous et surtout de la classe politique, la liste des représentants du parlement à la prochaine Cour constitutionnelle sortie hier, sous réserve de confirmation officielle en plénière ce jour, est bien aux couleurs de la rupture. En effet, sur les quatre membres que devrait désigner l’Assemblée nationale, deux se retrouvent être de l’entourage immédiat du président Talon. Il s’agit de Joseph Djogbénou et de Rigobert Azon. Le premier fut son avocat personnel puis ministre de la justice actuellement alors que le second est un cadre émérite du ministère des travaux publics. Cet ancien Directeur général de l’Ocbn est un de ses proches collaborateurs.

Il était sous récemment à ses côtés lors d’un dernier déplacement du président Talon à Niamey. Avec la désignation de ces deux membres, la prochaine Cour sera totalement acquise à la cause du chef de l’Etat qui, en plus, doit désigner trois autres membres et disposer du fait d’une majorité de 5 membres. .

32 Commentaires

  1. @Agadjavi,

    J’attends toujours le rapport. Je suis pressé de prendre ma carte de membre du club ”désert de compétences”. lol !

  2. Nous allons seulement signer le TF du Bénin à djogbenou et son client patron président comme ça on saura que nous sommes des locataires chez eux

  3. @Agadjavi,

    Tu peux développer un peu le rapport que tu vois ? Sous réserve de la pertinence du rapport que tu trouveras, je serais volontiers membre de ce club de désert de compétence si tant est que cela me permet de briller ailleurs que dans le Bénin sous Pata. hihihihihihihi

  4. Vous ne faite pas attention aux messages et signaux forts du tout puissant. Souvenez vous de la leçon que Dieu a donné à Yayi Boni? Ce même Dieu qui venge son peuple est toujours présent pour en donner à ceux qui se croient au dessus du tout puissant. Nul n’est immortel. Il vous attend au carrefour.

  5. Pkoi tout Le monde s’inquiete de la composition de la cour?On vous a demandè la revision de la constitution dans ce pays kel est votre reponse?j’ai dans ce pays des cadres tarés.

  6. Patrice TALON viole l’esprit de notre constitution, en corrompant massivement Adrien HOUNGBEDJI et les autres pantins qui se disent députés.

    Avec la cour qui se profile, le parlement, la cour constitutionnelle, la justice et l’exécutif feront UN!!!

    L’heure est grave!!!
    Mobilisons nous pour exiger la révision de la constitution dans le sens de prévenir les dérives auxquelles nous assistons.

    Une grève générale avec le blocage de toutes les activités au Bénin est nécessaire pour contrainte le gouvernement à des assises urgentes.

    Comme en 1989, nous n’avons pas d’autres choix, que de bloquer le pays tout entier. Nous n’avons pas en face de nous des démocrates, mais des *******

      • Nous avons bien rejeté la révision de la constitution avec la formule de Patrice TALON!!!

        Pour réviser la constitution du Bénin, il faudrait un forum national pour prendre en compte toutes les préoccupations. Surtout, instruire les disposition pour empêcher à jamais que aventuriers, qui devraient prendre le chemin du Palais de la justice, se retrouvent au palais de la marina.

        Bientôt 30 ans d’expérience démocratique au Bénin et nous assistons à ce qui se passe actuellement avec Patrice TALON est humiliant!!!

  7. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire!!!

    Rejeter la Constitution, c’est accepter les travers, les faiblesses et les incorrections que cela comporte depuis des décennies. Eh ben voilà, acceptez donc de boire le vin de votre propre vendange jusqu’à la lie.

    Le pire des risques est qu’à cette allure, l’exécutif a toutes les coudées libres pour mettre tous les 7 membres de la CC à sa solde.

    J’avais toujours dit que mon peuple béninois myope ne voit pas plus loin que le bout de son museau.

  8. Vive la rupture les jaloux vont mourir.
    Vous étiez heureux quand la révision constitutionnelle a été rejetée.
    Maintenant vous allez bouffer ça comme ça.
    😂😂😂😂

    • Surtout n’arrête pas de te gausser , jusqu’à ce que mort subite s’en suive , pauvre renard de agadjavi , qui se prend pour Lafontaine 

  9. Le plus grand juge c’est le peuple le vrai et non celui manipulé et affamé. Aucun gouvernement n’est au dessus de son peuple. Les hommes passeront après avoir écrits leur histoire. Ayons la crainte de Dieu.

  10. Je ne peux cesser de me marrer quand je lis certains commentaires empreints de naïveté et de sottise. Quel est le rapport entre la désignation des membres ee la CC et le rejet du projet de révision? Hier un autre inculte avait écrit que Pata avait proposé de ne plus nommer le Président de la CC. C’est à croire que celui là vient de naître. Le président de la CC est élu par ses pairs. Et quel que soit le mode de désignation de ses membres le Président de la république peut toujours oser sur ce vote.
    Je rappelle à ceux qui l’ont oublié que ce qui se passe actuellement est la copie conforme certifiée de ce qui s’est passé au temps du Doc.
    Et tout ça aussi passera quand le moment viendra !

    • Bien sûr qu’il y a un rapport entre les deux problématiques et si l’enseignant chercheur qu’est @Amaury ne le perçoit pas, le désert de compétence risque d’avoir bientôt un nouveau pensionnaire.

  11. Si en ayant la majorité à la cour, le président arrivera à exécuter son PAG, au profit du peuple et non à son profit et celui de ses partenaire, si bien. Et de toute façon ce sont les différents coups que ses opposants lui ont donné qui l’amène à de telles pratiques politiciennes.

  12. C’est là que vous verrez le génie du peuple beninois , qui va défaire ce  ” parapluie atomique ” dont croit disposer l’apprenti dictateur de talon . 
    L’article 66 de notre constitution ne va pas être modifié, et le peuple s’en servira . 

  13. Vous êtes pris à votre propre piège. De quoi je me mêle. Vous étiez content quand la révision de la constitution a été rejetée par les renégats de la République que vous avez en son temps traité de patriotes. Le moment est venu de payer. Talon va contrôler toutes les institutions de la République que vous le voulez ou non. Pour le peuple, soyez tranquille, il est mûr et personne ne pourra plus le manipuler.. 

  14. Tout ceci est fait dans les regles de l art et selon la constitution. Donc attaquez plutot les deputes qui n avaient pas votés pour l etude de la révision de la constitution. Vous voulez une chose et son contraire. Ayez un peu honte un jour dans votre vie.

  15. De quoi plaignons nous ? Il avait proposé dans son projet de révision de notre fétiche constitutionnel une nouvelle approche de nomination de ses membres, mais une minorité de blocage a décidé de voter contre dans une démarche purement vindicative. Personne ne doit se plaindre car le parlement et le gouvernement sont en parfaite harmonie et je m’en réjouis en position d’observateur joyeux.

  16. Si cette information est vraie, alors il va falloir s’attendre à plusieurs revirements à la cour constitutionnelle pour servir la cause du Prince.
    Dans ce cas, ce ne sera ni la cour constitutionnelle encore moins l’Assemblée Nationale qui joueront le rôle de contre-pouvoir mais le peuple. Seul le peuple devra réguler le fonctionnement de l’État si nous tenons encore aux valeurs démocratiques dans notre pays. Enfant du Bénin debout!

    • Où est le peuple? Il est la, nous le côtoyons chaque jour.
      Est il satisfait de ce qui passe sous Talon? Pas du tout.
      Réagira-t-il? Non dans sa grande majorité.
      Pourquoi? Parcequ’il ne croit pas à ceux qui remplaceront l’actuel régime suite à un soulèvement populaire.
      Talon l’a compris.
      Patience à tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire