Dak’art 2018 : Laeila Adjovi décroche le Grand prix Léopold Sédar Senghor

Dak’art 2018 : Laeila Adjovi décroche le Grand prix Léopold Sédar Senghor

Bonne nouvelle pour le Bénin, qui commence de la plus belle manière la 13e édition de la biennale de l’art africain contemporain de Dakar Dak’art.

Bénin : Une nouvelle option pour la gestion des palais royaux d’Abomey

A la cérémonie d’ouverture couplée avec la remise de prix hier, jeudi 3 mai 2018 au Grand théâtre national de la capitale sénégalaise, l’un des quatre artistes représentant le Bénin dans la grande exposition internationale intitulée «Une Nouvelle Humanité», a décroché le Grand Prix Léopold Sédar Senghor.

Ce prix est revenu à la photographe plasticienne Laeila Adjovi. Elle l’a reçu des mains du président sénégalais Macky Sall. C’est la plus prestigieuse reconnaissance de cette biennale à laquelle prennent part des artistes et experts des arts visuels, venus d’une trentaine de pays du monde. Journaliste franco-béninoise, Laeila Adjovi est passionnée et professionnelle de la photographie, qui lui sert de support de reportage ou de documentaire sur les peuples et leurs cultures.

Outre le Grand prix, trois autres distinctions ont été décernées lors de la cérémonie d’inauguration de Dak’art2018. Il s’agit du Prix de l’Uemoa, Prix Oif et du Prix du ministère de la culture et de la communication.

La 13e édition de Dak’art a lieu autour du thème «L’heure Rouge», une expression tirée de la pièce «Et les chiens se taisaient» du poète Aimé Césaire. «L’heure Rouge est perçue comme le moment de l’accomplissement, le moment de l’éveil. Une Afrique nouvelle, l’Afrique la réclame’’, selon le président du comité d’orientation de la biennale, Baïdy Agne, rapporté par Aps

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Félicitations à elle..! C’est super