Nouveau siège de l’assemblée : Le gouvernement présente ce jour ses intentions

Nouveau siège de l’assemblée : Le gouvernement présente ce jour ses intentions

A la suite de la séance de travail du chef de l’Etat avec les députés membres de la conférence des présidents de l’Assemblée nationale, sur le dossier

Bénin : Les cours d’assises supprimées, les tribunaux ordinaires prennent la relève

A la suite de la séance de travail du chef de l’Etat avec les députés membres de la conférence des présidents de l’Assemblée nationale, sur le dossier de poursuite de la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale, les députés vont recevoir ce jour lundi 07 mai 2018 à l’hémicycle, une délégation gouvernementale.

Cette délégation va les entretenir à travers une communication sur les intentions réelles de l’exécutif. Ce sera également l’occasion pour le gouvernement, à en croire des sources proches de l’institution parlementaire, de faire l’état des lieux de ce chantier qui a déjà englouti plus de 16 milliards de francs Cfa, du contribuable béninois.

Ce sera également l’occasion de situer les responsabilités et d’exposer finalement les intentions du gouvernement pour la poursuite ou non de ce chantier

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    Intéressant , est-ce que celà est retransmis en direct au sein de l’hémicycle ; le public peut-il assister ? 
    On attend les réponses du gouvernement de talon , et espérons que des sanctions voire désignations de ceux qui ont participé à cette gabegie scandaleuse de nos deniers à tous , seront nommément désignés , et traduits en justice comme ce fut fait en conseil des ministres pour 2 kg de riz , quelques grammes d’haricots et 1 litre d’huile , ayant conduits à la radiation de pauvres directeurs , ainsi que quelques piécettes de dotation qui ont l’avenir de quelques policiers brises . 
    Talon , ici , il s’agit de milliards des beninois , dont des deputés qui  te soutiennent sont indexés, et pour lesquels tu offres ton refuge atomique