Nouveau siège de l’assemblée : Le plaidoyer du député David Gbahoungba

Nouveau siège de l’assemblée : Le plaidoyer du député David Gbahoungba

Le lundi 07 mai 2018 dernier, le gouvernement a présenté aux parlementaires une communication relative au chantier de construction du nouveau siège de l'Assemblée nationale.

Bénin: Une délégation de parlementaires à Bali

De cette communication et de la présentation qui a été faite par le représentant du cabinet d’audit, il ressort que plusieurs entreprises contractuelles n’ont pas respecté leur cahier de charges. Ce qui a conduit à des débats houleux au sein de l’hémicycle ce jour là, en face du gouvernement représenté par le garde des sceaux et son collègue du cadre de vie.

Pour la plupart des députés intervenants, c’est un crime économique et les auteurs doivent rendre gorge et laver leur honneur devant la justice. Contrairement à certaines interventions, l’honorable David Gbahoungba a d’abord félicité le gouvernement pour cette initiative. Toutefois, il a émis des réserves pertinentes, parce que sur les douze (12) lots de ce chantier, c’est seulement un (01) lot, celui correspondant aux gros œuvres, qui a été présenté à la représentation nationale. Après avoir reconnu que d’autres entreprises ont respecté leur cahier de charge, le député David Gbahoungba a demandé au gouvernement d’aller plus loin, en étendant ses audits vers les autres lots du chantier.

« Je tiens à remercier le gouvernement pour cette initiative… Cependant je ne suis pas totalement satisfait de cette présentation. On nous a présenté le lot 1, mais je souhaite que le gouvernement aille vers les autres lots. Tel que c’est présenté, c’est comme si tous les entrepreneurs se sont unis pour bouffer. Nous voulons savoir au niveau de chaque entreprise, le niveau de décaissement et le niveau d’exécution », a enfin conclu l’honorable David Gbahoungba

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Il n’a qu’à plutôt penser à rembourser pour le lot remporté et jamais exécuté