Semaine de l’Europe  : Sessimè, Corneille et Nikanor, clôturent en beauté

Semaine de l’Europe  : Sessimè, Corneille et Nikanor, clôturent en beauté

L’artiste béninoise de renom Sessimè et deux autres de ses confrères, Corneille et Nikanor, ont offert une belle soirée musicale vendredi dernier à l’institut français du Bénin (Ifb) à Cotonou, pour marquer l’épilogue de l’édition 2018 de la semaine de l’Europe, démarrée depuis le vendredi 4 mai, par les représentations diplomatiques de l’Union européenne au Bénin.

Trophées Abbé Gilbert Dagnon : Le Concours de l’hymne national en langues locales lancé

Le rideau vient de tomber sur l’édition 2018 de la fête de la semaine de l’Europe au Bénin. Démarrée depuis le 4 mai 2018, par les représentations diplomatiques européennes accréditées au Bénin, avec des travaux intenses en plénière pour réfléchir sur les nouvelles orientations de coopération politique et économique de l’Union avec le Bénin, la fête de la semaine de l’Europe a connu son épilogue le vendredi 11 mai dernier, à l’institut français du Bénin, sur un concert en live animé par trois artistes de renom de la place.

Il s’agit de Sesssimé, Corneille et Nikanor, qui ont drainé un public important à l’Ifb ce vendredi. Mais avant le démarrage effectif du concert, le public a savouré les déclamations poétique de Sèmèvo et Ouna, deux slameurs connus, qui aux dires du maitre de cérémonie font actuellement la fierté du Bénin. Tour à tour, les poètes ont tenu le public en haleine, avec des textes bien rythmés. Des textes de Sèmèvo à ceux d’Ouna, c’est l’amour et la femme qui ont été principalement célébrés. Pour la slameuse Ouna, c’est une illusion pour les hommes de définir « la femme » comme un élément faible, mettant ainsi le monde en erreur. A l’en croire, cette perception de l’être féminin doit être corrigée. « La femme » est « la force éducatrice mettant le monde en équilibre », a-t-elle indiqué.

Le concert

Tous ceux qui ont fait le déplacement de l’institut français du Bénin le vendredi 11 mai dernier, pour prendre part à la belle soirée musicale marquant la clôture de l’édition 2018 de la semaine de l’Europe au Bénin, auront du mal à l’oublier. Surtout, le public européen qui découvre, pour certains, pour la première fois ces talents de la musiques béninoise. C’est Corneille qui a ouvert le bal du concert. Sur la mélodie douce qui rythmait avec les sons du piano et de la guitare de ses collaborateurs, Corneille faisait tantôt s’endormir, tantôt danser ce public, qui l’acclamait… Après lui, l’assistance a gouté à la prestation de Sessimè, faite de rythmes modernes et traditionnels, pleine d’enseignements. Et comme on pouvait s’y attendre, c’est elle qui a le plus marqué le public. A sa suite, Nikanor a composé avec Corneille pour offrir ensemble leur savoir faire… La soirée a pris fin autour de vingt deux heures Gmt

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    HOUESSINON Pancrace Il y a 2 mois

    je kiff trop les deux artisees du benin force a vous