Valorisation des potentialités économiques du Mono-Couffo : Vers la tenue d’un marché régional

Valorisation des potentialités économiques du Mono-Couffo : Vers la tenue d’un marché régionalChristophe Mègbédji, Préfet du Couffo

Le développement économique et social des territoires du Couffo et du Mono, (DEcoSCOM), était au cœur d’un forum d’échange entre autorités départementales, élus locaux, opérateurs économiques, acteurs privés, ONG porteurs de projets des deux départements, ce vendredi 4 Mai 2018 à l’hôtel La Madeleine de Lokossa.

Route Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière Togo: Dakpè Sossou expose le chantier aux populations

Cette rencontre préparatoire qui a fait le lit à la tenue du marché régional « DEcoSCOM », du 23 au 25 Mai 2018, a connue la présence effective des préfets des deux départements, des maires et des opérateurs économiques. Sous la mouvance du ministère du cadre de vie et du développement durable, à travers la direction de l’aménagement du territoire, l’antenne régionale Mono-Couffo de la chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB), et l’association des opérateurs économiques du Couffo et du Mono (L’AOE-COM), il est organisé très prochainement au profit des collectivités locales du pole sud-Ouest, le marché régional pour le développement économique et social des territoires du Couffo et du Mono, désigné (DEcoSCOM).

En prélude à cet évènement, les acteurs se sont donné rendez-vous le vendredi 04 Mai à Lokossa, pour partager la vision et les grands objectifs de l’initiative ‘’Marché Régional’’, avec les acteurs du développement territorial et ceux privés, afin d’obtenir des rapports constructifs des divers acteurs et solliciter l’accompagnement des personnalités et la mobilisation de tous les acteurs et populations à la base, pour la réussite de l’évènement. Au cours de cette rencontre préparatoire à l’ouverture de ce marché, le préfet du Mono Komlan Séna Sedzro Zinsou, s’est dit dans son allocution d’ouverture, très heureux de l’initiative du marché régional du Couffo et du Mono, avant d’inviter les différents acteurs impliqués à faire feu de tout bois pour attirer de nouveaux investisseurs dans les deux départements.

Prenant la parole à son tour, son homologue du Couffo Christophe Mégbédji, est revenu sur les potentialités à mettre en valeur par les participants. Il a dans ses propos mentionné que ce marché régional constitue un levier de développement pour les communes, et participe de l’atteinte des objectifs du programme d’action du gouvernement, du chef de l’Etat Patrice Talon. Cette rencontre féconde en idées et stratégies de captation des investissements nouveaux, a été marquée par une communication à l’endroit des participants, constitués des responsables politico-administratifs au niveau des deux départements, des élus, des responsables d’organisations non gouvernementale, des entrepreneurs et agriculteurs, sur l’aménagement du territoire. Elle vise à donner plus de moyens à ces derniers, afin de les outiller à se tourner vers des financements privés nationaux ou internationaux, pour la valorisation des potentialités de leur milieu de vie.

Il faut noter que le marché régional pour le développement économique et social des territoires du Mono et du Couffo, est la rencontre d’acteurs territoriaux et d’investisseurs privés locaux, nationaux et ou internationaux, autours des projets de développement agro-industriel, touristique, urbain, et des projets d’exploitation minière ou de promotion de la chaîne de valeur locale en agriculture, tourisme, et économie numérique.

Aristide F. Hounkpêvi

(Correspondant Mono/Couffo)

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 7 mois

    Je ne crois pas à cette stratégie. Elle risque, si elle réussissait, de créer des baronnies régionales qui conditionneront leurs soutiens au pouvoir national et bien sûr, les monnayeront. On sera dans un système féodal au sein duquel les régions pauvres n’auront aucune chance.
    Le bénin a assez d’une classe politique de profiteurs incapables.
    Par ailleurs soyons réalistes. le bénin est si pauvre et ses problèmes si grands, qu’on ne peut pas se permettre de disperser les forces et les moyens. Chaque projet doit être un projet national (ex: 1 aéroport dans la 3ème ville du Bénin et non pas 2 dans la plus grande, un axe ferroviaire national qui traverse le pays de part en part, un plan national pour les cultures de 1ère nécessité, et les différents types d’élevages, les différents types de pêches. Une répartition des écoles supérieures sur l’ensemble du territoire et non plus concentrées uniquement sur la bande côtière, etc, etc…)

    • Avatar commentaire

      bien entendu…je suis contre cette manière de voir…

      Le destin..a voulu..que des peuples différents…soient unis..dans une communauté..de destin..et doivent inventer le vivre ensemble..

      cette différence..cette diversité..ne doit en aucun cas…un handicap..mais au contraire une richesse…

      Additionnait…ces atouts…que de les mettre dans un moulinex…pour ne sortir..quelque chose…car celà ne marcherait..pas..

      Les nordistes…sont ce qu’ils sont….idem,les ouémènou,le gens du centre et du sud ouest..

      Leur rapport..ethnique..avec les autres pays limitrophes…leur ingéniosité…seront toujours apports positifs..

      Le probleme..ici reste de créer des interfaces….pour le vivre ensemble..

      Nordiste…je veux bien..rester chez moi…et je ne veux pas que les tundé,agadjavi,franck,toffa…viennent me narguer…chez moi….

      Ils n’ont qu’a rester chez eux…

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 7 mois

    @Aziz je valide ton commentaire qui vient bien-a-propos. J’ajoute que nos Préfets, nouvelle formule, devraient porter de plus grandes ambitions pour leurs territoires, de manière à mériter la distinction du meilleur d’entre eux, que je me propose de créer bientôt.. Pour le Préfet du Couffo, j’attends de lui des propositions innovantes pour régler la problématique de la dégradation du sol du plateau Adja….

  • Avatar commentaire

    je suis foncièrement…un régionaliste..et je l’assume…

    Après avoir observé..j’ai conclu..que le dévelloppement de notre pays..ne passera pas..par un moule…ou on mettra tout..

    il faut…que ce pays…soit construit par l’addition..de nos différences librement exprimés…renforcé..dans le respect..de ce que nous ommes..

    Des marchés régionaux…pourquoi pas…mais une coopération intelligence..dans cette communauté des destin et de vivre ensemble

    Les bariba..les peulhs ,les fons,les adja,les ouéménou,les somba..les idasha et les négots…et les mahi doivent….apporter à l’ensemble ce qu’ils sont…dans leur entièreté….

    la diversité..son intégral doivent etre…des atouts….