Afrique : des employés de MSF échangeaient des médicaments contre du sexe

Afrique : des employés de MSF échangeaient des médicaments contre du sexe

En Afrique, certains humanitaires travaillant au compte de Médecins sans frontières, auraient usé de leur position afin d'obtenir des faveurs sexuelles.

Afrique : la Zambie lance un mandat d’arrêt contre Koffi Olomidé

Nouveau scandale humanitaire en Afrique où, selon certaines révélations, des travailleurs officiants au compte de l’ONG Médecins sans frontières, auraient échangé soins et médicaments contre du sexe avec de jeunes femmes. Prises très au sérieux, ces accusations n’ont toutefois pu être vérifiées à l’heure qu’il est, bien qu’une enquête interne soit en cours. Afin d’accentuer la pression et surtout de faire respecter ses principes, MSF ont également tenu à partager un communiqué de presse dans lequel elle assurait ne pas tolérer les abus, le harcèlement ainsi que l’exploitation.

L’ONG a également tenu à prendre sa part de responsabilité, ajoutant que son mécanisme de plainte était encore trop inconnu et qu’un long travail devait être fait en ce sens afin que celui-ci puisse être utilisé par les populations concernées.

Des témoignages consternants

Selon les premiers témoignages recueillis, les personnes concernées par ces accusations ne seraient pas des médecins, mais des logisticiens, opérant principalement au Kenya, au Libéria ainsi qu’en Afrique centrale. Ces personnes auraient eu recours à des prostituées qu’ils faisaient venir dans leur tente tandis que d’autres, utilisaient leur position afin de forcer de jeunes femmes à avoir des relations sexuelles en leur promettant un accès plus aisé aux soins.

Un homme se serait d’ailleurs vanté d’avoir réussi à coucher avec une jeune femme ayant perdu ses parents à la suite de l’épidémie d’Ebola au Libéria, assurant qu’il était « facile » d’échanger sexe contre médicaments. Là encore, ces informations ne se basent que sur des lancements d’alertes et celles-ci n’ont pu être formellement vérifiées.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    C’est des enfoirés… c’est quoi une jeune femme ? une petite fille!! sale pédophiles…