Aita/Iata : Ashakata du Bénin au Festival mondial du théâtre d’enfants

Aita/Iata : Ashakata du Bénin au Festival mondial du théâtre d’enfantsCes enfants Ashakata en Allemagne pour défendre le Bénin

A peine officiellement créée, la section béninoise de l’Association internationale du théâtre amateur (Aita/Iata) décroche la participation du Bénin, pour la première fois, au Festival mondial du théâtre d’enfants dont la 15ème édition a lieu du 22 au 29 juin 2018 en Allemagne. C’est le groupe Ashakata qui y prend part.

Sommet du G7 : le geste hallucinant de Donald Trump envers Angela Merkel

La compagnie béninoise Ashakata de Porto-Novo s’est envolée dans la nuit du mercredi 20 juin 2018 pour l’Allemagne. Elle y séjournera jusqu’au 30 juin pour participer à la 15ème édition du Festival mondial du théâtre d’enfants prévue du 22 au 29 juin 2018 dans la ville de Lingen. C’est à l’actif de la section béninoise de l’Association internationale du théâtre amateur (Aita/Iata).

A la faveur d’une conférence de presse qu’elle a donnée dans la soirée du mercredi dernier à l’Ecole internationale de théâtre du Bénin (Eitb) à Togbin, on comprend que certes, son Assemblée générale constitutive a eu lieu seulement le 29 avril 2018, mais c’est depuis un an que la dynamique qui a conduit à la participation du Bénin à ce rendez-vous international a été déclenchée par Christel Gbaguidi, président de  l’Association socioculturelle les Arts Vagabonds Rézo Afrik Bénin.

Membre du bureau international de l’Aita/Iata, il s’est engagé à ce que son pays ne soit plus en marge de ce festival. A ses dires, ce festival est initié depuis 1990 et regroupe tous les 4 ans, une vingtaine de nations en Allemagne autour de la danse et du théâtre amateur.

Pour la présente édition, la compagnie béninoise Ashakata partie mercredi, va présenter un spectacle intitulé, «Zansi doit aller à l’école ou l’hymne au droit de l’enfant». C’est un spectacle de danse et de théâtre d’enfant en trois tableaux, indique Espérance Gbaguidi, porte-parole du groupe, lors de la conférence de presse. Le premier tableau est un ensemble de jeux d’enfants.

Le deuxième raconte le rêve brisé d’un enfant d’aller à l’école sous le poids de la tradition qui lui impose le couvent. Le troisième porte la défense pour corriger l’injustice et faire respecter les droits des enfants. Avec ce spectacle d’une heure, le groupe rassure qu’il défendra brillamment les couleurs béninoises devant les 17 autres nations qui seront au rendez-vous en Allemagne.

«Ashakata, y va pour montrer la fierté béninoise mais aussi la notoriété de cet espace Ashakata. On va donner le meilleur de nous-mêmes. On n’aura pas peur. On fera ce que disent nos vives couleurs nationales» clame Espérance Gbaguidi.

«Bon voyage aux enfants» leur a souhaité Alougbine Dine, président du Conseil d’administration de la section béninoise de l’Aita/Iata. Il n’a pas manqué de leur prodiguer des conseils.

Déjà une avance pour Ashakata

La problématique abordée dans «Zansi doit aller à l’école» a beaucoup intéressé la ville de Lingen qui au lieu d’une seule représentation à laquelle chaque groupe a droit, a accordé une seconde à Ashakata. De plus, «c’est la ville de Lingen qui invite officiellement le spectacle ‘’Zansi doit aller à l’école» précise Christel Gbaguidi.

C’est toujours le fruit de ce processus déclenché tôt par la section béninoise de l’Aita/Iata dont le but est de « se battre pour que le théâtre amateur soit promu et fait avec du professionnalisme au Bénin», d’après le président du Bureau exécutif, Alfred Fadonougbo. Le cœur de leur action, c’est aussi, la solidarité, selon Nathalie Hounvo-Yêkpê,  Secrétaire général du Bureau.

«Que nous nous donnions la main pour que ceux qui créent ou qui initient des projets ne se retrouvent plus seuls avec leurs initiatives», confie-t-elle.

Commentaires

Commentaires du site 0