Bénin : Clotaire Olihidé appelle à la suppression du Cos-Lépi

Bénin : Clotaire Olihidé appelle à la suppression du Cos-Lépi

Reçu sur l’émission ‘’90 minutes pour convaincre’’ de ce dimanche 3 juin 2018 sur la radio nationale, Clotaire Olihidé a appelé à la suppression du Cos-Lepi. Il était l’invité de Henri N’dah Sekou et Cécile Goudou Kpangon sur le thème « Code Électoral du Bénin : Forces, Faiblesses et réformes attendues ».

Cos-Lepi au Bénin : Les injonctions de la Cour mises en veilleuse par les députés ?

Au cours du débat de ce dimanche 3 juin sur le plateau de la national, le coordonnateur du mouvement « Ensemble Osons l’Avenir» un mouvement proche de la mouvance a appelé à la suppression du Conseil d’orientation  et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). D’après ses analyses, il y a des faiblesses dans les dispositions du code électoral en vigueur au Bénin et aussi dans sa mise en œuvre. L’une des faiblesses selon Olihidé est « le retrait de la liste électorale des prérogatives de la Commission électorale nationale autonome (Cena) ».

Pour le coordonnateur de « Ensemble Osons l’Avenir », « lorsque l’organe qui a à charge de gérer le processus électoral se voit retirer un intrant aussi important que la liste électorale il y a quelque chose qui ne va pas ». C’est pour cela, il demande la suppression du Cos-Lepi. Comme solution il propose de « mettre la liste électorale sous le contrôle de la Cena et mettre en place un organe technique qui se charge d’opérationnaliser la réalisation et la mise à jour de la Lépi ».

Il a au cours de cette émission déclaré que le Cos-Lépi constitue « un handicap pour le travail de l’agence national de traitement (Ant)».  Selon lui « Le travail technique est fait par les agents de l’Agence national pour le traitement mais le Cos Lépi est l’organe qui oriente, donne les directives. Eux, ils ont des intérêts à sauvegarder et ils sont là à chicaner sur des détails. C’est un handicap. » a déploré Olihidé.

Il n’a pas été soutenu d’emblée par ses vis-à-vis. Pour Laurent de Laure Faton, secrétaire national adjoint à l’économie numérique des FCBE « Il serait normal qu’on s’inspire de l’expérience des deux élections évaluer ce qui n’a pas marché et ce qui a bien fonctionné afin de dynamiser le Cos-Lépi au lieu d’arracher de facto la gestion de la liste électorale ou son élaboration à cette structure »

Quant à Joël Atayi-Guèdègbé,  il est  préoccupé par la pérennisation des expériences de la Cena. Il suggère pour palier aux couacs liés à l’organisation des élections et la gestion de la Lépi, « le renouvellement partielle (au 3/5 en gardant 1 de la minorité et 1 de la majorité) de la Cena. Pour finir il a plaidé à son tour que la Cena retrouve ses prérogatives de  proclamer des résultats provisoires. Le bon sens voudrait que ceux qui ont organisé proclament » a-t-il  conclut.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Toundé Il y a 2 mois

    Le cos lepi a une durée de vie prévue par la loi qui l’a institué. Ne soyez pas pressé. Attendez le bon moment pour faire votre bilan. Pour le moment c’est le cos lepi qui est légalement valable et aucun autre instrument. C’est d’ailleur avec ce même instrument que vos amis sont au pouvoir donc ça ne devrait pas posé de problème si vous êtes confiant. Cette cos lepi a coûter plus de 100 milliards de nos francs. C’est bien trop chère pour qu’on ne la laisse pas finir le travail pour lequel elle a été installé.

  • Avatar commentaire

    C’est lui qui dit cela aujourd’hui? Hier, il tenait un autre langage. Il faut vivre longtemps pour voir une chose et son contraire. Honte à eux pour leurs intérêts égoistes. Le peuple doit les connaitre désormais et les attendre au tournant.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 2 mois

    Tout ce que ce monsieur, soi-disant expert en processus électoral, est une place au soleil de la rupture. M. le Président Talon: pourriez-vous lui donner un poste pour qu’on ait la paix?