Bénin – Evaluation intellectuelle au MEMP : 1951 enseignants des privés évalués contre 29 351 du public

Bénin – Evaluation intellectuelle au MEMP : 1951 enseignants des privés évalués contre 29 351 du public

Les enseignants du ministère de la maternelle et le primaire subissent ce samedi 16 juin, les épreuves de l’évaluation intellectuelle et pédagogique. Cette évaluation qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’amélioration de la qualité de l’éducation dans le sous-secteur des enseignements maternel et primaire se déroule sur toute l’étendue du territoire national.

Bénin : Démarrage du Baccalauréat technique ce jour

Ils sont au total 31 302 enseignants du sous-secteur de la maternelle et du primaire à subir les épreuves de la Mathématique, de la compréhension écrite et l’étude de cas en pédagogie. L’institut national pour la formation et la recherche en éducation (Infre) en charge de l’organisation de cette évaluation a rendu public les chiffres de l’organisation de cette composition. A en croire les statistiques, 29 351 enseignants du public sont évalués contre 1951 pour le privé.

Selon l’Infre, les écoles privées participent à cette évaluation diagnostic avec un échantillon de 10% sur le plan national. Les enseignants du niveau maternel du secteur public sont au nombre de 2040 contre 27 311 pour le primaire.

Ils seront évalués dans trois disciplines successives  à savoir la Mathématique de 8h à 10h, la Compréhension de l’écrit de 10h 30mn à 12h et l’épreuve de l’Etude de cas en pédagogie appliquée qui dure de 13h à 14h30mn.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 4 mois

    Il ne pourraient avoir de reformes fondamentales dans le secteur de l’education, sans changer la langue de base de l’education chez nous (Il faut passer de maniere primaire, au langues nationales et a’ l’Anglais, puis apres les autres langues pour ceux qui veulent les apprendre.

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 4 mois

    Puis apres, ils iront enseigner le Francais et en Francais, a’ nos enfants. C’est bien de connaitre d’autres langues etrangeres et j’en parle une dizaine, mais il faut que les enfants de la maternelle apprennent a’ ecrire et a’ parler d’abord et avant tout en leur langue maternelle, comme c’est le cas pour les Francais, les Allemands, les Anglais etc.

    La maitrise de la langue maternelle est capitale pour le progres d’une nation qui veut aller loin. Au Rwanda, et Ethiopie par exemple, ils parlent et ecrivent leurs langues maternelle en plus de l’Anglais et ce sont des pays qui evoluent a’ grand pas sur le continent.