Bénin: « La Cour (…) vient de marcher sur les fondements de notre démocratie », dixit l’He Mitokpè

Bénin: « La Cour (…) vient de marcher sur les fondements de notre démocratie », dixit l’He Mitokpè

Comme à son habitude, le député Guy Mitokpè a opiné sur la décision de la Cour qui déclare conforme à la constitution le retrait du droit de grève au Bénin. C’est à travers un post publié sur sa page Facebook.

Démission d’un Conseiller de la Cour Constitutionnelle: Ce que prévoit la loi organique

« A travers la décision de ce jeudi 28 juin 2018,   la Cour Constitutionnelle vient de marcher sur les fondements de notre démocratie » a  écrit le député de la minorité parlementaire dans le post publié sur sa page Facebook. A l’en croire, on lui a toujours enseigné que les décisions de la Cour Constitutionnelle sont sans recours, et pourtant, la Cour Djogbénou se prononce sur des recours qui concernent  les décisions prises par la Cour Holo.

Le député se demande par ailleurs si la Cour actuelle respecte l’autorité de la chose jugée. En tous cas, conclut-il, la haute juridiction fait monter le mercure de la contestation.

Commentaires

Commentaires du site 52
  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 6 mois

    On dit qu’une institution, vaut ce que valent les hommes chargés de l’animer !!!
    Cette vérité, moi je viens d’en avoir une fois encore l’illustration à travers la décision de la cour constitutionnelle du Bénin que Patrice TALON a formé en complicité avec Adrien HOUNGBEDJI !!!
    Le droit de grève au Bénin est un droit  fondamental et absolu. Aucune décision d’aucune institution fut elle cour constitutionnelle ou parlement ne peut l’a remettre en cause quel que soit le motif !!!! La seule issue possible est de l’encadrer tant que l’article 31 de notre constitution est libellé tel qu’il est aujourd’hui.
    Oui la grève fait du tort à notre pays, et nous ne pouvons pas continuer à faire grève comme ça se fait jusqu’à présent, mais ce ne serait pas pour cette raison, qu’il faut cautionner la violation de notre constitution. Et surtout accepter l’insécurité juridique.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 6 mois

    Où est donc passée ma réponse à Mr. GbetoMagnon?

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 6 mois

    Pourquoi continueons-nous avec tant de bavures et autres dérives en mélangeant torchons et serviettes à la fois? Le droit de grève fait pas partie de la démocratie, et chose certaine. Ceux qui crient “haro sur le baudet” avec jurons, haine et mépris pensent que la démocratie est morte et a cédé sa place à la dictature, devraient se regarder dans le miroir pour voir si leur visage dans le miroir dégage la tête d’un chien, d’une bête sauvage insidieuse. Jusqu’à présent les béninois ne se sont pas rendus que les syndicats au bénin sont les vraies racines du mal qui secoue le fondement de l’état Béninois? Quand les ennemis de l’état se cachent derrière les syndicats en les finançant pour déclencher des grèves sauvages, illicites qui iront nuire la bonne gouvernante du pays, n’est pas une démocratie, mais plutôt l’anarchie. Ce député Mitokpè ne sait de quoi il fait allusion. Je me demande quel est son niveau d’intelligence, ou d’instruction scolaire. La démocratie est belle et bien vivante au Bénin, et personne n’ira pas me dire le contraire. Quand les trous de magouilles sont bouchées, les béninois crient la dictature, incroyable mais vrai!

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 6 mois

      ” Le droit de grève fait pas partie de la démocratie” Super intéressant “The Atlantean”, tu tiens ça d’où ?

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 6 mois

    Autorité de la chose jugée, décisions de la CC sans recours,…… autant de notions que ce jeune député demi lettré ne maîtrise  pas et qu’il livre en pâture aux ennemis de notre population pour déblatérer à longueur de journée et de temps…. Moi j’ai opiné à maintes reprises sur ces orientations et je ne souhaiterais pas me répéter.  Ni chercher à convaincre mon Ami @Aziz encore moins Sonagnon et autres Napoléon….

    Je voudrais simplement demander aux syndicalistes et autres politicards de la minorité de saisir les instances internationales, notamment le Bureau International du Travail et vous verrez qu’ils seront déboutés.  Car nulle part au monde, hormis le Benin, il nexiste pas de droit de grève absolu….

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 6 mois

      Il ne maîtrise peut-être pas ces notions, moi non plus d’ailleurs. Mais j’ai encore du bon sens, ce qui me fait dire que ces revirements incessants ne donnent pas une bonne impression de notre système judiciaire en général. Pour un pays qui rêve d’attirer des investisseurs étrangers, c’est mal parti.

      • Avatar commentaire

        oui madampol…je partage ton avis..

         

        En effet la versatilité juridique,la guerre des écoles de juristes…voire meme la guerre entre génération juridique..ne sauraient assurer personne…pas seulement les investisseurs…mais surtout le citoyen alfa et les autres insti..

        Autrement..les décisions rendues..par les autres présidents de la cour depuis 1990…peuvent etre mises en cause..par l’actuel cours..

        Et dans ce cas on va ou..

        Je vous lis….vous verrez…que cette des miracles..va bruler ce pays..lors des élections prochaines..

        Je suis plus..que certain…que c’est ce qui risque d’arriver

    • Avatar commentaire

      allomann..!!

      Je crois partager…avec toi…certaines visions,voire..meme phhilosophie..par rapport à notre pays..

      mais…j’ai toujours..considéré que les faits..les réalités domineront toujours les sentiments

      Je t’ai lancé un défi…que tu n’a pas relevé….

      Dis moi…quel est ce secteur économique..et financier…qui appartient..à la nation beninoise…apres juste..deux ans de rupture…?

      Et comment veux..tu que je me taises…

      Comme le disent les fon..”gbéedé..!!!”

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 6 mois

      Que Mr Allomann cesse d’entretenir la confusion. L’autorité de la chose jugée et une décision susceptible

      • Avatar commentaire
        Sonagnon Il y a 6 mois

        L’autorité de la chose jugée et une décision susceptible d’aucun recours sont des notions équivalentes.

        On n’a pas consulté l’OIT pour faire notre constitution. Qu’on l’a respecte en toutes circonstances, c’est tout ce qu’on demande.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 6 mois

    “Le pire, ce n’est pas la méchanceté des gens mauvais, mais c’est le silence des gens bien”

    Je voudrais faire mienne cette célèbre phrase, d’un non moins célèbre personnalité, pour interpeller la société qui se refuse qu’elle n’est pas vile, de le prouver.

    Où sont ils nos universitaires??? Le déclin d’une société commence par le silence des personnalités morales et intellectuelles face à l’aveuglement des gens du pouvoir.

    • Avatar commentaire

      Sonagnon..!!!

      L’erreur que tu commets dans tes analyses…c’est de penser et de croire..qu’il ait des gens biens…dans ce pays..

      Universitaires..ou simple..maçon,menuisier….dis je..ne compte sur personne..

      Comme le diat les ivoiriens…on est dans un pays…ou on se débrouille

      Tous ceux..là..autoproclammés leaders…chacun lutte…toujours pour soi meme et son ethnie…et le dévelloppement de sa région…d’origine..

      le pag…a été un leurre….que talon nous a tendu..

      Et le fait que personne ne veut se mettre au dos..le gouvernement…sous la menace que sa région ne beneficie..de ce pag…on voit bien….tout le monde se …dire rupturien..par opportunisme et calcul..

      • Avatar commentaire
        SONAGNON Il y a 6 mois

        Alors que plus aucun béninois ne vienne nous dire qu’il est docteur ou agrégé en ceci ou cela.

        L’intellectuel se démarque automatiquement de ce qui est obscure et prend immédiatement position.

        La lutte vas rester aux anonymes.

        TALON, moi je vous ai dit tout au départ, il est élu Président c’est vrai, mais c’est un ****, et il le restera jusqu’à sa mort. Le drame, c’est qu’il réussit fait mal au pays. Mais, j’ai espoir que ça ne va pas durer trop longtemps!!!!

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 6 mois

      “SONAGNON” ! Ceux qui sont sur place et auraient théoriquement les moyens de réagir sont tétanisés à l’idée qu’on leur sorte une affaire où ils ont trempés pour les coffrer.

      Députés, syndicalistes incapables de se démarquer, de dénoncer leurs collègues *******s. La “classe” politique qui n’a jamais organisé ses partis que comme une cour d’obligés, sans structure de succession, est inapte à toute action politique structurée.

      Les vieux ténors ex-présidents se rendent compte qu’ils ont occupé les places sans jamais organiser ni succession, ni action politique, RIEN !

      Les corps intermédiaires (syndicats) ne savent pas faire le lien entre la sauvegarde de leur profession et les intérêts du public. Mieux ils sont incapables de condamner ceux qui dévoient leurs enfants.

      Il y a un raisonnement qui semble échapper à tout le monde: dessouder les moyens d’expression de la population (syndicats, partis, presse) ET ne pas améliorer les conditions des plus pauvres (+50% depuis peu au Bénin), conduit inexorablement à un face à face avec la rue.

  • Avatar commentaire

    Je me pose simplement la question de savoir qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu pour mériter ce gouvernement. J’ai une grande peur. Mais si une cour peut remettre en cause les décisions de la cour précédente, je suis rassuré. Car leur cour va passer aussi et laisser place à une autre qui fera la même chose de leurs décisions et dérives.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 6 mois

      “Je me pose simplement la question…qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu pour…ce gouvernement” “on” a voté pour qu’il soit là 🙂 c’est tout.

      En oubliant que la Démocratie ne se résume pas à voter et à aller se rendormir en attendant la prochaine élection.

      La “classe” politique béninoise elle s’avère gangrénée par la corruption, incapable de faire face et de freiner les excès de celui qu’elle a engendré et fait la fortune.

      Là on est sur une évolution du Bénin à la turque, avec en moins, le succès économique.

      • Avatar commentaire

        Dans notre pays le benin…nous accumulons…beaucoup de tares…en fonction du temps qui passe..or donc celà devait etre le contraire..puisque on est sensé progresser

        Tenez…!!

        Il n’ y a plus d’autorité morale…à qui se confier en cas de crise…et dont la parole..servait de boussole..

        Kérékou et émile derlin zinsou…jouaient se role..

        Si nous nous permettons…de faire des analyses à partir des faits..je dirai…que ce pays est à la dérive..

        sinon…comment comprendre…qu’en moins de deux..talon et son clan..ont…s’accaparer de tout…parce que juste..ils ont le pouvoir..

        et il y a des gens qui me diront…qu’on est dans une démocratie et un état de droit…

        • Avatar commentaire

          Tout au long de notre histoire politique…nous n’avons jamais vu ça….

          la voracité,la ruse ,la rage…comme méthode et philosophie de gouvernance…

          Cependant…je crois profondément…au patriotisme…de certains…qui par le passé…ont mis leur vie en gage..pour redresser le pays….

          On ne peut pas me faire croire…que cet adn…est perdu à jamais….

          • Avatar commentaire
            SONAGNON Il y a 6 mois

            Aucun patriote ne se laisse à des compromissions!!!

            Tous ceux qui soutiennent Patrice TALON sont des mendiants et des mercenaires!!! Personne ne cherche à servir son pays en détruisant tout ce qui avait était fait de bien.

            On vient améliorer ce qui ne va pas, pas en détruisant!!!

             

             

  • Avatar commentaire
    Soleil d'Afrique Il y a 6 mois

    En un mot, dans mon pays, la dictature vient d’être instaurée.

    C’est lamentable.  Patrice Talon peut désormais faire ce qu’il veut en toute quiétude.

    Je ne suis pas pour les grèves  sans service minimum. Mais je suis aussi contre cette façon de museler le peuple.

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 6 mois

    Il ferait mieux de se taire, il fait honte à la jeunesse ce député qu’il sache lire au moins là se trouve l’intérêt du plus grand nombre.

  • Avatar commentaire

    Grève tel qu’il est pratiqué au benin n’existe plus que les pays des C a n c r e . Cette pratique est s a u v a g e et démodé …… dans certains pays où le gouvernement n’arrive pas à transgresser les lois dites fondamentales, le gouvernement à alors mis en place deux catégories de fonctionnaires dans des secteurs comme la santé , le transport en commun etc…. le premier catégorie jouissant toutes privilèges qui régissent la fonction publique dont le droit au grève dont il est question ici… et le second

    • Avatar commentaire

      …. et la seconde catégorie n’a pas pleinement les privilèges que jouisse le premier groupe mais ont d’autres avantages encore plus motivants que les premiers n’ont pas donc ainsi la décision est prise par le fonctionnaire de quel coté qui l’arrange avant de signer le contrat…. et tout changement de catégorie est un droit légitime. Après tout calcule les avantages sont équitablement répartis donc c’est au travailleur de choisir t … très souvent il y plus de population de travailleurs qui préfèrent appartenir au second catégorie et dans ces pays là les grève n’ont pas vraiment d’effet

  • Avatar commentaire
    Boconon Il y a 6 mois

    Talon et Djogbenou ont perdu  toute légitimité.

  • Avatar commentaire

    Normal
    0

    21

    false
    false
    false

    DE
    X-NONE
    X-NONE

    /* Style Definitions */
    table.MsoNormalTable
    {mso-style-name:”Normale Tabelle”;
    mso-tstyle-rowband-size:0;
    mso-tstyle-colband-size:0;
    mso-style-noshow:yes;
    mso-style-priority:99;
    mso-style-parent:””;
    mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
    mso-para-margin:0cm;
    mso-para-margin-bottom:.0001pt;
    mso-pagination:widow-orphan;
    font-size:14.0pt;
    font-family:”Times New Roman”,”serif”;
    mso-fareast-language:EN-US;}

    Pour ce qui tout le temps aime polémiquer, voici un apport éclairant de Alain Dossou, juriste spécialiste du droit de travail et chercheur au Centre béninois du droit et des institutions politiques :
    Jeune Afrique : Le droit de grève est-il un droit fondamental ?
    Alain Dossou : Sans ambages oui, sur le plan théorique. Mais, en pratique, c’est un droit qui entre en conflit ouvert avec certains droits fondamentaux considérés comme supérieurs, comme le droit à la vie, à la santé et à la sécurité. Ces droits ne sauraient être mis en péril par le droit de grève. Et même, dans les principes de l’Organisation internationale du travail (OIT), la grève peut être interdite seulement pour certains agents intervenant dans les services essentiels.
    Que recouvre la notion de services essentiels ?
    Ce sont des services dont l’interruption risquerait de mettre en danger la vie, la sécurité ou la santé de plusieurs personnes.

    • Avatar commentaire

      ARRETEZ CES JUSTIFICATIONS FARFELUES!!!. LE DEBAT ETAIT CLOS AVEC LA DECISION DE LA CC HOLO D’ENCADRER LES GREVES PAR LA LOI. ET UNE LOI EXISTE AU BENIN ET ENCADRE DEJA AVEC EXIGENCE DU SERVICE MINIMUM & POSSIBILITE DE RÉQUISITIONS POUR LES SERVICES ESSENTIELS

  • Avatar commentaire

    Là de vrais fondations sont entrain d’être faites pour enfin construire un pays solide et bien debout..! Je suis simplement surpris de lire et d’entendre des gens défendrent le désordre et l’anarchisme au Bénin et ils aiment dire qu’ils défendent la constitution..!

    En tout cas il est désormais interdit au Bénin de laissé des gens mourir dans des hopitaux, de laisser des innocents croupirent dans des prisons sans jugement. Les réclamations seront désormais faites de façons responsable et humaine au Bénin..!

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 6 mois

      Il faut tout simplement encadrer!!!

      On peut même limiter le nombre de grève par mois ou par an, ou même le temps qu’une grève ne peut excéder dans les secteur stratégiques comme la santé, la justice, la sécurité, mais jamais interdit!!!

      Un droit considéré comme fondamental ne peut jamais fait l’objet d’interdiction. En tout cas au Bénin, la constitution autorise la grève pour tous les travailleurs.

      • Avatar commentaire
        Gbetomagnon Il y a 6 mois

        “Il faut tout simplement encadrer!!!”. Bien sûr ! “Fido” a bien compris ce que tu écris SONAGNON.

        il fait l’idiot pour égarer le débat loin du vrai sujet: La mainmise sur la CC est le point d’orgue d’une mise sous contrôle du système démocratique béninois. Et bien sûr l’incroyable incapacité des politiciens de l’oppositionà anticiper, voire à réagir.

    • Avatar commentaire

      MERci Fido..! Gbetonmagnon je pense que si un membre de ta famille se retrouve dans une situation que le gouvernement combat en supprimant le droit de grève à des professionnels bien précis tu ne fera plus l’imbécile comme ça..!

      • Avatar commentaire
        GbetoMagnon Il y a 6 mois

        Que connais tu de ma famille ? Imbécile toi même. qui ne comprend rien de ce qu’il lit et parle de ceux qu’il ne connait pas.

      • Avatar commentaire
        Napoléon1 Il y a 6 mois

        Voyez-vous, vous connaissez rien du tout. Selon vous, pour satisfaire les uns les autres doivent travailler comme des esclaves sans droit et moyen d’exprimer leur frustation. Seriez vous prêt à travailler comme un esclave?

        Vous êtes pour la suppressiondu droit de grève sans vous Poser la Question, de savoir, qu’est-ce que le Gouvernement fait pour que les gens n’aillent pas en grève. Est-ce bien, est-ce acceptable que les gens travaillent 10 ans sans salaires et sans reconnaissance de leur statut?

        Le Gouvernement en tant qu’employeur n’a-il pasdes obligations à l’égard des travailleurs?

        Talon est Petit-fils de négrier. Il veut que l’on travaille au bénin de nouveau comme des esclaves. C’est le Combat qu’il mène, mais cela ne lui réussira pas. Sur ce faites moi confiance et soyez en sûr.

  • Avatar commentaire

    Lisez cet article du nouveau projet de révision soumis par les députés éhontés du BMP. On doit combattre cette nouveau projet qui rend le PR encore surpuissant

    Article 56 nouveau : Le président de la République nomme 03 des sept membres de la Cour constitutionnelle.

    Après avis du président de l’Assemblée nationale, il nomme en Conseil des ministres : le président de la Cour suprême, le président de la Cour des comptes, le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, le Grand Chancelier de l’Ordre national. 😡

    Il nomme également en Conseil des ministres : les membres de la Cour suprême, les membres de la Cour des comptes, les Ambassadeurs, les envoyés extraordinaires, les magistrats, les officiers généraux, et supérieurs, les hauts fonctionnaires dont la liste est fixée par une loi organique.😡》

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 6 mois

      Et vous appelez ça la démocratie qui consacre la séparation des pouvoirs????

      J’hallucine!!! C’est vraiment des béninois qui font ces propositions???? C’est vraiment triste ce qui se passe dans notre pays. Nous avançons ou reculons???

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 6 mois

    Il n’y a pas que le droit de grève arraché en violation de l’article 31 de la constitution, il y a aussi, après le contrôle du parlement, de la cour constitutionnelle, le contrôle du conseil supérieur de la magistrature!!!

    Alors qu’en France par exemple, le Président de la République s’est retiré de cet organe, au Bénin, Patrice TALON s’est maintenu, il y a ajouté des ministres de son gouvernement, pour créer le surnombre de son camp dans le but de mettre au pas les magistrats!!!

    Il faut tout simplement arrêter cette dérive inacceptable!!!!

    Nous ne sommes plus au Bénin de la conférence nationale, le pays ne se reconnait plus!!! Et c’est une violation de plus du préambule de la constitution.

    Je ne vois aucun progrès démocratique dans les réformes, seulement une main mise de l’exécutif sur tous les leviers du pouvoir. Et il y a des gens qui applaudissent ces réformes????

    Les pleures sont pour bientôt, il n’y point de doute!!!!

    • Avatar commentaire
      Le Patriote Il y a 6 mois

      Les pleures sont pour bientôt sans doute. Les corrompus, les corrupteurs et les pilleurs de la nation vont regretter tout le mal qu’ils ont fait à ce pays.

      C’est bien beau de comparer sans cesse la France avec le Bénin, mais nous n’avons pas les mêmes réalités ni sur le plan économique ni sur le plan social encore moins politique ou militaire.

      Si seulement vous étiez capable de prendre en compte les réalités de notre patrie vous comprendrez le bien fondé de certaines actions. Mais même avec cela la bêtise humaine déclasse tout dans son œuvre. Le Bénin est de nouveau sur la voie du bien être et de réforme en réforme, d’action en action nous construirons un pays prospère pour les générations à venir.

    • Avatar commentaire
    • Avatar commentaire

      Votre dernière phrase dit tout : “les pleures sont pour bientôt, il n’y point de doute!”
      Ca a déjà commencé avec l’augmentation au double des prix des péages. Les klébés vont subir autant que tout le reste

    • Avatar commentaire

      Je me pose simplement la question de savoir qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu pour mériter ce gouvernement. J’ai une grande peur. Mais si une cour peut remettre en cause les décisions de la cour précédente, je suis rassuré. Car leur cour va passer aussi et laisser place à une autre qui fera la même chose de leur decision

  • Avatar commentaire

    madampol…il faut arreter..avec les raisonnements à deux balles..

    Notre pays est en danger….avec la complicité de toute l’élites politiques…

    C’est fini…rien…je dis plus rien..n’appartient au benin…et sauf les naifs ne comprennent pas ce qui se passe..

    La phase..de l’impunité…constitutionnelle,juridique,et parlementaire est en marche

    talon..et son avocat personnel…veulent..nous interdire de les poursuivre

    Mais ils oublient…qu’au de là de toutes les institutions…il ya le peuple qui est souverain…et qui peut..à chaque instant…démonter tout…..

    Les lois..la const..et autres peuvent etre rendu caduc…en 1 mn…si le peuple le veut….

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 6 mois

      Ça m’a l’air tellement gros, ce plan que je veux me convaincre qu’ils sont encore de bonne foi, d’où mon raisonnement à deux balles.

      C’est clair que les signaux ne sont pas bons. Mais croient-ils vraiment qu’ils peuvent faire main basse sur cette liberté, même imparfaite, chèrement acquise ? Ils ne sont pas si stupides

      • Avatar commentaire
        SONAGNON Il y a 6 mois

        Vous pensez qu’ils ne sont pas si stupides!!!

        Moi je crois que oui!!!     Patrice TALON pense que le Bénin se résume à la classe politique qu’il a à sa solde!!!

        Ces vendus qui prennent de l’argent chez lui pour soumettre le peuple, ne représentent qu’une fraction infirme de la population béninoise.

        Nous avons connu le PRPB, avec ses méthodes, donc le peuple trouvera les moyens pour se débarrasser de cette dictature qui prend corps.

         

      • Avatar commentaire
        SONAGNON Il y a 6 mois

        Et j’ajouterai qu’un prédateur ne réfléchit pas!!!

        Patrice TALON ne se rend même pas compte qu’il est entrain de démolir un édifice très précieux qui est notre démocratie.

        Il considère qu’il remporte des victoires en soumettant toutes les institutions. Dans quel pays démocratique avez vous vu ça????

        L’autre illuminé de ALLAMANN, donne souvent l’exemple des USA, TRUMP peut t il soumettre la justice, et le congrès aux USA???

        Qu’il cesse de nous prendre pour des cons!!! Nous lisons et écoutons tous les jours.

  • Avatar commentaire

    Comme alerté par azannai dans l’audio qui circule sur les RS, ils sont dans un plan savamment orchestré de confiscation du pouvoir, de hold-up électoral. Et en prélude de cela, pour tuer toute contestation ou manifestations, ils votent à la pelle des lois liberticides très sévères : nouveau code pénal, loi sur le numérique, retrait du droit de gréve, etc. Vous voyez déjà le schéma du plan. Nous devons dans un sursaut patriotique, mettre en échec ce régime hitlérien, clanique et prédateur.

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 6 mois

    Je vis dans une vieille démocratie où la loi encadre très sévèrement le déclenchement d’une grève. Toute grève doit être précédée d’un vote des militants, la raison et la durée clairement spécifiées. Pas de reconduction automatique…

  • Avatar commentaire

    Il a raison, Talon a mis son avocat personnel à la tête de la cour constitutionnelle puis la femme de son ami Zinzindohoué à la tête de la cour suprême, vive la république des copains !!! De jour en jour le pays tombe très bas, on devient ridicule, le pays me fait honte

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 6 mois

    Djogbenou et ses acolytes ont choisi la solution de facilité par ce choix. Pourquoi ne pas accepter la décision de la cours Holo, même s’il est fondamentalement contre, au nom de la crédibilité du système légale béninois, et utiliser la loi pour sérieusement encadrer l’activité syndicale et l’exercice du droit de grève au Benin. La marge de manœuvre est large, s’ils avaient voulu procéder de la sorte. Mais apparemment, c’est trop leur demander, trop de travail intellectuel.

  • Avatar commentaire
    monwè Il y a 6 mois

    Bien parlé Vision totale . Quand ce type prend les sous du.peuple en siégeant au Cos lepi à ne rien foudre il n’y a pas de problème au lieu de faire des propositions il reste dans la critique politicienne c’est pas ça qui fait avancer un pays

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 6 mois

      Oublions un peu les personnes et pensons un peu à notre pays. Notre système légal n’est déjà pas très crédible, et si la cc peut aussi facilement changer les règles du jeu selon les envies du prince du jour, on n’est pas prêt de sortir de notre misère. Je reste convaincu que le gouvernement aurait pu atteindre son but, que je partage, celui d’éviter les grèves intempestives, à travers une loi bien pensée. Mais réfléchir, faire preuve d’imagination n’est pas notre fort

  • Avatar commentaire
    vision totale Il y a 6 mois

    Aujourd’hui est l’histoire de demain et hier est l’histoire de aujourd’hui, nous ne pouvons pas analyser et comprendre aujourd’hui si nous oublions hier et nous nous perdront ainsi demain si nous manquons notre analyse d’aujourd’hui… Holo a un devoir de vérité envers le peuple… Les ressentiments personnels et les conflits de personnes ne mèneront a rien une opposition constructive est la clé