Bénin – Mono : Treize officiers de police promus lors d’une cérémonie de port de galons

Bénin – Mono : Treize officiers de police promus lors d’une cérémonie de port de galons

La direction départementale de la Police républicaine du Mono a servi de cadre à une cérémonie de port de galons ce lundi 25 juin 2018.

Bénin – Equipements de la police républicaine : L’He Issifou amadou interpelle le gouvernement

Treize officiers et sous-officiers en poste dans le département du Mono ont hérité de nouveaux galons. Il s’agit de quatre capitaines de police, de deux commissaires principaux de Police et de sept lieutenants de police. C’est le directeur départemental de la police républicaine Jacques Tonoukouin et Arnaud Agon, secrétaire général de la préfecture de Lokossa qui ont porté les galons aux heureux du jour. Pour Arnaud Agon, le port de nouveaux galons à ces  agents de la police, n’est qu’une valorisation de leurs compétences. Cela doit également les motiver selon lui.

L’un des promus, le commandant du commissariat central de Lokossa a dit toute sa fierté de porter ses nouveaux galons de commissaire principal. « Cette promotion nous engage à plus de responsabilité dans la sécurisation de tout le département » a déclaré Constant Badet. Notons que ces ports de galons interviennent après la prise du  décret portant reversement et reclassement des agents de la Police républicaine .

 

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Il est une fois important de noter que dans ce pays, les gens n’ont vraiment rien à faire. Voyez-vous, un secrétaire général de la Préfecture, un directeur départemental de la sécurité se déplacent pour ça ? C’est la preuve que les gens n’ont pas grand chose à faire. Il ne s’agit que de promotion, d’un avancement. Les intéressés signent tout simplement leurs arrêtés d’avancement dans leurs différents grades et s’en est fini. C’est ainsi que se passe la gestion du personnel. Au Bénin, c’est tout un cirque pour ce qui est banal. Franchement, mettez-vous au travail au lieu de vous occuper de banalités.