Boko Haram : la mère d’Abubakar Shekau parle pour la première fois (vidéo)

Boko Haram : la mère d’Abubakar Shekau parle pour la première fois (vidéo)

C'est à une équipe de VOA que celle qui s'est présentée comme la mère d'Abubakar Shekau s'est adressée. On a ainsi appris un peu plus sur le leader du groupe terroriste Boko Haram qui sévit au Nigéria depuis de nombreuses années.

Nigéria : Boko Haram tue une deuxième humanitaire

Annoncé comme mort puis blessé à plusieurs reprises par l’armée nigériane, nul ne sait ce qui est réellement arrivé à Abubakar Shekau.  De l’interview qu’elle a livrée à la chaîne américaine, on retient que la mère du terroriste se nomme Falmata Abubakar.  Elle habite dans un petit village appelé Shekau, d’où le nom choisi par le terroriste Abubakar (comme son nom) du village Shekau, Abubakar Shekau.

Elle a perdu contact avec son fils

Elle affirme n’avoir pas eu de nouvelles de son fils depuis une quinzaine d’années: “Je ne sais pas s’il est vivant ou mort. Seul Dieu le sait. Cela fait 15 ans que je ne l’ai pas vu” Le terroriste les aurait selon elle quitté très jeune pour apprendre le Coran à Maiduguri, comme le veut la tradition. Son père qui était un imam local est décédé récemment.

Elle avoue que son fils a rompu tout contact depuis qu’il a rencontré l’ancien leader de Boko Haram et qu’il a, selon elle, subi depuis un lavage de cerveau:

Oui il est mon fils, et toute mère aime son fils. Mais nous sommes différents. Il a causé beaucoup de tort à beaucoup de personnes. Où puis-je le rencontrer pour lui dire que ce qu’il fait est mal? Je prie pour que Dieu lui montre le vrai chemin.” a-t-elle déclaré désespérée.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    TOYOTA Il y a 5 mois

    LE GOUVERNEMENT NIGERIAN DOIT SAISIR CETTE OCCASION EN OR POUR MANIPULER SA MERE AFIN QUE CE RIMINEL PUSSE CEDER

  • Avatar commentaire
    Justice pour les morts Il y a 5 mois

    Oh là là, Pauvre Maman. C’est elle qui a enfanté ce monstre ?

  • Avatar commentaire

    la mere ressent de la douleur. les autorites doivent laisser la maman parler a son fils. c est plus des tonnes de bombes qu on deverse au nigeria