Canada : un bébé de 6 mois meurt, oublié par son père dans la voiture

Canada : un bébé de 6 mois meurt, oublié par son père dans la voiture

Au Canada, plus précisément au Québec, un triste événement frappe une famille de trentenaires après ce qui ressemble vraisemblablement à un oubli de la part du père.

Guerre commerciale : Après l’Europe, le Canada impose des taxes sur les produits américains

D’après les premiers recoupements de la police, le père devait se rendre à la garderie de son bébé de 6 mois mais a complètement oublié d’y aller. Il a donc laissé l’enfant dans sa voiture, vitres fermées avec une température de 25° à l’extérieur (donc plus dans l’habitacle de la voiture). Le bébé de six mois serait donc décidé suite aux effets de la chaleur intense sur son jeune corps. Au retour du travail, il a, comme d’habitude, décidé de récupérer son enfant au service de garde. Sur place, les employés lui ont notifié que l’enfant n’avait pas été ramené ce jour-là.

Se précipitant dans la panique vers sa voiture, il s’est rendu compte que l’enfant y était inanimé. Il a tenté en vain de le réanimer. Malheureusement, les service de secours n’ont pas non plus pu réanimer le bébé.

Les parents ont été pris en charge par les services de santé, victime d’un violent choc nerveux, inconsolable face au drame qui s’abattait sur eux. C’est le troisième cas similaire qui a lieu au Canada. En Europe plusieurs cas identiques ont été rapportés cette dernière décennie. La théorie avancée dans la plupart des cas : le parent pris dans le quotidien oublie son jeune enfant qui dort probablement dans le siège bébé; le parent en question étant convaincu qu’il a déjà déposé l’enfant; la chaleur ambiante pendant l’été leur est fatale.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 semaines

    Le moyen facile de se débarrasser des enfants quand on ne voudrait pas faire face à la réalité des responsabilités que cela en court.

  • Avatar commentaire
    STENTOR LE GRAND Il y a 4 semaines

    Eh oui ! C’EST VRAIMENT TRISTE.
    Mais osons souligner
    LES MÉFAITS D’UNE SOCIÉTE ESCLAVAGISTE
    Qui oblige LES DEUX PARENTS À TRAVAILLER
    Pour simplement pouvoir survivre.

    SI ON INSTAURAIT un salaire
    AU PARENT ACCOMPAGNATEUR

    Le dispensant de la pression du Patron
    ON EVITERAIT BIEN DES DRAMES !

    • Avatar commentaire

      Nimporte quoi a vous entendre cest la faute de l’employeur quoi?! Que chacun assume ses respomsabilités sil vous plait! Merci