Au Canada, plus précisément au Québec, un triste événement frappe une famille de trentenaires après ce qui ressemble vraisemblablement à un oubli de la part du père. D’après les premiers recoupements de la police, le père devait se rendre à la garderie de son bébé de 6 mois mais a complètement oublié d’y aller. Il a donc laissé l’enfant dans sa voiture, vitres fermées avec une température de 25° à l’extérieur (donc plus dans l’habitacle de la voiture). Le bébé de six mois serait donc décidé suite aux effets de la chaleur intense sur son jeune corps. Au retour du travail, il a, comme d’habitude, décidé de récupérer son enfant au service de garde. Sur place, les employés lui ont notifié que l’enfant n’avait pas été ramené ce jour-là.

Se précipitant dans la panique vers sa voiture, il s’est rendu compte que l’enfant y était inanimé. Il a tenté en vain de le réanimer. Malheureusement, les service de secours n’ont pas non plus pu réanimer le bébé.

Les parents ont été pris en charge par les services de santé, victime d’un violent choc nerveux, inconsolable face au drame qui s’abattait sur eux. C’est le troisième cas similaire qui a lieu au Canada. En Europe plusieurs cas identiques ont été rapportés cette dernière décennie. La théorie avancée dans la plupart des cas : le parent pris dans le quotidien oublie son jeune enfant qui dort probablement dans le siège bébé; le parent en question étant convaincu qu’il a déjà déposé l’enfant; la chaleur ambiante pendant l’été leur est fatale.

4 Commentaires

  1. À chacune de ces tragédies hélas répétées il y a des gens, qui en postant cachées sous un faux nom se revendiquent irresponsables, pour écraser les pauvres familles frappées par le malheur au lieu de les soutenir. Ces gens-là n’ont sans doute jamais élevé des enfants. Et je confierais plus volontier un enfant à ces pauvres père et mère qui viennent de perdre un enfant, qu’à n’importe lequel de ces irresponsables inconscients, coeurs secs et inhumains.
    On peut même craindre que leur action ait pour but d’exonérer les vrais responsables : ceux qui font les lois empêchant les parents de suivre la manoeuvre que le bon-sens impose, à savoir de mettre l’enfant sur le siège passager à côté d’eux, sous leur regard (Perso j’ai pendant des années transporté régulièrement 3 enfants sur mon vélo, pour cela j’avais posé un porte-bagages AVANT, avec accoudoirs rabattables et siège en mousse et moleskine, en les ayant sous les yeux je ne risquais pas d’oublier le danger un dixième de seconde).
    Les gens qui ont fait ces lois devraient être traduits devant les assisses pour ASSASSINATS, car il est impossible qu’ils soient assez bêtes pour ne pas voir les morts qu’ils allaient causer.
    Versailles, Sat 13 Oct 2018 10:07:15 +0200

  2. Le moyen facile de se débarrasser des enfants quand on ne voudrait pas faire face à la réalité des responsabilités que cela en court.

  3. Eh oui ! C’EST VRAIMENT TRISTE.
    Mais osons souligner
    LES MÉFAITS D’UNE SOCIÉTE ESCLAVAGISTE
    Qui oblige LES DEUX PARENTS À TRAVAILLER
    Pour simplement pouvoir survivre.

    SI ON INSTAURAIT un salaire
    AU PARENT ACCOMPAGNATEUR

    Le dispensant de la pression du Patron
    ON EVITERAIT BIEN DES DRAMES !

    • Nimporte quoi a vous entendre cest la faute de l’employeur quoi?! Que chacun assume ses respomsabilités sil vous plait! Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom