Explosion au Zimbabwe : Mnangagwa dit qu’il était visé et sait qui est derrière

Explosion au Zimbabwe : Mnangagwa dit qu’il était visé et sait qui est derrièreEmmerson Mnnangagwa, Photo: REUTERS/Siphiwe Sibeko

Au Zimbabwe, de nombreuses personnes estiment que la fraction pro-Mugabe du parti au pouvoir serait derrière l'explosion ayant eu lieu à l'occasion du meeting de Mnangagwa à Bulawayo.

Corruption au Zimbabwe : Des proches de Mugabe dans la tourmente

Le 23 juin dernier, une explosion retentissait en plein meeting du président Mnangagwa à Bulawayo. De nombreuses personnes ont alors été durement touchées à tel point que deux décès ont d’ores et déjà été constatés par les autorités. Un acte inacceptable pour Perence Shiri, ministre de l’Agriculture et ancien chef de l’armée de l’air, qui a qualifié les auteurs de ces crimes, de terroristes.

Si personne ne sait réellement qui est derrière cette explosion, plusieurs hypothèses circulent. Celle qui revient le plus ? Une fraction contestataire du parti au pouvoir, le Zanu-PF. Une thèse validée par Zenzele Ndebele, le directeur de Cite, une ONG située à Bulawayo. Selon lui, les déclarations de Shiri visent clairement ceux qui n’ont toujours pas accepté la mise à l’écart du clan Mugabe. Certaines personnes, comme l’ancien ministre Jonathan Moyo, ont été directement nommées, à cause notamment de leurs déclarations passées.

Le président Mnangagwa lui, semble être sûr de son fait en assurant qu’il était directement visé par cette explosion. D’ailleurs, il semblerait qu’il sache lui aussi qui se trouve derrière cet attentat. C’est en tout cas ce qu’a assuré Zenzele Ndebele, qui a continué en déclarant que le président a assuré connaître ses ennemis et qu’il n’avait nullement l’intention de déclarer l’état d’urgence, car il souhaitait une transition pacifique.

Commentaires

Commentaires du site 0