France : Mamoudou Gassama a été victime d’esclavage en Libye

France : Mamoudou Gassama a été victime d’esclavage en Libye

Mamadou Gassama, le malien naturalisé français pour avoir sauvé un enfant a été dans le passé une victime de l'esclavage en Libye.

Esclavage en Libye: un ministre nie ces pratiques

Interrogé par les médias français, Mamoudou Gassama affirme qu’il a quitté son pays depuis 2013. Avant d’arriver en France le 16 septembre 2017, il serait passé par plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest : le Burkina Faso et  le Niger. Une fois au Niger, le jeune migrant a traversé le désert du Sahara pour rejoindre la Libye puis l’Italie. C’est surtout l’étape libyenne qui l’a le plus marqué. Mamadou Gassama avoue avoir fait la prison dans ce pays et avoir ete traité en esclave.

“Ils m’ont maltraité, frappé, je n’avais à manger qu’une fois par jour “ confie Mamadou Gassama à la chaîne de télévision France 24 le 28 mai 2018. Le malien  finira par quitter la Libye pour l’Italie en traversant la méditerranée. Il rejoindra ensuite Paris pour retrouver son frère qui vivait dans la capitale française.

“J’ai pensé que si je le rejoignais, tout se passerait bien” a laissé entendre “le spider man “ noir. Il indique pour finir, qu’il n’a pas prévenu son frère qui l’aurait certainement dissuadé de faire cette expédition périlleuse.

Lire ici l’histoire Mamoudou Gassama

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Garneaud Il y a 4 mois

    Un faux heros tout simplement. Prenez pas les gens pour des cons. On a bien regardez la vidéo.

  • Avatar commentaire
    Jean-Claude Morgenthal Il y a 4 mois

    N’oublions pas ce cas similaire et plus héroique encore.
    http://www.jeuneafrique.com/565313/societe/france-un-tunisien-sans-papiers-qui-a-sauve-deux-enfants-menace-dexpulsion/

     

  • Avatar commentaire
    Critique Il y a 4 mois

    Autant on déplore le traitement subi par le frère africain, autant c’est difficile d’entrevoir le message que l’on voudrait passer par cet article qui porte sur les maltraitances subies par lui-seul dans ce pays de transit pour migrants.