Ministre marocain : 10000 combattants de Daesh se sont installés en Afrique

Ministre marocain : 10000 combattants de Daesh se sont installés en Afrique

C'est une nouvelle qui va inquiéter encore plus les populations de plusieurs pays africains, surtout celles en proie avec la lutte contre le terrorisme. Elle émane du ministre marocain des affaires étrangères.

L’avenir de l’Afrique passe par une réforme complète de son agriculture, selon Lionel Zinsou

Après une réunion de la coalition internationale de lutte contre le djihadisme, le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita a tenu à lancer une alerte quant au nouveau risque que court l’Afrique face à la destruction des foyers terroristes d’Irak et de Syrie : « Dans le cadre de l’évolution de la stratégie de Daech, l’Afrique est parmi les zones les plus ciblées et ce, avec des zones de vulnérabilité exploitées par la nébuleuse terroriste » a avertit le ministre qui a appelé à une synergie internationale.

Pour lui, la lutte menée avec efficacité contre les terroristes en Syrie et en Irak ont poussé les terroristes à chercher un plan B. Une zone où ils pourront évoluer en toute quiétude et imposer leur volonté. Selon lui, ils seraient près de 10000 actuellement installés en Afrique. Présent à la réunion, l’envoyé spécial du président américain Donald Trump a rappelé que le continent a payé un lourd tribut dans la guerre contre le terrorisme.

Le but de cette réunion était de s’entendre sur des actions à mener et coordonner l’échange des renseignements entre les différents pays africains.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

    Le Bénin pratique une mauvaise forme de sécurité en laissant n’importe qui entrer dans le pays sans visa et autres formes de sécurité. Il devrait y avoir à travers le territoire des agents secrets de service de renseignement autochtones, dans les villages et villes. Tout étranger blanc our noir installé dans le pays devrait être enregistré, catalogué et surveillé de près. Tout citoyen ou citoyenne a le devoir d’informer le service de renseignements toutes activités louches dans le quartier ou ailleurs.