RDC : la commission électorale justifie un contrat avec une société américaine

RDC : la commission électorale justifie un contrat avec une société américaineCorneille Nangaa, Président de la CENI

La commission électorale congolaise est pointée du doigt après avoir passé un accord commercial assez imprécis avec une société américaine.

RDC : Plus de 200 faux magistrats démasqués au sein de la magistrature

En République Démocratique du Congo, les prochaines élections se préparent et déjà, les polémiques enflent. En effet, un contrat passé entre la commission électorale et une entreprise américaine de relations publiques proposant des services de lobbying, de relation presse et de gestion de campagnes, fait parler de lui. L’opposition accuse d’ailleurs la Ceni (la commission électorale) de jeter son argent par les fenêtres.

En effet, le contrat signé entre les deux partis semble quelque peu flou puisque la nature précise de cet accord reste inconnue. En effet, si la durée du contrat s’étale sur un an, les services proposés par l’entreprise à la commission électorale restent quant à eux, assez troubles, surtout qu’en bas du document, apparaît le montant des opérations, qui s’élève à 19,000 dollars par mois, soit 228,000 dollars par an.

Une polémique inutile selon Corneille Nangaa, le président de la commission qui assure que si Avenue Strategies offrait des services de lobbying, la facture serait bien plus salée. Résultat, si rien n’est écrit noir sur blanc, la commission électorale jure que la nature de cette coopération se base purement et simplement sur des services de relations presse. Enfin, ce dernier a tenu à rappeler que des contrats identiques sont signés afin de communiquer en Europe.

Commentaires

Commentaires du site 0