A l’allure d’une reddition de compte, le Bloc de majorité parlementaire (BMP), dans une conférence de presse, s’est expliqué sur ses efforts dans la réussite de la proposition d’amendement constitutionnel ce vendredi 06 Juillet 2018. Jean-Michel Abimbola, porte-parole du bloc a fait le point des démarches entreprises avant le verdict final intervenu hier soir à l’hémicycle.

« Dans ses différentes structures c’est-à-dire  la coordination mais également le comité  d’orientation et de supervision  nous (LE BMP) avons essayé de bonne foi  de dialoguer, d’échanger avec nos partenaires de la minorité parlementaire afin que nous puissions trouver des points de convergence » a fait savoir le BMP qui ne cache pas l’échec des négociations.

« Nous n’avons pas pu totalement convaincre l’ensemble  des députés de la minorité. Ils sont resté dans une certaines posture » a laissé entendre J.Abimbola.

Pour le reste du processus, le BMP se remet à l’arbitrage du peuple souverain. « Si le processus est  poursuivi  à travers probablement un référendum, le peuple souverain devra maintenant arbitrer, prendre ses responsabilités  et de façon souveraine » a   rappelé le BMP.

11 Commentaires

  1. Prenons les deputies un apres un: qui etaient -ils avant de rentrer dans la politique? L majority: des chomeurs. Le porte parole de BMP est le fils d’un ancien candidat a la presidentielle au Benin et a la mort de son pere, il devient le president du parti de  son papa. Si on veut , nous aussi on va creer parti et aller a lassemblee,ils n’ont qu’a aller se faire un metier et laisser la politique. Ils osnt tous des marchands devant le paniers de nourritures que represente notre pays. ils ne sont pas dans la politique pour le developpement, mais pour se faire de l’argent. retournez dans vos villages retrouver les cahmps de vos parents que vous aviez fuit .Le peuple a toujours vecu de son agriculture” alors politicien dites -moi une suele chose que votre politique a apported aux paysans, pecheurs, de mon pays???

  2. A quoi jouez-vous dans les articles de journaux au Benin. Si le BMP: le bureau de manipulation du Parlement” voulait montrer de respect a ce peuple, il devrait aller directement au referendum apres meme avant le premier essai de vote de leur nouvelle constitution. “c’est par la ou on a pris pour montrer dans un arbre que l’on prend pour redescendre aisement. Cette constitution  avait ete consacree par un referendum. J’etais deja majeur en ce moment. Attention , si vous tentez de traffiquer les relustats du referendum, on va tous rester dans la fournaise que les consequences de vos actes vont creer dans le pays. il n’y aura pas d’avions pour vous evacuer vers votre deuxieme maison la france, si d’hotels sous protections de ONU. ici c’est le Benin et pas la maison de ONU.

  3. Ce n’est de mon point de vue qu’un moyen à leurs yeux d’étendre encore plus leur mainmise sur les contre pouvoirs du Bénin

  4. Nous avons suivis tous les débats grâce à la radio du parlement et il vient dire quoi  ?  ils ont négocié quoi ?  Ils ont fait du forcing mais les 19 patriotes ont une fois encore sauver le peuple des mains des opportunistes apatrides. Nous les attendons sur le terrain pour un éventuel référendum.

  5. koooooooyiiiiii! c’est quoi? réviser la constitution,c’est forcé ? le peuple ne va rien arbitrer en toute souveraineté. on vous attend sur le terrain

  6. qu’est-ce qu’il raconte ce abimbola ? S’il savait que les beninois n’ont rien à foutre de ce reférendum pour parité homme femmes , une cour des comptes qui sera instrumentalsée par talon , comme les autres institutions , qu’ils fassent un reférendum pour que talon soit dégagé , et vous verrez le oui à 99% pour son balayage . Et le drame ou le ridicule , est que si talon aprés ce nouvel échec pour avoir sa révision , si le non l’emportait , talon comme le fit de Gaulle , n’a pas démissionné , lui talon ne connaît pas ce que c’est que la honte , le fuyard dans malle arrière là

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom