Amendement – Constitution : Nous ne devons pas comploter contre les réformes politiques, selon l’He Gbian 

Amendement – Constitution : Nous ne devons pas comploter contre les réformes politiques, selon l’He Gbian 

Dans la foulée des réactions sur la proposition d’amendement constitutionnel, Robert Gbian, deuxième vice président de l’assemblée nationale s’est prononcé  au micro de la radio nationale.

Affaire Atao Hinnouho : Gilbert Togbonon parle de consultation psychiatrique

Pour Robert Gbian, deuxième vice-président de l’assemblée nationale, la date du  5 juillet 2018 est  une avancée notable dans la volonté de réviser la loi fondamentale de 1990. « Même si le second vote ne permet pas l’adoption  de la proposition d’amendement  par la voie parlementaire  les résultats du vote de la prise en considération offrent la possibilité de recourir à un référendum, c‘est déjà une avancée comparativement au vote d’avril 2017 » a –t-il confié à la presse. Pour lui, si le processus doit aboutir  il faut que le peuple accompagne et soutient les réformes politiques.

« Nous ne devons en aucun cas compromettre nos acquis démocratiques  et la réputation de notre pays en instaurant ou en complotant  ou en encourageant des actes de blocages systématiques  des réformes politiques  pourtant salutaires » a dit R. Gbian.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 6 jours

    La réputation du Bénin est déjà entamée!!!

    La recherche du consensus est un principe à valeur constitutionnelle au Bénin.

    Pourquoi un forcing pour réviser cette constitution??? Dans l’état actuel de notre arsenal juridique, le référendum est pratiquement impossible avant les législatives. Veulent ils qu’on accepte des coups de force???

    Alors que la misère s’installe de manière inquiétante, nos maigres ressources, plutôt que de servir à des investissements productifs, ils parlent de référendum de plusieurs milliards de francs, pour un truc qui ne présent aucune urgence!!!

    C’est malheureux pour le Bénin.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 6 jours

    @Aziz

    Frère des fois vos posts sur ce site n’affichent pas la fraternité qui est l’essence entre tout le peuple d’une nation entière ou de l’humanité. Il me semble que vous souffrez d’un complex dont je ne saurais définir la source. Avec cette mentalité féodale que vous affichez chaque fois que l’occasion se présente est très dangereuse pour notre Bénin, et n’avance pas notre cause.

  • Avatar commentaire

    gbian…toujours les gbians….!!!

    gardiens..constitutionnels…d’un fétiche..du panthéon bariba..à ina..

    officier..de l’intendance…et aussi à coté de soglo et de yayi..son cousin maternel..(puisque la mère de yayi est gando de ina)…

    Les voilà toujours dans..des luttes qui ne valent pas la peine…!!!!

    Si j’étais député…moi aziz..j’allais dire..pourquoi je suis contre la démocratie,l’état dit de droit…et meme j’allais contester…la nation beninoise et le pays…en m’appuyant sur des données et des faits..

    Depuis notre indépendance…un homme du sud..une ville,une région du sud…a plus de légitimité…que leurs semblables au nord du benin

    Exemple..karimama,kompa..et les confins..du nord benin borgou atacora..n’ont pas le meme statut..que comé,ouidah,grand popo…et n’importe…coin du sud

    Et on me dit que le benin est un et indivisible…mon eil…!!!

    • Avatar commentaire

      ce coté..secret..de yayi…que personne ne dit…..

      De mère gando…donc esclave peulh…yayi est trop sensible à ce coté maternel..

      Koguidouro..et garba yaya gando…de bembèréké..

      les yérima…gando de gansosso à kandi…

      Le president de la haac…gando de nikki……

      Et tant d’autres….

      J’ai dit piamm….ceux qui ne sont pas d’accord peuvent se pendre..

  • Avatar commentaire

    @Atlantean,

    J’ai lu vos développements avec intérêts mais je ne vois pas la faute de notre constitution actuelle dans l’absence de ce que vous décrivez.  J’estime que la faute revient aux hommes qui nous dirigent depuis des décennies. Que les rupturiens foutent la paix à notre constitution et se concentrent sur ce qu’il y a à faire pour développer le pays.

    Je vous rappelle que je faisais partie des premiers opposants au Doc et je le suis resté pendant les 10 ans .  Il n’est donc pas un exemple à suivre et c’est pourquoi j’ai opté pour la rupture mais, hélas….!

    • Avatar commentaire
      The Atlantean Il y a 1 semaine

      @Amaury
      En ce qui concerne la bonne gouvernance et le développement cités dans mon post d’hier, je tiens à vous informer que les deux points avancés et leur texte ne représentent en eux-mêmes un schema final, mais plutôt un brouillon de parcours, les secteurs comme la santé, le transport en commun, la scolarisation primaire et secondaire et plusieurs d’autres secteurs n’y étaient pas abordés durant nos échanges sur ce site. Et je pense que vous ne m’en vouliez pas pour les avoir omis. Bref!!
       
      L’ironie au Bénin et dans d’autres pays africains subsahariens, la Conscience de transformer le pays au point de vue la bonne gouvernance et le développement ne trouvent pas leur jour à l’agenda du jour quand ils réussisent la présidence. Le fait que nous en sommes à ce stage obscur après tant d’années d’indépendance, c’est que notre conscience n’a pas atteint la maturité de bien discerner entre le bien et le mal. La Constitution comme telle promulguée ne développera pas notre Bénin. Et ceci est à souligner qu’aucun Béninois qu’il soit du Sud, du Nord, et l‘Est ou de l’Ouest ne doit pas et ne devrait pas toucher à la durée du mandat requis et son renouvellement. Portez des amendements à la Constitution comme bon vous semble, mais pas à la durée de quatre ans et son renouvellement. La bonne gouvernance d’un pays et son développement demandent la de bonne volonté du peuple et la discipline implacable. Prions pour l’éveil de la prise de Conscience au Bénin

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 1 semaine

    Décidément alors! nous interpretons à tors-à-travers la Démocratie au Bénin. La Démocratie est outil de liberté civile qui garantit le droit de chaque citoyen (enne) de vivre sa vie comme il/elle définit, sans être assujeti à une repression de l’état. Les textes de la démocratie répondent aux exigences et aux critères de l’ère de sa promulgation, d’où les amendements sont nécessaires pour élaborer en conjunction les demandes accentuées, exigeantes du 21 ème siècle, car les vieilles idées d’hier devront céder place aux nouvelles idées pressantes des nouvelles sociétés. La Démocratie est un fait acquis qui elle aussi a besoin de changer sa robe au fur et à mesure que nous progressons vers un meilleur avenir. Les ralleurs, les hurleurs, les détracteurs, les frondeurs, les torpilleurs, les corrompus, les paresseux, les mangent à tous les rateliers se cachent derrière leur bouclier de syndicats pour porter atteinte aux amendements requis pour la bonne marche du pays. Le pays ne pourra jamais avancer tant qu’il y a des bavures, des vipères qui mordent délibérement surtout au parlement et dans la population.    

    • Avatar commentaire

      @Atlantean,

      Vous étiez où il y 3/5ans ?  Les mêmes qui crient aujourd’hui aux complots étaient contre la révision de la constitution au temps du Doc où il n’y avait pas la ruse et la rage. N’étions-nous pas dans le 21eme siècle ? Un peu de sérieux ne nous fera pas du mal.

      Vos gens sont disqualifiés pour toucher à la constitution, ce qui nous évitera toute sorte d’interprétation.

      Par ailleurs, j’ai l’habitude de poser une question qui n’a jamais trouvé de réponse : en quoi la constitution actuelle empêche-t-elle la bonne gouvernance et le développement ?

      • Avatar commentaire
        The Atlantean Il y a 1 semaine

        Monsieur Amaury, j’essaierai de donner les réponses à vos deux questions sur la bonne gouvernance et le développement:
        Avant d’entrer en details je tiens à vous informer que j’étais ici en suivant de loin comment votre Doc Thomas Boni Yayi voudrait faire du Bénin un état de Dynastie en balayant tous les membres et Députés de Fcb de son parcours. L’affaire ICC, et les aides étrangères telles que celles des Pays-Bas bousillées pour financer les législatives, le pays litétéralement hypothéqué etc etc.
        La Bonne Gouvernance:
        La bonne gouvernance d’un pays émane de la bonne gestion de tous les secteurs couvrant le territoire. À noter que les secteurs vitaux de l’économie du pays sont protégés, et les gaspillages sont vigoureusement sous contrôle. Les détournements des fonds de l’état et corruptions sont éradiqués du territoire. Une attention particulière bien surveillée dans tous les secteurs économiques du pays petits, moyens ou grands. Les secteurs publics doivent rendre leur rendement, à savoir quand les citoyens sont ravis de ce qu’ils reçoivent de leur gouvernement, ils feront sans erreurs chemins avec ce gouvernement, même si ce gouvernement a commis des intractions le peuple lui pardonnera si il arrive à s’expliquer au peuple. Voici en bref ce que j’attends de la bonne gouvernance, malgré que je ne suis pas un maître à la matière. Ces quelques lignes proviennent de mes propres observations et expérienes personnelles.
         
        Le Développement:
        Ce n’est pas le gouvernement qui développe son pays, mais plutôt le secteur privé. Le gouvernement a sa part à jouer, car le gouvernement devient un petit moteur qui encourage le secteur privé avec des prêts pour débuter leurs entreprises, à une condition que ces entreprises avaient au préalable des bases qui pousseront l’état à leur accoder des prêts. Le gouvernement devrait encourager les collèges techniques à sortir au moins deux ou trois inventions par an, octroyant des prix aux lauréats. Le personnel dans les entreprises privées et dans le secteur du gouvernement devraient faire preuve d’une discipline sans bornes. Car l’arrêt de travail, les grèves sauvages qui vont à l’encontre du dévelopement n’avancent et n’avanceront jamais le développement d’un pays. L’opposition devrait cesser pour de bon les stratèges de jeter le gouvernement au pouvoir sous le bus chaque fois que l’occasion se présente. L’opposition devrait travailler avec le gouvernement au pouvoir pour faire avancer le pays dans l’intérêt de tous les citoyens. Au Bénin il n’y a pas de cerveaux techniques, et mieux vaut ne pas aborder ce point pour le moment.

  • Avatar commentaire

    de qui se moque-t-on ? C’est plutôt vous qui sapez les bases de notre démocratie et comploter tous jours contre le peuple à cause de votre ventrocratie.

    Qui a instauré la ruse et la rage comme système de gouvernance ?