Bénin – Constitution : Si les députés bloquent l’amendement ils risquent de pleurer, selon A. Zinzindohoué

Bénin – Constitution : Si les députés bloquent l’amendement ils risquent de pleurer, selon A. Zinzindohoué

Le président du parti de la renaissance du Bénin (RB) aile dissidente, Abraham Zinzindohoué s’est prononcé sur la procédure d’amendement de la loi fondamentale, introduite à l’Assemblée nationale. Invité ce dimanche 1er juillet 2018 sur le plateau de la radio nationale dans l’émission ‘’90minutes pour convaincre’’ Me Abraham Zinzindohoué a laissé entendre que les députés vont pâtir à nouveau s’ils tentent de bloquer l’amendement de la constitution du 11 décembre 1990.

Renaissance du Bénin: Le camp Zinzindohoué mobilise ses sympathisants dans le Zou

Reçu sur le plateau de l’émission hebdomadaire ‘’90 minutes pour convaincre’’ ce dimanche 1 er juillet, le président du parti de la renaissance du Bénin a fait savoir que les chances pour la proposition d’amendement de la loi fondamentale d’aboutir réside dans la clairvoyance des députés de la minorité parlementaire. Me Abraham Zinzindohoué s’est offusqué du vote de la minorité parlementaire lors de la dernière tentative de la révision de la constitution.

« La minorité j’espère une fois sera réaliste verra l’intérêt des femmes, l’intérêt des citoyens et non leurs propres intérêts » a laissé entendre A. Zinzindohoué. Pour lui, un nouveau blocage laissera place à des conséquences. Dans un langage à peine voilée, Abraham Zinzindohoué a averti l’opposition sur le vote des amendements.

« Pour une fois il ne faut pas qu’ils déchirent ça sans lire. (…) ils ont bloqué l’autre, ils ont vu toutes les conséquences… ils bloquent et après ils pleurent ; quand ils vont bloquer ça là ?… »  a menacé Zinzindohoué. Dans son intervention, le président de la RB a laissé entendre que les parlementaires de la minorité vont à nouveau pleurer s’ils opposent un blocage à l’amendement de la loi fondamentale .

Il a indiqué sur le sujet que les velléités de blocages sont dirigés contre le chef de l’Etat Patrice Talon.

Commentaires

Commentaires du site 24
  • Avatar commentaire
    Christian Il y a 6 mois

    de toutes les façons, c’est le peuple qui decidra de leur sort ! bande de bâtards !!!

  • Avatar commentaire
    Bruno adadja Il y a 6 mois

    Mr ZINZINDOHOUE quel est votre prochain pour le Bénin ? voulez vous nous vendre pour des miettes ??? tout le pays a honte de vous…

  • Avatar commentaire

    Qu’est ce que vous appelez Menaces? Me Zinzindohoue leur rappelle seulement ce qui sera quand de façon aveugle ils ne liront pas et vins déchirer les propositions d’amendements! Bon sang tout le monde s’offusque aujourd’hui du fait que la Cour est dirigée par Djogbenou! mais à qui la faute? On aurait révisé la constitution que pour une fois le Président actuel de la Cour et les membres auraient été choisi autrement ! Mais cette opposition n’a vu que la personne du Président Talon et non le contenu du texte c’est de cela que parle Me Zinzindohoue! Et puis nous avons vu pire dans ce pays dans un passe récent ! Aux élections législatives de 2015 on a tous vu comment Holo a déclaré des candidats non élus élus, c’est connu de tous (7 ème circonscription électorale) Donc moins d’intoxications ! D’ailleurs sur ce site ce sont les mêmes qui viennent raconter leur vie déverser leur bile! Vous êtes vaincus au nom de Dieu!

  • Avatar commentaire
    LePATRIOTE Il y a 6 mois

    Au delà de la méfiance que nous éprouvons les uns pour les autres et qui nous éloigne de l’essentiel sur des questions majeures,je m’interroge sur l’utilité de nos commentaires.Je les trouve très subjectifs.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 6 mois

    Où est donc ma récente réponse?

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 6 mois

    Les menaces , les intimidations et les chantages ne peuvent influencer la détermination d’un patriote à défendre les intérêts du peuple.

    Les hommes sérieux connaissent souvent des échecs, la minorité parlementaire peut échouer dans le combat qu’ils mènent, mais ils ne doivent jamais abdiquer!!!

    Le Bénin ne finira pas avec Patrice TALON, le PRPB a fait plus de 17 ans, mais a fini par disparaître. Patrice TALON ne sera pas éternel, mais l’histoire retiendra le mal qu’il a eu à faire pour ce pays, et ses complices manqueront pas de connaître le sort qui sera les leur!!!

    • Avatar commentaire
      Zakuba Il y a 6 mois

      Pour qui travaillent Le président et ses sujets?

      un pays ne se développe pas dans les papiers. Ils ont passé tout le temps à écrire des propositions de lois. Notre Problème au. Bénin est que nous n’aimons pas respecter nos propres lois. C’est pour contourner les lois qui ne lui laissent pas la liberté de voler sans inquiétude que chaque président passe le temps à en écrire de nouvelles lois pensant se protéger : même après vous , nous allons annuler vos lois de protection de corrompus que vous voter actuellement et vous allez devoir venir devant les tribunaux nous dire comment vous avez géré pendant votre mandat

  • Avatar commentaire
    Juste le bon Il y a 6 mois

    Le Bénin ne peut pas être diriger par des menaces,venant de ZINZINDOHOUE j’ai honte et je préfère même t’appeler GOUGOUDOHOUÉ.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 6 mois

     
    Ils se sentent maintenant si puissants qu’il proférent déjà des menaces ouvertes à l’endroit du peuple. Cela n’est pas étonnant. Car à chaque coup d’essaie ils ont constaté que rien ne les inquiète alors ils sont entrain de dérouler froidement tout leur Programme fondé sur l’arbitraire, le pil-lage systematique des ressources du pays, le mépris de la constitution et les lois de la République en faisant fi du droit de l’homme et des libertés publiques.
     
    Quand Talon s’est fait décaisser 47 milliards de nos francs des caisses de l’Etat pour lui-même et ses héritiers rien ne s’est passé.
     
    Quand Talon, une fois élu est allé déclarer à la face du monde, que le Bénin es tun désert de compétences, il n’a recu aucune sanction de la part du peuple.
     
    Quand il a confisqué tous les secteurs juteux de l’économie nationale pour les confier aux étrangers belges et francais , qui se partagent avec lui les revenues au détriment des populations, il n’a rencontré aucune résistance significative.
     
    Quand Talon et son gouvernement se sont permis de méprendre la constitution et d’ignorer les décisions de la cour constitutionnelle, à part les protestations verbales, rien ne s’est passé.
     
    Ils se sentent confortés dans leur aventure désastreuse et sont prêts à aller jusqu’au bout.
     
    Maintenant que Djogbenou est installé á la cour constitutionnelle et dans un élan de vengeance démonte une à une les décisions de la 5é cour constittutionnelle, la légalité et la constitutionalité ont déserté  le forum. Il semble que la loi au Bénin, est seulement ce que Djogbenou et Talon veulent imposer.
     

    • Avatar commentaire
      The Atlantean Il y a 6 mois

      J’ai toujours respecté vos commentaires politiques sur ce forum de la Nouvelle Tribune. Il me semble à mon avis, spécialement sur le sujet à débatre que vos deux postes ou commentaires étaient hors-sujet. Nous sommes entrain d’invoquer l’amendement traitant sur le retrait du droit de grève dans les secteurs suivants:
      Les Juges ou le Magistrat, la sécurité routière, la sécurité territoriale (l’armée, la police, la gendarmerie), le secteur sanitaire: santé: Docteurs, Médecins, (Hôpitaux).
      Et je ne pense pas que le Président Patrice Talon aurait conjuré de s’éterniser au pouvoir comme vous le mentionnez. Car il n’y a pas eu et il n’y aura pas ce genre d’amendement au Bénin. Et le jour où le Président Patrice Talon aurait évoqué cette idée, il saura bien que c’est le commencement de la fin de sa présidence. Le Président faisait affares avec l’état Béninois bien avant son entrée dans la politique. Et de quoi vous vous plaignez maintenant?. Par ailleurs vous aviez mentionné que le Président partage avec les Belges et Français les ressources du Bénin, Monsieur avez-vous des preuves vérifiables pour supporter vos accusations? Et comment sauriez-vous toutes ces informations accablantes si vous résidez en Allemagne comme vous nous l’aviez fait avaler? Monsieur c’est à vous de savoir si vous etes un détracteur, un torpilleur ou un bâtisseur.
       Il manque dans l’amendement un retrait du droit de grève que je trouve très très important qui malheureusement ne fait pas partie de cet amendement: Le retrait du droit de grève dans tous les secteurs de l’enseignement sur tout le territoire. La majorité parlementaire devrait retrousser les manches de leur chemise pour insérer cet important amendement.

    • Avatar commentaire
      Zakuba Il y a 6 mois

      je suis très content de voir que tout le monde n’est pas devenu aveugle,sourd et muet devant les dégâts du groupe des hommes qui dirigent le pays aujourd’hui. Moi je sais que nous pourrons remettre les choses en place après leur départ. La vérité les rattrapera

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 6 mois

     
    Maintenant que Djogbenou est installé á la cour constitutionnelle et dans un élan de vengeance démonte une à une les décisions de la 5é cour constittutionnelle, la légalité et la constitutionalité ont déserté  le forum. Il semble que la loi au Bénin, est seulement ce que Djogbenou et Talon veulent imposer.
     
    Devons-nous accepeter cela? Non. Sur quelle légitimité se fonde Djogbenou après avoir démontré que les décisions de la cour constitutionnelle ne s s’imposent pas à lui et son chef et qu’elles peuvent être mises en cause contraire á la constitution, exiger aujourd’hui que les populations consacrent les décisions émises par la cour onstitutionnelle qu’il préside.
     
    Djogbenou et Talon ont politisé la cour constitutionnelle et portent historiquement la responsabilité d’avoir procédé à sa désacralisation. Ils doivent en supporter les conséquence.
     
    Et leur projet funeste d’amendement de la constitution avec menace ne présage rien de constructif.
     
    Dans un tel désordre avec cette volonté manifeste qui malmène l’Etat de droit, la démocratie et les libertés publiques, il n’y a plus rien à faire. Une mobilisation générale de tout le peuple épris de paix et du rayonnement de l’Etat de droit et de la démocratie s’impose.
     
    Il faut à présent énergiquement mettre fin à tout cela remettre la pendule à zéro et répartir avec une nouvelle République.
     
    Ne nous leurrons pas, telles qu’elles seront les manipulations des prochaines élections, Djogbenou prononcera la victoire à la bande à Talon et ses souffifres pour  permettre à Talon de s’éterniser au pouvoir. Nous ne devons en aucun cas laisser nos populations au 21 è siècle s’enliser dans une telle machinerie, dans une telle imposture.
     

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 6 mois

    @Atlanta,

    Voter pour ce qui est bien pour le peuple en tordant le cou à toutes les lois et procédures de la République ?

    Juste une question :  si les anciens (ceux du général et du Roi Yinwê) avaient procédé de la même manière, est-ce que les rupturiens seront là aujourd’hui ?

    Les textes de lois sont pris pour la protection de tous et doivent être respectés.

    Un peu de sérieux, la république n’est pas une entreprise privée.

     

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 6 mois

    Cet Abraham est vraiment décevant. Comment peut-on construire un pays avec des gens comme ça. Ce n’est pas étonnant que nous soyons en arrierre dans tout.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 6 mois

    Si c’est avec ces raisonnements qu’on va construire le pays, alors le développement n’est pas pour bientôt!!!

    Est ce vraiment un spécialiste du droit qui parle ou c’est tout simplement un homme de rue????

  • Avatar commentaire
    damdam Il y a 6 mois

    Au soir de sa vie, pour tout ce que cette nation lui a permis d’être et d’avoir, voilà ce que déclare ce type. Vraiment chaque jour que Dieu fait, cette catégorie de personnes ne font donner raison à ceux qui pensent que ceux-là ne sont là que pour leurs intérêts. Je le met au défi nous sortir une copie de sa déclaration où il a prédit tout ce qu’il à raconté sur le plateau de la radio hier dimanche. Dommage avec un tel gros nez rougeâtre, il ne peut plus y voir plus loin. Triste pour cet “Aboméen j’ai dit, plutôt Abominable”

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 6 mois

    C’est quoi ce galimatia ?

    Il pourrait expliquer pourquoi selon lui, des amendements rejetés deviendraient bons aujourd’hui ?

    “Les députés en pâtiront” ce sont des menaces ? les députés votent pour leurs intérêts propres ou pour celui de la Nation ?

  • Avatar commentaire

    Ce monsieur est devenu un valet de Talon, ça se comprend, sa femme est nommée présidente de la cour suprême, nous sommes dans une république des copains

  • Avatar commentaire

    Ils vont bloquer et rien ne se passera, espèce de mouton de PT. Il n’y aura rien sauf la prostate de ton maitre enragé qui va grossir et le pousser six pieds sous terre

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 6 mois

    Après la lecture, je ne crois pas pour un seul instant que Me Zinzindohoué est au service de Président Patrice Talon, mais plutôt il est au service du peuple Béninois. Et je pose la question: Comment se fait-il que la minorité au parlement pourrait-elle bloquer les amendements? Y a-t-il eu des défections dans le rang de la majorité au parlement? FCBE enregistre des défections , et voici ce qu’à déclarer l’un de ceux qui ont quitté le rang de fcbe:

     “Il n’a pas manqué de se prononcer sur le retrait définitif du droit de grève aux agents des secteurs de la justice, de la santé, de la sécurité et de la défense.” 

    Et je demanderais un amendement supplémentaire à ce retrait du droit de grève, le retrait du droit de grève dans tous les secteurs de l’enseignement. La majorité devrait faire son travail, et voter pour ce qui est bien pour le peuple, et laisser les retardataires dans leur mentalité reptilienne et poreuse.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 6 mois

    Alors lui Abraham Zinzindohoué n’est pas au Service des populations mais plutôt au Service d’un seul homme, au Service de  Patrice Talon. Quelle honte?