Bénin : Valentin Djènontin dénonce le manque de transparence dans la proposition d’amendement

Bénin : Valentin Djènontin dénonce le manque de transparence dans la proposition d’amendement

La minorité parlementaire a donné de la voix au lendemain du rejet de la proposition d’amendement constitutionnel. Le député Valentin Djènontin a déploré sur la radio nationale ce jour, le manque de transparence dans la conduite de la proposition d’amendement.

Déclaration des Fcbe au Bénin : grogne sociale, répression des marches et Boni Yayi au menu

Il est d’accord sur certains points de l’amendement constitutionnel mais pour lui, la majorité parlementaire a péché par la démarche. Il s’agit de Valentin Djènontin-Agossou, membre de la minorité parlementaire qui s’est exprimé sur la radio nationale ce vendredi 6 juillet. Pour lui, le camp d’en face a soulevé l’opinion publique contre les députés de la minorité. « On peut faire la politique tout en reconnaissant les forces et les faiblesses des un et des autres  mais parce que on a quelques choses derrière la tête, il faut cribler les gens là,  il faut soulever les femmes contre eux. Ce n’est pas bien »  se désole Djènontin-Agossou.

A en croire l’élu du peuple, beaucoup de préalable devaient être discutés ensemble.  Pour Djènontin, l’actuelle chambre des comptes souffrent des ressources humaines, matérielles et financières pour fonctionner. Toute chose qu’il faille corriger avant d’aller vers la création d’une cour des comptes.

« La cour des comptes est une bonne chose. Nous allons nous conformer à la sous région. Mais est-ce que nous avons des ressources humaines, matérielles et financières qu’il faut  pour animer la chambre des comptes que nous avons aujourd’hui ?  Quelles sont les mesures que nous sommes entrain de prendre pour pouvoir véritablement rendre opérationnelle  cette cour  qui va naitre ? » s’interroge Djènontin.

Il dit ne pas être d’accord sur la modalité de désignation du président de cette prochaine cour avant de conclure que l’actuelle chambre des comptes  est privée de budget de fonctionnement.

« J’ai adressé une question au gouvernement par rapport au fonctionnement de la cour suprême en l’occurrence  la chambre des comptes qu’on a privé de moyens  pour pouvoir faire le contrôle qu’il fallait. Jusqu’à présent on a jamais répondu » s’est-il indigné.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 semaine

    l’honorable djenontin ne croit pas si bien dire , lorsqu’on sait que le pil.leur de talon n’a pas débloqué le budget de fonctionnement de la cour constionnelle que présidait brillamment pourtant le professeur holo . Que talon cesse de faire de la diversion , ou qu’il démissionne parce qu’il n’a rien à proposer aux beninois

  • Avatar commentaire

    Le président Talon est venue pour un règlement de comptes pour exterminer les Béninois c’est son objectif.