Côte d’Ivoire: le PDCI de Bédié se radicalise

Côte d’Ivoire: le PDCI de Bédié se radicalise

La Formation politique historique, celle de l'ancien président Félix Houphouët-Boigny entre-t-elle petit à petit dans l'opposition? C'est la tendance générale de la situation de l'un des plus grands partis politiques de Côte d'ivoire.

Côte d’Ivoire : Voici les membres du nouveau gouvernement de Ouattara (décret)

Le parti démocratique de Côte d’Ivoire n’est plus du tout sur la même longueur d’onde que le président ivoirien Alassane Ouattara. Et pour cause les récentes tensions entre les deux camps ont abouti à la non-adhésion du PDCI au parti unifié tant voulu par le président ivoirien. Tout est parti de ce que certains considèrent comme une promesse non tenue de la part du leader ivoirien.

Le PDCI comptait sur le départ prochain du président du pouvoir pour placer un de ses pions à la tête du pays. La réticence de l’homme fort du pays aura grandement contribué à mettre à mal la relation entre lui et Henri Konan Bédié, chef du parti depuis la disparition du père de la Nation: Félix Houphouët-Boigny.

Bédié et Soro s’éloignent

Alliés d’antan, Guillaume Soro prend depuis quelques mois déjà des distances avec le président ivoirien. La tension est plus que palpable entre les deux hommes. En plus de ce dernier, M. Bédié a décidé de s’éloigner clairement du projet de parti unifié craignant de se faire avoir. Pour lui cette idée d’union n’est pas possible avant la présidentielle de 2020.

Une présidentielle qui risque donc de hanter longtemps les différents alliés de la crise post-électorale de 2011. Ce mercredi, la section jeunesse du parti de Bédié a encore enfoncé le clou, appelant à sanctionner tous ceux qui soutiendraient le projet de parti unifié du président Ouattara, et demandant expréssement à Bédié de prendre ses responsabilités:

« Nous avons fait le constat de ce que l’alliance RHDP n’existe plus et que le PDCI-RDA doit s’organiser en interne pour avoir ses candidats propres, puisqu’il n’y aura plus de candidatures aux élections locales en RHDP comme convenu. Aussi, nous avons appelé à une réforme de la CEI parce que le groupement RHDP y est représenté. Comme le RHDP n’existe plus, il ne peut plus être représenté dans cette CEI. Cette CEI qui est d’ailleurs décriée dans cette forme actuelle. Nous demandons de façon logique la réforme de la CEI. » a déclaré le président de la section jeune. Les hostilités sont donc lancées.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    claude Il y a 5 mois

    merci prési

  • Avatar commentaire

    tout se qu’on veut c’est un candidat pdci au pourvoir point le reste n’est que supputation

  • Avatar commentaire
    Pacifique Il y a 5 mois

    Je pense que c’est une analyse cohérente .