France : la nouvelle vidéo qui met à mal Alexandre Benalla

France : la nouvelle vidéo qui met à mal Alexandre Benalla© TF1 / AFP

Alexandre Benalla est, sans conteste la personnalité de ce mois de juillet. Alors qu'il s'était exprimé sur une chaîne de télévision pour donner sa version des faits sur les événements récents, voilà qu'une vidéo le montrant en pleine action a été diffusée.

Affaire Benalla : Emmanuel Macron rompt le silence

Alexandre Benalla, avait-il déjà outre-passer ses fonctions, avant le scandale qui a éclaté ces dernières semaines? C’est ce que semble montrer, une nouvelle vidéo dans laquelle, on aperçoit la silhouette de l’ancien chef à la sécurité d’Emmanuel Macron, aux côtés des forces de police pour appréhender des individus lors d’une manifestation antérieure.

Sur cette vidéo, filmée par un jeune manifestant qui était sur place, on distingue la carrure imposante de Benalla et un de ses collaborateurs, entrain d’embarquer violemment des manifestants. Le jeune homme, qui a filmé la scène est formel sur l’authenticité de celle-ci. Il était présent sur les lieux, au moment des faits.

D’après son récit, lors de l’intervention des forces de l’ordre, un manifestant a été plaqué au sol, puis frappé par des CRS. Il décide alors de filmer la scène. Sur sa vidéo, il dit qu’on peut voir clairement deux individus en civil qui embarquent, le manifestant. Ces deux individus, selon le jeune homme ressemblaient nettement à Alexandre Benalla et son collaborateur Vincent Crase.

Alexandre Benalla dément

Alexandre Benalla, dans un entretien médiatique, a nié les faits qui lui sont reprochés. Il affirme, avoir été sur les lieux, mais contredit vivement la version selon laquelle, il aurait participé à la répression des manifestants. Il dira avoir assisté à l’intervention des forces de l’ordre, en tant qu’observateurs.

“J’observais les policiers, mais je n’ai pas intervenu. On peut le voir distinctement, je n’ai ni casque, ni brassard, ni radio”

Chose, que ne montre pas la vidéo. Les deux jeunes, qui ont été, violemment appréhendés, ont décidé de porter plainte. et une enquête, a d’ores et déjà été ouverte.

Commentaires

Commentaires du site 0