France : Naomi Musenga morte à cause d’une intoxication au paracétamol

France : Naomi Musenga morte à cause d’une intoxication au paracétamolPhoto : DR

On en sait désormais un peu plus sur la mort de Naomi Musenga.

France : le corps d’un étudiant togolais repêché des eaux de la Garonne

Cette jeune fille décédée à Strasbourg, après avoir tenté en vain de contacter les services des urgences pour une prise en charge. La triste histoire avait eu lieu il y a quelques mois. L’audio de l’échange entre la jeune fille et l’interlocutrice du Samu avait été diffusé et avait causé l’indignation de nombreuses personnes sur la toile; la jeune fille ayant été moquée et laissée sans soutien pendant de longues heures.

Les éléments médicaux obtenus lesquels expliquent le décès de Naomi Musenga comme étant la conséquence d’une intoxication au paracétamol absorbé par automédication sur plusieurs jours. La destruction évolutive des cellules de son foie a emporté une défaillance de l’ensemble de ses organes conduisant rapidement à son décès” a déclaré Yolande Renzi, procureur de Strasbourg.

Une version rejetée par le professeur Marescaux: “les parents de Naomi m’ont contacté parce que peu de médecins acceptent de se heurter à l’hôpital. L’hôpital planque tout ce qui l’accuse. (…) Arrêtez de vous foutre de notre gueule, Naomi n’est pas morte parce qu’elle a bouffé trop de paracétamol. Il y a bien eu une étude toxicologique mettant en avant un fort taux de paracétamol : mais on a fait des prélèvements dans le liquide de l’œil car il n’y avait plus de sang disponible à cause de l’état du corps. Ce n’est pas une bonne approche toxicologique! Le taux de paracétamol était trop élevé par rapport à la norme: mais on ne peut dire ça avec un dosage tiré de l’œil.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    KEKE Mathias Il y a 4 mois

    Paix à son âme!