Hassan Rohani : les propos de Trump ne pourront jamais se réaliser

Hassan Rohani : les propos de Trump ne pourront jamais se réaliser

Le président iranien Rohani a assuré que les récentes déclarations américaines relevaient du pur fantasme et qu'il était impossible que les idées du président Trump puissent prendre forme.

USA : sous pression, Donald Trump lâche du lest sur les armes

Les relations diplomatiques entre Téhéran et Washington ne se sont toujours pas améliorées. Il faut dire que de son côté, le président américain Donald Trump n’hésite pas à effectuer quelques remontrances publiques à son ennemi iranien, ce qui a le don d’agacer. Récemment, les États-Unis ont annoncé leur retrait de l’accord sur le nucléaire iranien et souhaitent même réduire à zéro, les revenus tirés par l’Iran des ventes de son pétrole brut. Une nouvelle attaque très vite balayée de la main par le président iranien Hassan Rohani, visiblement agacé. Selon lui, les propos de son homologue américain sont exagérés et surtout, irréalisables. En effet, afin que cela puisse se réaliser, les États-Unis devraient se permettre d’imposer une politique dite impérialiste, en total désaccord avec les règles du droit international.

Du côté Américain, les choses avancent cependant puisque Brian Hook vient d’annoncer le rétablissement officiel des sanctions imposées contre Téhéran, sanctions qui toucheront alors le secteur automobile, le secteur de l’or et des métaux précieux. Bien entendu, des sanctions contre le pétrole iranien seront également imposées. Enfin, Washington a ajouté que les entreprises étrangères qui feront affaire avec l’Iran seront elles aussi visées par de possibles sanctions américaines, l’objectif affiché étant d’isoler Téhéran sur la scène commerciale internationale.

Une décision appuyée par l’Arabie Saoudite, allié des Américains, qui a assuré être en mesure d’augmenter sa production de pétrole afin de combler le vide laissé par le pétrole iranien qui ne sera plus utilisé par certaines régions.

De manière plus globale, l’Iran semble toutefois regretter les récentes décisions américaines, « prises à l’aveugle ». En effet, l’accord sur le nucléaire iranien a été qualifié d’acquis important pour la paix et la stabilité par Rohani, le rejeter ne fait donc qu’accroître les tensions et signifie surtout, de revenir en arrière. Le retour de ces sanctions et l’omniprésence américaine dans cette région du globe n’aident visiblement pas à mettre en valeur les progrès déjà réalisés et font de fait, régner l’insécurité.

Commentaires

Commentaires du site 0