He Mitokpè : ” Nous sommes persécutés et même vilipendés mais nous faisons le job (…) “

He Mitokpè : ” Nous sommes persécutés et même vilipendés mais nous faisons le job (…) “

Quelques heures après le vote pour l'adoption de l'amendement de la constitution du Bénin, le député de la minorité parlementaire, Guy Mitokpè a donné

Crise à la RB : Pour Rosine Soglo, il s’agit de représailles après le rejet du projet de constitution

Quelques heures après le vote pour l’adoption de l’amendement de la constitution du Bénin, le député de la minorité parlementaire, Guy Mitokpè a donné de la voix. A travers un post sur sa page facebook intitulé “MINORITÉ PERSÉCUTÉE… MAIS NOUS FAISONS LE JOB AVEC FOI, JOIE ET SOURIRE..” , le député s’est exprimé sur le vote et a donné son point de vue sur le projet déposé sur la table des députés.Il n’a pas manqué de souligner qu'”une étape vient d’être franchie”et déclare “nous (la minorité ndlr) sommes prêts pour la suite“. Lire le post ci-dessous

MINORITÉ PERSÉCUTÉE… MAIS NOUS FAISONS LE JOB AVEC FOI, JOIE ET SOURIRE..

Chers compatriotes, ce jeudi 05 juillet 2018, la majorité au parlement, en collaboration avec le Gouvernement, a lancé pour la seconde fois, en moins de deux ans, ses assauts sur la Loi fondamentale de notre pays.

Les principaux arguments, qui selon eux soutiennent l’initiative, ne sont rien d’autres que
– l’amélioration de la représentativité des femmes au sein de l’Assemblée Nationale …
– la suppression de la peine de mort…
– l’alignement des élections et l’élection des députés à 5 ans…
– et enfin l’instauration de la Cour des Comptes…

D’une manière générale même si ces arguments semblent pertinents, ils ne manquent pas de faiblesses.

De 1991 à nos jours, nous avons organisé 6 élections présidentielles et 7 élections législatives. Le Ghana dans la même période avec des mandats de 4 ans aussi bien pour le Président de la République que pour les députés, à organisé 6 élections présidentielles et 6 élections législatives.

Dans la même période , le taux de pauvreté du Ghana est passé de 50,2 %à 20, 1% et celui du Bénin en 2015 était à plus de 50%. Donc ce n’est pas l’organisation régulière et à un intervalle de 4 ou 5 ans qui empêche les peuples de travailler.

Car sur la même période et avec pratiquement les mêmes nombres d’élections au plus au niveau, le Ghana a montré que son économie a progressé et que son taux de pauvreté a régressé. Nos élections coûtent peut être chères mais avancer de tels arguments pour réviser l’une des plus vielles constitutions du Continent et garant de la stabilité politique de notre pays, je crois que c’est une légèreté.

Aussi l’argument majeur des initiateurs de la présente révision qui consiste à se présenter comme les plus grands défenseurs de la gente féminine est également un alibi.

Les plus grandes institutions de notre pays ont eu la possibilité de faire la promotion des femmes. Dernièrement aussi bien le parlement que le Gouvernement ont eu la possibilité de nommer les membres de la Cour Constitutionnelle.
Mais qu’avons nous constaté? Sur les 7 membres à nommer, ils n’ont nommé qu’une seule femme.
La réalité paraît difficile à expliquer souvent mais nous continuons notre marche vers la sauvegarde de nos acquis démocratiques…

Mes félicitations au peuple, qui nous a encouragé sans relâche…
Mes félicitations à tous les collègues députés de la minorité qui ont résisté et qui continuent de résister…
Au vice-président Houndété, mes encouragements …

Nous sommes persécutés et même vilipendés mais nous faisons le job avec beaucoup de joie, de foi et de sourire…

Une étape vient d’être franchie, nous sommes prêts pour la suite..

MITOKPE Dossou Guy…

Bénin : Le projet d’amendement constitutionnel sera soumis au référendum

Commentaires

Commentaires du site 18
  • Avatar commentaire
    BAZAROU Il y a 3 mois

    notre président n’a qu’ à oublié la révision et penché sur les vraies questions du développement et que à la fin chacun puis faire son bilan.la question du développement s’impose au lieu d’injecter des ressources dans cet affaires

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 3 mois

    Pour la première fois depuis 1990, il faut un certain courage pour être dans l’opposition au Bénin. Ces députés de la minorité ne sont certainement pas des anges, mais ils ont le mérite de résister aux pressions de leurs amis d’en-face.

  • Avatar commentaire
    Machievel Il y a 3 mois

    L he atao a voté un oui par procuration, mais il y a quelques jours aux yeux de nos tous puissant dirigeant,il était fou…un fou peut il donner procuration ??? Et pourtant le vote a été pris en compte parce qu on a en besoin….le bénin c est vraiment triste

  • Avatar commentaire
    Tonagnon Il y a 3 mois

    Lui au moins il a une logique claire et la respecte. Bravo

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    En tout cas il a des c…lles ce MITOKPE et ceux de l’opposition avec lui.

    • Avatar commentaire

      Mitopké…veut parler du terrorisme..parlementaire..dont ils sont victimes…

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 3 mois

      Oui et à part lui et les 18 autres qui se battent pour l’Intérêt Général et les principes…

  • Avatar commentaire

    quel admiration des intellectuel tare qui trompent le peuple . Que veut cette opposition??????

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 3 mois

      @Bocco,

      Entre les opposants d’aujourd’hui, mouvanciers d’hier et les mouvanciers d’aujourd’hui, opposants d’hier, qui trompe vraiment le peuple ?

  • Avatar commentaire

    He Mitokpé depuis peu vous avez mon admiration et mon soutien. J’en veux encore à votre mentor qui est aprés tout est un des responsable de la situation que nous vivons depuis 2016. Mais je pense pouvoir lui pardonner cela en son temps car, le temps nous donne raison, nous autres qui avions prevenu sur ce forum. Ce n’est pas Oumar et autres qui vont me dire le contraire

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Karl , toujours présent et fidèle au poste 👍

      • Avatar commentaire

        on est ensemble et cool frangin. Sauf les rupturiens qui ne savent plus où donner de la tête avec ce deuxième échec honteux.

  • Avatar commentaire

    @KIANSI, reposez vous alors la question de savoir pourquoi, les opposants d’hier étaient contre la revision proposée par Yayi?  En plus pourquoi Talon tient tant à cela alors que lui même a reconnu que c’est son opposition à la révision de la Constitution qui est à l’origine de la brouille entre lui et Yayi. Et que le peuple est très jaloux de sa constitution. Pourquoi lui s’entête alors? Vous comprendrez que les méchants et mesquins dont vous parlez sont ceux d’hier et aujourd’hui au pouvoir. Ils sont simplement rattrapés par leur comportement d’hier.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    et ce job si valeureux que vous faites , vous les deputés qui refusez de courber vos échines devant ces odieux monstres qui méprisent leurs concitoyens  , vous nos vaillants deputés , le peuple vous reconnaîtra et vous porte déjà en triomphe

  • Avatar commentaire
    KIANSI Yantibossi kyantibossi@yahoo.fr Il y a 3 mois

    Pourquoi on ne se fait pas si tant confiance?

  • Avatar commentaire
    KIANSI Yantibossi kyantibossi@yahoo.fr Il y a 3 mois

    Comme l’a dit l’autre: cet intellectualisme fait de méchanceté et de mesquinerie est de nature a retarder le développement du pays. Pourquoi le développement d’une telle suspicion ? Pourquoi on se fait si tant confiance? Pourtant les opposants d’aujourd’hui ont voulu de la révision de cette constitution qui n’est pas une bible! Une fois, faisons consensus et avançons. En tous moments, il y aura des arguments de pour ou contre selon la position occupée, mais libérons le peuple et le pays de l’immobilisme.

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 3 mois

      Vous croyez vraiment que les préoccupations du peuple sont dans la constitution. Je l’ai dit et répété à plusieurs reprises sur ce forum, la constitution du pays n’empêche pas notre développement si notre classe politique est de bonne foi et un peu patriote.  Mais elle est mue uniquement par des intérêts égoistes.