Ingérence russe : une nouvelle affaire vient secouer l’administration Trump

Ingérence russe : une nouvelle affaire vient secouer l’administration TrumpCarter Page, Photo : Capture vidéo CNN

Carter Page, proche collaborateur du président Trump lorsque ce dernier était encore candidat à la présidentielle;, est directement pointé du FBI pour avoir collaboré avec Moscou. De nouvelles accusations qui embarrassent l'administration Trump.

USA : Après Barack Obama, Michelle critique Donald Trump

Carter Page, conseiller pour la politique étrangère de l’équipe Trump durant la campagne présidentielle, est directement pointé du doigt par des documents secrets du FBI. La raison ? Celui-ci est directement soupçonné d’avoir des liens avec la Russie. D’ailleurs, le Bureau Fédéral d’Investigation estime que ce dernier aurait pu être recruté par la Russie avant d’intégrer l’équipe des proches collaborateurs du candidat Trump. Une inculpation qui intervient quelques jours seulement après que pas moins de 12 agents du renseignement russe aient été inculpés pour avoir piraté les ordinateurs du Parti démocrate. 

Si Page a bien tenté de se défendre sur CNN, assurant ne pas être un agent au service d’une puissance étrangère, ce dernier est tout de même au centre d’une drôle d’affaire. Un mois avant la victoire finale, le FBI notait d’ailleurs que les efforts de Page étaient visiblement coordonnés avec ceux de la Russie, ce dernier ayant noué des contacts avec des responsables de Moscou et des agents du renseignement russe. L’hypothèse que d’autres personnes aient également été au service de la Russie lors de la campagne présidentielle n’est pas à exclure.

Trump accable Hillary Clinton

Une nouvelle pierre jetée à l’eau dans ce dossier qui semble ne jamais vouloir se refermer. Il faut dire que les protagonistes sont nombreux et les surprises, pleines. D’ailleurs, Trump semble ne pas se soucier de qui faisait quoi au cours de sa campagne puisque ce dernier continue de tout remettre sur le dos des démocrates et plus particulièrement, d’Hillary Clinton, qui selon lui, a demandé à ce que les moindres faits et gestes du candidat Trump de l’époque, soient surveillés. 

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Alfred Cossi Chodaton Il y a 4 semaines

    Je constate que vous vous êtes abonné aux agences d’information occidentales. Jusqu’à présent, il n’y a eu aucune preuve qu’il y ait eu une collusion entre Trump ou l’un de ses collaborateurs et des agents russe. Tout ceci n’est que de la fiction fantasmagorique visant à maintenir une tension nécessaire à l’industrie militaire.