Modification de la Constitution au Bénin : Les députés donnent quitus à la recevabilité de la proposition

Modification de la Constitution au Bénin : Les députés donnent quitus à la recevabilité de la proposition

(62 voix pour, 19 contre et 01 abstention) La première phase de la proposition de modification de la Constitution est passée de justesse au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo cet après midi.

Amendement de la constitution : La CDD-Bénin dénonce un coup d’État politique

Le vote qui a sanctionné cette première phase de la procédure d’amendement de la Constitution a donné le résultat suivant, 62 oui, 19 non et 01 bulletin nul.  Par ce résultat, les députés viennent de donner quitus à la recevabilité de cette proposition d’amendement introduit par huit signataires. Mais au cours du débat général, certains députés de la minorité parlementaire, notamment les députés Garba Yaya, Guy Dossou Mitokpè et Valentin Djènontin, n’ont pas fait de cadeau à leurs collègues à leur collègues de la majorité ainsi qu’au pouvoir en place.

L’aspect de la représentativité des femmes dans la proposition d’amendement a été attaqué par le député de la minorité Guy Dossou Mitokpè. Pour lui, lorsqu’il s’est agi de proposer des femmes pour la Cour Constitutionnelle, le bureau de l’Assemblée nationale a dérogé à cela.

Pour le député Guy Mitokpè, dans un contexte où on se présente comme les meilleurs défenseurs de la femme, il estime que ce que le Parlement fait est plus fort que ce qu’il prône. Il estime que ce ne sont pas des arguments convaincants. Il en est de même pour le député Garba Yaya qui trouve que la proposition de l’alignement des députés n’est pas convaincante.

Par contre les députés de la majorité ont soutenu mordicus cette proposition d’amendement. Mais au terme des débats, le président de l’Assemblée nationale a mis aux voix le rapport de la commission des lois. Le mode de votation qui a été retenu par la plénière est le scrutin public à la tribune. Au terme du vote, 62 députés ont voté pour, 19 députés (ceux de la minorité) ont voté contre et le député Eric Houndété voté abstention. Au terme de ce premier vote, une suspension a été demandée par la commission avant la poursuite de la seconde phase du processus.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire

    ils sont tous des alibabas y compris leur chef. comment un député qui est fou a pu délivrer une procuration. Plus rien ne leur fait honte à ces oligans. Je vous jure s’ils trouvent le sexe d’un cadavre ils vont se jeter là dessus.

    • Avatar commentaire
      Machievel Il y a 1 mois

      Bonne question,un fou peut il donner procuration???si oui depuis quand cela est il possible si ce n est au bénin

  • Avatar commentaire
    Caïman Il y a 1 mois

    je dis non à cette révision de constitution

  • Avatar commentaire
    Jacques Il y a 1 mois

    En avant pour la révision de la constitution.

  • Avatar commentaire

    Ils n’auront jamais les 66 députés c’est le peuple qui décidera.