Afrique : la FIFA suspend le président de la fédération de Zambie

Afrique : la FIFA suspend le président de la fédération de Zambie

Ancienne star du ballon rond, Kalusha Bwalya, a été reconnu coupable de corruption par la FIFA. Résultat, l'actuel président de la Fédération de Zambie de football ne pourra pas exercer durant deux ans.

Renforcement de Capacités instructeurs CAF : Bonaventure Codjia en initiation à l’assistance vidéo

Connu pour avoir notamment joué au sein du PSV Eindhoven et pour avoir remporté le Ballon d’or africain en 1998, Kalusha Bwalya a pris les reines de la Fédération de Zambie de football dès 2008. Également membre du Comité exécutif de la Confédération africaine de Football, ce dernier s’est très investi dans le sport et la pratique du ballon rond sur le continent africain.

Le code éthique de la FIFA, pas respecté

Cependant, si ses envies sont louables, l’homme fort du football zambien a été rattrapé par la patrouille puisqu’il vient d’être officiellement suspendu par la Commission d’éthique de la FIFA pour une période de deux ans. Visé par une enquête depuis février 2017 pour avoir perçu un chèque d’un montant de 69,900 euros de la part de Mohammad Bin Hammam, homme d’affaires qatari, ce dernier a donc été mis hors-jeu… Au même titre que son « bienfaiteur » qui a, pour sa part, été évincé à vie de la FIFA après avoir tenté d’influencer les élections à la présidence de la Fédération, en 2011.

Reconnu coupable d’avoir violé les articles 16 et 20 du code de conduite et d’éthique de la FIFA pour avoir accepté des cadeaux, Bwalya devrait, en plus de n’avoir aucun rapport avec le football durant deux ans, payer une amende de 87,900 euros.

Commentaires

Commentaires du site 0