En Autriche, l’opposition au gouvernement actuellement en place a décidé d’exprimer son mécontentement à la suite de la venue du président russe Vladimir Poutine, au mariage de la ministre des Affaires étrangères.En Autriche, la polémique enfle. En effet, le 18 août dernier, le président russe Vladimir Poutine s’est rendu à Gamlitz, afin d’assister au mariage de Karin Kneissl, ministre autrichienne des Affaires étrangères apparentée au FPÖ, parti d’extrême droite. Accompagné de quelques chanteurs cosaques qui ont poussé la chansonnette en l’honneur du couple, Poutine s’est ensuite entretenu quelques instants avec le chancelier conservateur Sebastian Kurz, avant de prendre la direction de Berlin, à l’occasion d’une rencontre organisée cette fois-ci avec la chancelière Angela Merkel.

Un passage express en Autriche qui a mis le feu aux poudres. En effet, l’opposition est montée au créneau, assurant que le gouvernement actuel, également en charge de la présidence de l’Union européenne, ne pouvait se prétendre neutre et honnête dans son rôle d’intermédiaire au sein de l’UE, sachant que ses représentants n’hésitent pas à afficher leur parti pris.

De son côté, le parti Vert, toujours dans l’opposition, a également demandé que la ministre Kneissl remette sa démission, soulignant le fait que Poutine soit considéré comme étant le plus farouche adversaire de l’Union européenne en terme de politique étrangère.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom