Bénin : deux policiers écopent de peines allant de 5 à 10 ans de prison

Bénin : deux policiers écopent de peines allant de 5 à 10 ans de prison

Pour escroquerie en bande organisée et abus de fonction, deux agents de la police républicaine feront la prison. Ils ont été condamnés par le tribunal d’Aplahoué (Couffo) à des peines allant de 05 à 10 ans de prison.

Réhabilitation du corridor Cotonou – Niamey : La BID accorde 78 milliards de FCFA au Bénin

Le commandant de l’ex-compagnie de gendarmerie d’Aplahoué Raoufou Abiola Osseni écope de de 10 ans de prison ferme. Il va devoir s’acquitter aussi d’une amende de 10 millions de FCFA. Le deuxième prévenu connu sous le nom de Lavenir Houssoutro (en poste au commissariat de Klouékanmè) prend quant à lui, cinq ans de prison ferme. Il doit également payer une amende de  5 millions de FCFA. Signalons qu’il y avait aussi un troisième prévenu. Mais ce dernier a été relaxé au bénéfice du doute .Il s’agit du gardien de paix Vicel Faladé. Il était le chauffeur du commandant Raoufou Abiola Osseni .

Placés sous mandat de dépôt depuis l’éclatement de cette affaire d’escroquerie et d’abus de fonction , les deux accusés avaient été placés sous mandat de dépôt. Ils ont été jetés à la prison civile de Mougnon, un pénitencier situé dans le département du Zou.Ils y retournent donc pour purger leurs peines. Il faut noter que deux officiers de police judiciaire sont également impliqués dans cette affaire. A cause de leur statut, le tribunal d’Aplahoué a saisi la Cour suprême qui va indiquer la juridiction compétente pour les juger.

Il faut rappeler que ces accusations d’escroquerie en bande organisée et d’abus de fonction ont été portées contre ces fonctionnaires de police à cause de leurs comportements jugés déviants. En effet, ils complotaient avec des hors la loi pour escroquer les paisibles citoyens. Ils partagent ensuite le butin avec les escrocs.

 

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    Gaudens SOKPIN Il y a 3 mois

    Triste évènement ; mon pays est vraiment malade et personne ne peut le guérir disait le feu <>.

  • Avatar commentaire

    Ce n’est pas possible !!! la rupture en marche…

  • Avatar commentaire

    Nous pensions être protéger , nous pensions qu’ils devaient nous sauver des hors la loi alors ils sont eux même des hors la loi

  • Avatar commentaire
    Richard DJOWAMON Il y a 3 mois

    Des agents de sécurité en parfaite intelligence avec des hors-la-loi pour dépouiller nos pauvres populations, quelle honte! Et pourtant ce sont seulement là les cas dont nous avons connaissance, qui c’est ce que font encore d’autres de leur acabit. Que la justice soit également sans états d’âme pour les deux autres officiers de police judiciaire.

  • Avatar commentaire
    Lemer KOHINTO Il y a 3 mois

    Nul n’est au dessus de la loi. Que justice soit faite.

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 3 mois

    Quelle affaire, quel fut leur mode operatoir, qui fuent leur victime. L’article est fini a’ queu de poisson.

    • Avatar commentaire
      Tchite' Il y a 3 mois

      Tant de quesitons restees sans reponses.

      • Avatar commentaire
        SANS APPEL Il y a 3 mois

        Vous avez raison. Le rédacteur de cet article devrait apprendre à mieux le rédiger, en l’étayant davantage par des informations complémentaires, permettant au lecteur de saisair la quintessence du cas évoqué.
        Note attribuée par le haut conseil Indépendant : 4/10 Encore des effort à fournir, vous pouvez mieux faire

      • Avatar commentaire
        Jojolabanane Il y a 3 mois

        +1

  • Avatar commentaire
    Libre Expression Il y a 3 mois

    CES AGENTS INDELICATS ONT ETE ENGAGE SOUS YAYI BONI . IL EST NORMAL QU’ILS AGISSENT COMME LEUR MAITRE .

    • Avatar commentaire
      Richard DJOWAMON Il y a 3 mois

      Non, un peu de bémol quand même, pourquoi vous voulez que le nom de Boni Yayi soit accolé à tout ce qui est mal dans ce pays, comme si le monsieur n’a jamais rien fait de bon, et il faut toujours mettre haro sur le baudet. Soyons raisonnables!