Accusé de fraude douanière et de violences sur des fonctionnaires de police, le député Atao Hinnouho a comparu ce matin devant le tribunal de première instance de Cotonou. Le juge a décidé de renvoyer le procès au 09 octobre prochainDans la première affaire en l’occurrence celle relative à la fraude douanière, le représentant du laboratoire New Césamex a été auditionné. Dans ses explications, ce dernier a fait savoir que sa société reçoit elle-même des médicaments d’une autre structure dénommée Mora Pharma. D’autres auditions complémentaires devraient permettre au juge de statuer sur ce dossier.

Dans la seconde affaire liée aux violences exercées par le député sur les fonctionnaires de police, l’honorable a été relaxé. Mais Me Aboubakar Baparapé, son avocat conseil a exigé qu’il  ait débat à ce propos.C’est pour répondre à sa demande que le procès a été renvoyé au 09 octobre prochain. Le député retourne donc en prison pour environ deux mois encore.

 

 

 

6 Commentaires

  1. oui les avocats ont bien agir ainsi pour qu’il retourne en prison. si le Mr même n’a pas de dignité, alors ses avocats en ont. depuis que cette affaire a commencé et que les avocats réclamaient sa liberté, le juge en charge du dossier n’avait pas accepter. il a fallu maintenant que le député rejoigne le camp de la mouvance maintenant, pour que le juge donne carton vert à sa liberté. il n’a qu’à rester là-bas. peut la prison lui apprendrais à respecter ses engagements et à être un homme fort. on ne cchange pas du jour au lendemain, ça suit un processus

  2. Les mêmes avocats qui réclament la liberté provisoire pour leur client sous prétexte qu’il aille se faire soigner, ce sont encore les mêmes qui réclament débat dans une affaire où leur client est relaxé. Le débat devrait avoir lieu en l’absence de leur client pour lequel il réclament une liberté provisoire ou quoi? Ces gens là doivent avoir des intérêts à ce que le procès ne connaisse pas un aboutissement rapide.
    Apres ils viendront crier procès politique, détention arbitraire. Alors que la relaxation dans l’un des affaires aurait pu permettre aujourd’hui d’accorder la liberté provisoire à leur client.

  3. Ceux qui attaquent l’état au sujet de l’Honorable Atao devraient maintenant voir que la lumière a été faite sur sa détention. C’est bien son avocat Me Aboubakar Baparapé qui prolonge le procès de son client. Son avocat désire le voir en prison qu’en liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire