Bénin : Les révélations inquiétantes du Dr Enagnon Brice Sohou sur le glyphosate

Bénin : Les révélations inquiétantes du Dr Enagnon Brice Sohou sur le glyphosate

L’environnementaliste et spécialiste des risques et catastrophes Enagnon Brice Sohou était l’invité de l’émission 100% Bénin du 16 août 2018. Il a fait d’inquiétantes révélations sur le glyphosate un produit utilisé dans la culture du coton au Bénin.

Bénin : Léhady Soglo visé par deux mandats d’arrêt internationaux

Pour le spécialiste des risques et catastrophes,  le glyphosate est sur la liste des cancérogènes du groupe 2A du  centre international de recherche pour le cancer depuis 2015 ;  bien avant le procès intenté contre Monsanto (un groupe qui commercialise des produits au glyphosate) en 2018  par un jardinier américain atteint de cancer. A en croire le Docteur Brice Sohou ces faits n’ont nullement inquiété le Bénin qui a reçu il y a trois semaines plusieurs litres de glyphosate dans du plastique.

Ces plastiques sont ensuite recyclés par les populations pour conserver du lait de vache  ou du vin de palme, inconscientes du danger qu’elles courent. L’environnementaliste indique d’ailleurs  que le glyphosate a été retrouvé dans le sang des diabétiques en République du Bénin. Il y a une dizaine de preuves scientifiques qui  qui l’atteste selon l’invité. Il a par ailleurs attaqué la Soneb qu’il accuse d’être « le premier vecteur des pesticides en République du Bénin ». Ce qui le chagrine c’est que cette société n’a « aucun moyen de filtrer ces eaux pour écarter  ces microparticules à la dimension de noyau ».

Enrichissement sur la mort des populations 

En dehors de la Soneb, les cours d’eau facilitent la libre circulation de ces pesticides en République du Bénin. A l’en croire, le lac Nokoué est le lieu d’accumulation de tous les pesticides provenant du Nord Bénin.  Actuellement informe-t-il, près de 1500 nouveaux cas de cancer sont recensés par an au Bénin. Et ces pesticides qui sont les probables causes de cette maladie ne sont pas taxés au Bénin. C’est-à-dire ces pesticides ne sont  pas soumis à des taxes en République du Bénin depuis 1994. Ce qui fait dire au spécialiste des risques et catastrophes qu’il s’agit d’un enrichissement sur la mort des populations.

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    Samuel Il y a 3 mois

    ici il n’y a pas de débat sans d’attaque a Talon. Talon n’est pas producteur glyphosate et c’est maintenant que cette decision de justice vient de sortir , je vous prie de prendre un peu de patience et votre la reaction du gouvernement. a l’attention du Dr Enagnon Brice Sohou je lui demande de savoir raison gardé. Toute vérité n’est pas bonne a dire et qu’il est tenu au secret professionnel de son métier; qu’il n’est pas oblige de venir sur une chaine de television pour raconter des choses comme ca avant d’aider la population béninoise.

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 3 mois

      Toute vérité n’est pas bonne à dire!!!!

      Que TALON continue de faire de l’argent en important du glyphosate pour faire la promotion du cancer au Bénin???

      Vous voulez que les spécialistes de la question se taisent???
      N’y a t il pas d’autres produits de substitution???

      Dans tous les cas, celui qui vend un produit qui cause des maladie doit en assurer les conséquences, c’est une question de logique.

  • Avatar commentaire
    Avouhan Il y a 3 mois

    @Alloman,

    Vous racontez tout et n’importe quoi, vraiment c’est du grand n’importe quoi de votre part.
    J’avoue que je suis sidéré a lire vos inepties. Votre attitude sans gênes et sans scrupules nous interpelle tous sur ce forum. Seriez vous du rang de ce ministre qui dit ceci:”les etats occidentaux ont pollué avant de dépolluer”. Si c’est le cas alors je comprends que voys n’ayez rien compris au drame que courent nos agriculteurs.
    Dois je vous rappeler que c’est sur ces memes terres polluées agricoles que les agriculteurs cultivent les produits vivriers.
    Le danger est là et il est permanent.

    Bonne Journée

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 3 mois

    La problématique des pesticides et du glyphosate en particulier est une préoccupation mondiale dont tous les dirigeants doivent se saisir afin de définir de nouvelles perspectives. Car il est impossible de produire à grande échelle sans ces adjuvants… Et face à l’augmentation de la population mondiale, revenir à la houe et au coupe coupe n’est pas la solution. Par conséquent les gorges chaudes à propos du Bénin et de Talon ne constituent qu’un épiphénomène….qui pue la politisation a mille lieu…

  • Avatar commentaire

    l’attaque contre la nature…est un probleme mondial..et le benin..en fait partie

    Qui se rappelle encore..encore du drame de bopal en inde dans les année 80…causé par le meme mosanto..

    En europe…des abeilles disparaissent..par millions…et la nappes contaminées…les algues..marins contaminés..par les élèveurs bretons..

    Au benin..on a par cupidité..déversé des produits phito dans les plans d’eau…en guise de méthode de pèche..

    On a imbibé…des appats.dans la brousse..pour..tuer des gros gibiers en guise de methode de chasse…

  • Avatar commentaire
    sonagnon Il y a 3 mois

    Nous sommes ici face à une situation de mise en danger de la population béninoise en raison de cette culture du coton.

    J’invite les personnes atteintes du cancer du fait du glyphosate à créer une association pour porter plainte contre Patrice Talon qui est le distributeur de ce poison au Bénin.

    Je crois fermement qu’il va indemniser toutes les victimes en raison de la décision du tribunal américain. Et sa responsabilité personnelle sera pénalement engagée.

    • Avatar commentaire
      Tchité Il y a 3 mois

      Tu rêves ou quoi ou bien tu ne connais pas le Beninois? Connaissant le Beninois, une fois une telle association créée, deux ou trois des leaders (quelques têtes) passeront voir Talon pour lui prendre des miettes, sans informer le reste du groupe et très vite ils commenceront à travailler contre les intérêts du groupe et des leurs. C’est la raison principale pour laquelle l’Afrique n’a pas beaucoup évolué, la trahison, le népotisme, la corruption, le tribalisme etc sont des maux qui gangrènent le continent, malgré sa richesse énorme et toutes ses potentialités.

      • Avatar commentaire
        SONAGNON Il y a 3 mois

        Je ne rêve pas du tout, il faut s’organiser pour se battre, c’est une question de vie ou de mort.

  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 3 mois

    On sait tous qui sont à l’origine de nos divers maux.

    Le premier ennemi de L’Africain étant lui même, on sait déjà là où tout ça nous conduit. Talon a fait trop de mal à ce pays, le voilà en fin de compte devenu président.

    Bénin, pourquoi mets tu toujours ton ventre en premier et ton cerveau en dernière position.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 3 mois

    L’homme noir manque de Conscience. Nous le démontrons au fur et à mesure que nous nous éloignons des faits, ou réalités qui nous confondent. L’homme noir manque de l’Amour pour lui mIeme, et en manque profondement pour son prochain.
    L’homme noir peut collaborer avec un blanc pour éliminer son prochain noir. Et dans des cas rares, vous ne verrez pas un blanc et un noir comploter pour éliminer un blanc
    Prenons par exemple l’esclavage: L’homme noir a vendu ses frères et soeurs pour de l’argent, autres formes de commodities. Nous assistons encore aujourd’hui comment l’homme noir prélève des organes de ses prochains morts pour devenir riche. L’homme noir voudrait s’enrichir en tuant des jeunes garcons pour sacrifier au voudou Kinnessi (Minana), et autres formes de foutues divinités assoiffées du sang humain, toujours dans le but de devenir riche. Aujourd’hui encore nous sommes témoins de voir comment l’homme noir sacrifie le bien-être de ses frères et soeurs en intoduisant des produits nuisibles, néfastes ayant des effets secondaires irréversibles sur leur santé. Ceux qui gongonnent sur le toit des maisons en invoquant l’utilisation de glyphosate dans les pays européens devraient se regarder pendant longtemps dans le miroir. Les pays européens disposent des centres hôspitaliers (hôpitaux) qui peuvent diagnostiquer n’importe quelle forme de maladie en quelques jours. Combien de ces hôpitaux notre pauvre Bénin dispose-t-il?