Bénin : Philippe Noudjènoumè critique le code électoral en gestation au parlement

Bénin : Philippe Noudjènoumè critique le code électoral en gestation au parlement

Philippe Noudjènoumè,le premier secrétaire du Parti Communiste du Bénin (PCB) est vent debout contre la proposition de loi portant code électoral en République du Bénin. Il a dit tout le mal qu’il pense de ce texte lors de l’émission « Sans langue de bois » de ce dimanche 19 août 2018 sur la radio Soleil FM.

Loi sur le renseignement au Bénin : des zones d’ombre à éclaircir

Philippe Noudjènoumè ne digère pas la proposition de loi portant code électoral. Il fustige les nouvelles conditions imposées aux partis pour arracher un poste de député à l’Assemblée nationale. « Pour être élu député, il faut que votre liste ait réuni 15% de l’électorat au plan national. Ce qui enlève tout droit de suffrage à l’électeur  » estime l’universitaire.

Le premier secrétaire du Parti Communiste du Bénin a aussi déversé sa bile sur les nouvelles cautions imposées aux candidats à la députation par ce texte. « Quel candidat peut rassembler quel que soit sa volonté 200 millions s’il n’a pas été individuellement un trafiquant de drogue?  »  s’interroge  l’invité. Pour lui, cette disposition « exclut le peuple du  droit d’élire et d’être élu ». Elle exclut aussi les jeunes et les femmes . On aura désormais droit au Bénin à un vote censitaire prévient le communiste qui n’a pas épargné le chef de l’Etat Patrice Talon.

Pour le constitutionnaliste , ce texte devrait permettre à l’ex-homme d’affaires « d’envoyer une fournée de députés frauduleusement imposés au parlement prochainement » afin de faire passer son projet de révision constitutionnel. L’opposant  indique par ailleurs   qu’ « il n’y aura plus d’élections crédibles sous le président Talon »,les  structures comme la Céna, la Cour constitutionnelle et l’Assemblée nationale n’étant plus  indépendantes.

 

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 3 mois

    De mon point de vue, le relèvement de la caution pour un candidat à l’élection présidentielle doit se situer entre 30 millions et 50 millions.

    Au delà, ce serait l’expression d’une volonté d’exclure;

    La loi n’interdit pas les candidatures individuelles, et pourquoi parle t on de grands ensembles de partis qui n’existent pas encore???

    Les grands ensembles ne se décrètent pas, c’est l’évolution de la vie politique qui va créer les conditions favorables à ces grands ensembles.

    Patrice TALON fait tout pour avoir une main mise sur les élections à venir en imposant des lois sans recherche de consensus.

    Il n’y a pas de démocratie sans recherche de compromis. Qu’il impose son point de vue comme il veut, et on verra la suite.

  • Avatar commentaire

    @ allomann
    honte à toi. Tu devrais être en cage.
    Talon a mis à peine 48h pour écouter et s’entretenir au palais avec le citoyen qui a interpellé son gouvernement sur le dossier glyphosate, après tu as passé ton temps à vomir sur les nôtres 
    Aujourd’hui tu as repris à nouveau un de tes délires.
    Connais tu un parti capable de payer 200 millions au Bénin sans voler nos peuples ?

  • Avatar commentaire

    Allomannn…il y a des sujets plus urgents…

    Il faut payer…les étudiants afin de lancer les consommations..locales

    Les putes…qui vont consommer à leur tour
    Les propriétaires de maisonnettes..qui vont consommer à leur tour..

    Les dettes de abobo,du gari d’arachide,du riz..pris à crédit…

    Et quoi en core..

    Si c’était en notre temps…on aurait…déjà “mélangé” tout cotonou…

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 3 mois

    Même si caution était à dix mille Francs, le PCB ne sera plus jamais en mesure de faire élire un seul député au Parlement, tant il s’est discredité avec ses liaisons fumeuses et incestueuses avec les renegats vomis par le peuple…. Dommage, on admirait pourtant la virginité et la constance de leurs opinions de jadis…Tant pis pour eux et que vive la rupture…

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 3 mois

    En tant que Premer Secrétaire (comme Brejnev) du Parti Cumuniste, il est normal qu’il ne comprenne rien des dispositions électorales issues du capitalisme. On se désole d’entendre un constitutionaliste parler de candidat ne pouvant rassembler 200 millions de caution alors que texte en discussion parle de scrutin de liste présentée par un parti. Il n’a rien compris de la logique en cours qui inclut le renforcement des partis. Même si la caution était à dix mille francs

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 3 mois

      Vous parlez de quel parti??? Ces partis existent déjà???

      Comment à la veille des élections, on cherche à imposer une loi, sans expérimentation???

      C’est une ruse pour empêcher la compétition, TALON a clairement dit, sans compétiteur, sa réélection est assurée.

      Donc, le but visé, ce n’est pas de réformer pour rendre plus performant, mais d’empêcher la compétition.