Expropriation des fermiers blancs : le président Ramaphosa franchit un nouveau pas

Expropriation des fermiers blancs : le président Ramaphosa franchit un nouveau pasPhoto: Moeletsi Mabe/Sunday Times

Le président Sud africain, Cyril Ramaphosa, vient de se pencher sur une question très complexe en Afrique du sud. La répartition des terres. Il souhaite adopter une reforme constitutionnel, afin de permettre des expropriations agricoles sans compensation.

Afrique : le Maroc accusé d’expulser des immigrés légaux

La question foncière, est un sujet, assez délicat dans des pays, qui ont connu le régime d’apartheid tels que le Zimbabwé, et l’Afrique du sud. On se souvient, qu’il y a quelques années, l’ancien président du Zimbabwé, Robert Mugabe, avait fait voter une loi pour déposséder tous les fermiers blancs de leurs terres. Ces terres, ont été ensuite redistribuées aux fermiers noirs, qui, selon Mugabe, ont été lésés pendant de trop nombreuses années. On constatera plus tard, que cette politique a eu des conséquences terribles sur l’économie zimbabwéenne, avec notamment, la dégringolade des performances du secteur agricole.

Ce pays, qui avait longtemps été considéré comme le grenier de l’Afrique, a connu de grandes périodes de soudure, et peine toujours à se relever économiquement.

Le président de l’ANC, a donc décidé de reformer la constitution, afin de permettre l’expropriation des terres. Cette loi, vise, sans faux-fuyant la communauté blanche, qui détient en grande partie les terres du pays.

Réunis en groupe de travail, les parlementaires de l’ANC, vont se pencher sur les amendements proposés, afin de mettre en avant les conditions dans lesquelles les expropriations de terres sans compensation seront effectuées.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Olyver Il y a 3 mois

    L’esprit de Mandela s’évapore petit à petit….c’est triste.

    Un alphabète nommé zuma marié à une demie douzaine de femme a fait les siennes destitué il est en attente d’être coffré lui et son fils.

    Mais de S R personne ne s’y attendait et cela va être la fin de cette Afrique sud prospère.

    Même si les fermiers blancs rétrocèdent aux nègres sud africains les terres arable cela ne résoudra point leur problème et la famine arrivera de facto.

    Le Zimbabwe avec Robert  Mugabé l’a fait et on connait la suite.. alors même qu’on appelait la Rhodésie le grenier à céréales de l’afrique aujourd’hui c’est la survie permanente….

    Le nègre n’est pas un travailleur acharné……….. mais juste un fainéant..

     

  • Avatar commentaire

    D’où la nécessité de créer un grand marché Africain où les Africains s’organiseront et fixeront les règles du jeu.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    @Bido, “peux tu expliquer un peu plus comment et pourquoi la reforme agraire a echoué laba…arguments mansongers… vilipender son propre continent “ 

    L’époque me semblait passée dans la tête des béninois “houzou, houzou, Tô na gnon ! Dô Dô, Dô…”. Les faits économiques et entreprenariaux sont têtus.

    On va faire court, la réforme a été conduite n’importe comment et les paysans se sont retrouvés sans financements, sans formation et sans maîtrise de rien.

    L’Etat zimbabwéen n’avait pas assuré les moyens de financer  la prise en main de leur activité et de sa transformation. La production s’est effondrée. Il n’y a RIEN de propagande “occidentale, impérialiste aux mains gantées de sang” là dedans.

     

    MUGABE a fait passer l’idéologie avant la réflexion et le soutien dont les agriculteurs noirs avaient besoin.  Et la suite a montré que d’ailleurs leur sort n’était pas sa priorité.

     

    Comment le sacrifice de milliers de combatants anti-apartheid a été trahi: le voilà ton MUGABE

     

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    Sans formation, fonds de financement, il arrivera la même chose qu’au Zimbabwe.

    Pour diriger une exploitation agricole, il faut être formé, avoir les moyens d’acquérir, d’entretenir et de maintenir le matériel, bien maîtriser les circuits de distribution, de transformation.

    On n’improvise pas l’effacement de plus d’un siècle d’injustice aussi profondément enracinée

    • Avatar commentaire

      C’est aussi cela l’ afrique On met souvent les charrues devant les boeufs

      • Avatar commentaire

        C est ce que l occident fait depuis 2014 avec la russie qu il avait appliqué au Zimbabwe pour faire echouer la reforme agraire laba et ruiné le pays jusqu a present. J espere tu as entendu parler de l ambargo sur les Machines agricoles et financiers contre le Zimbabwe.

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon Il y a 3 mois

          Parce que tu crois quoi bougre de naïf heureux ?

          Que des gens contre qui tu as fait la guerre et qui te considéraient comme à peine au dessus du singe, allaient t’offrir leurs canaux de financements, les capitaux qu’ils avaient et exportés vers l’Australie, pour te remercier de leur avoir tout pris ?

          Tu es frappé ou tu le fais exprès ?

        • Avatar commentaire

          mais @Bido qu’est ce que tu croyais ? Ton Zimbabwe a oublié un peu vite que la révolution n’est pas un diner de gala.

    • Avatar commentaire

      Tu parles de Zimbabwe. Peux tu expliquer un peu plus comment et pourquoi la reforme agraire a echoué laba. C est tres facile de toujours prendre les arguments mansongers avancés par les medias occidentaux pour vilipender son propre continent. Cherches un plus et tu sauras pourquoi le Zimbabwe a eu de problemes apres sa reforme agraire.