Nigéria : la dernière otage de Boko Haram de Dapchi supplie les autorités

Nigéria : la dernière otage de Boko Haram de Dapchi supplie les autorités

La seule otage encore dans les mailles du groupe Boko Haram enlevée en février dernier a donné de la voix. Dans un enregistrement audio, celle-ci a appelé les autorités de son pays à l'aide.

Afrique du Sud: virés après un chant contre les boers, 8 noirs rétablis dans leurs fonctions

En février dernier, la secte islamique Boko Haram a attaqué un pensionnat de Dapchi. Comme à Chibok, le groupe Boko Haram avaient pris en otage de nombreuses jeunes filles qui ont été toutes libérées un mois après leur enlèvement sauf une collégienne chrétienne âgée de 15ans. Un rapport de l’ONU avait mentionné des rançons astronomiques ont été versées pour négocier la libération des filles de Dapchi. Seulement, le gouvernement a toujours rejeté cette thèse.

Leah Sharibu, la jeune collégienne encore détenue par le groupe Boko Haram est monté au créneau pour appeler les autorités nigérianes à l’aide. Dans un audio consulté par des médias, elle a prié le gouvernement de venir la sauver.  “Je supplie le gouvernement et le président d’avoir pitié de moi et de me sauver“, lance la jeune fille dans une locale locale, le haoussa.

Il faut noter que cet enregistrement est le seul signe de vie d’elle qui est jusqu’à l’heure actuelle la seule otage de la secte islamique. Selon des sources concordantes, celle-ci est toujours détenue par Boko Haram parce qu’elle aurait refusé de changer de religion.

Commentaires

Commentaires du site 0