Perte du statut d’ancien président au Bénin: Un couteau à double tranchant

Perte du statut d’ancien président au Bénin: Un couteau à double tranchant

C’est l’une des mesures que le projet de révision du code électoral au parlement a retenu comme condition pour les anciens chefs de l’Etat qui voudront se présenter candidats aux élections législatives. Cette disposition en dehors d’être curieuse  risquerait d’être contre-productive.

CDD au Bénin: Un arsenal politique inédit pour contrer Talon

Parmi les dispositions du projet du code pénal qui a été adopté la semaine dernière par la commission des lois de l’Assemblée en attendant son adoption évidente en plénière cette semaine, il y a la disposition relative à la perte du statut d’ancien président de la république pour tout ancien chef de l’Etat qui souhaiterait se présenter candidat aux élections législatives. Cette disposition selon l’interprétation de l’He Guy Mitokpè donne rapidement l’impression qu’il ne s’agit pas d’une impersonnelle plutôt d’un acte orienté vers des personnalités bien connues.

Le député de la 16è circonscription explique qu’actuellement il n’y a que deux anciens chefs d’Etat en activité. Et ces deux anciens chefs d’Etats ont aujourd’hui des positions politiques bien connus de tous. C’est pour cela que le député trouve que ladite disposition est une espèce d’acharnement orientée vers les deux personnalités. He Mitokpè trouve que cette disposition ne peut en rien influencer la réputation de ces deux personnalités car même débarrassés de ce statut, le député trouve que leur influence sur les populations restera la même. Quoi qu’il en soit les concepteurs de cette disposition ont perdu de vue que le niveau d’influence de ces deux anciens chefs d’Etat même sans être candidats à une élection, reste élevé.

Si Boni Yayi et Dieudonné Nicéphore Soglo se donnent la main  pour sillonner le pays du nord au sud et de l’est à l’ouest pour battre campagne pour des candidats aux prochaines élections législatives, il résultera nécessairement que cette action groupée entraînera l’élection de nombreux députés qu’ils auront reçu leur soutien. C’est que les deux anciens chefs d’Etat jouissent encore d’un grand capital sympathie ou plus précisément d’une grande admiration de la part des populations. Si ce projet de code électoral est voté en l’état, cette disposition risquerait d’augmenter la côte de popularité de ces deux anciens chefs d’Etats qui apparaîtront comme des victimes ciblées de ladite loi.

Celui par lequel, les deux anciens chefs d’Etat pourraient renoncer à l’idée d’être candidats aux législatives pour devenir des parrains collectifs des candidats à cette élection. Il y a aussi le fait que cette disposition du projet du code électoral  trahit des intentions inavouées puisque sous Mathieu Kérékou, Nicéphore Soglo s’était fait élire maire de Cotonou sans pour autant perdre son statut d’ancien chef d’Etat. Certains avaient même vu en cette candidature du président Soglo au poste de maire, un acte d’humilité. Démontrant ainsi qu’après la fonction présidentielle, un ancien chef d’Etat peut continuer à rester utile pour la communauté même à des postes politiques inférieurs.

Commentaires

Commentaires du site 48
  • Avatar commentaire
    Agaounga Éric Il y a 3 semaines

    une nouvelle lois vient corriger une imperfection observé dans la lois en cour, et moi je ne vois pas ce qui gène dans cette nouvelle disposition , surtout quant on sais quelle s’aplique à tous . Le PR en exercice finirai par être un ancien PR.

  • Avatar commentaire
    Schad Pixiz Il y a 1 mois

    Selon moi cette décision prise est un
    peu inapproprié…
    Il me manque même des mots pour mieux s’exprimer mais mes morts ne sont pas morts…
    Inch’allah
    Schad Pixiz

  • Avatar commentaire
    Franck Il y a 1 mois

    Ceux qui critiquent le president Talon sont les vrais ennemis de mon pays le benin !!! Il y a plus marche en arrière ‘ avançons seulement !!! Avec Talon le developement du benin est assuré !!! La peur s’installe parceque’ils voient que Talon est entrain de vouloir travailler plus qu’eux!!!

    • Avatar commentaire
      Doumbia Il y a 1 mois

      C’est ce qu’on au futur président travailler plus que le précédent sinon à quoi sert de devenir président si on ne peut pas faire plus que l’autre.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 1 mois

    Cette disposition est la preuve vivante de la panique qui s’empare du BMP à l’approche des élections.

  • Avatar commentaire
    Assouroko valentin Il y a 1 mois

    S’il arrivait que ce code passe ,j’invite me president Talon à commencer par faire sa valise.si Soglo et yayi s’entendent pour soutenir des candidatures et battent vraiment campagne,l’opposition aura une forte majorité et contrôleront tout desormain rendant ici difficile les prochaines lois de gouvernance,un controle ardu par l’assemblée des actions government ales,en Somme Cecode est un piége

  • Avatar commentaire

    Chacun donne son avis selon son quotidien,le béninois que sommes nous, l’insatisfaction c’est notre vie. Hier nous avions critiqué ces deux anciens chefs d’Etat devenus aujourd’hui models incontournables. Demain je suis certain que nous dirons Talon est le meilleur et l’idéal. Mettons de côté nos intérêt personnels pour servir loyalement notre nation.

  • Avatar commentaire

    Je demanderais Patrice TALON, que si ces derniers perdent leur statut d’ancien président, il peuvent donc se présenter après aux élections présidentielles.

    • Avatar commentaire
      M. Elegbe Il y a 1 mois

      Vraiment je me posé la même question et je voudrais que les autorités mieux placées me répondent

  • Avatar commentaire
    Arnayad Il y a 1 mois

    j’adore talon c’est le meilleur président l’on reconnaît l’utilité du fesse quand vient l’heure de s’asseoir. Aujourd’hui la majorité regrette la mort de Kadhafi. plusieurs personnes veulent encore gbagbo en Côte d’ivoire. l’homme ne peut pas être aimer par tout le monde. Je n’ai jamais mangé 1f de talon mais j’analyse

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 1 mois

      Vous analysez quoi???
      Moi j’écoute de brillants politologues et constitutionnalistes, allez sur YOUTUBE pour écouter le Pr AÏVO, TOKPANOU, des juristes confirmés, des acteurs de la société civile sur SIKKA TV !!!

      Le Bénin vit, et ses intellectuels prennent position.

      Il faut être de mauvaise foi pour continuer de dire que Patrice TALON est sur la bonne voie. Pour ma part, le point de vue que je défends depuis le premier jour du mandat de Patrice TALON est largement partagé par beaucoup de béninois aujourd’hui, et je m’en félicite.

  • Avatar commentaire

    Laisser ce soit disant sonagnon il pense mieux réfléchi plus que le député qui a parlé mais tu délire mon frère ici c’est le Bénin l’intelligence est au rendez-vous d’une manière ou d’une ce que l’actuel chef de l’État pense faire de ces deux hommes serait retourné contre lui mm va écrire xa quelques part il va en morde les doigts

  • Avatar commentaire
    Endson Il y a 1 mois

    si j’etais Yayi ou Soglo je poserai cette candidature comme sa j’ai plus de cha’ce €e revenir à la présidence de nouveau 😅😅😅. on est tellement intelligent au Bénin qu’on vote des lois sans se soucier en voulant faire du mal aux autres.

    • Avatar commentaire
      Gbegamey009 Il y a 1 mois

      En effet les gens qui écrivent ces lois se disent intellectuels et intelligents mais au fait ils sont tout le contraire! Qui s’assemblent se ressemblent. Le chef lui-même ne sait pas ce que c’est que des études universitaires… un militaire des années 60 à peine sorti du primaire ferait mieux que ces intellectuels tarés ! Attendez, nous arriverons un jour!!

  • Avatar commentaire
    Levrai Il y a 1 mois

    on reste muet on suit seulement le mouvement a tord ou a raison le pouvoir est l’un de ces cocaïnes …..

  • Avatar commentaire
    Opinion Il y a 1 mois

    Pour comprendre ce qui se passe, le livre de Robert Greene intitulé “Les 48 lois du pouvoir” indique en sa Loi n°15: “Écrasez complètement l’ennemi”

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 mois

    Tout se passe comme si au Bénin le peuple a perdu son élan révolutionnaire. A-t-on jamais créé tant de lois scéllérates comme celles qui sont vôtées à présent sous Talon? Quand un président de la république méprend la constitution du pays jusqu’á s’opposer à l’exécution des décisions de la cour constitutionnelle pour finalement taxer la cour constitutionnelle d’insuffisance. Quand un président de la République prend sur lui d’ignorer les lois de la République pour ne prendre pour loi que celles votées par les députés godillots soumis à ses ordres; Quand un président de la République avoue publiquement être au courant du contenu des dossiers qui sont devant les juges de la République, la vassalisation de la justice est ainsi consommée et la séparation des pouvoirs n’est plus qu’une maculature. Dans un pays, où l’on emprisonne d’abord avant de rechercher les preuves de la culpabilité, les libertés publique et les droits de l’homme sont bafoués. Quand la liberté d’expression et celle de la presse ne sont plus garanties et des journaux quotidiens sont suspendus jusqu’à nouvel ordre, la démocratie et l’Etat de droit sont ternis. Quand un président de la République s’obstine à contrôler tous les autres pouvoirs après avoir établi son avocat personnel comme nouveau président de la cour constitutionnelle, il y a là une volonté manifeste de détruire la démocratie et l’Etat de droit qui est en cours. Pour y faire face les populations n’ont qu’un seul moyen: l’application de l’article 66 de la constitution du Bénin en vigueur pour dégager de là ce fauteur de coups d’Etat permanent sur la République. Béninoises! Béninois! Il est temps de sauver ces populations éprouvées.

  • Avatar commentaire
    Anselme LOKO Il y a 1 mois

    Lui qui la, n’y a t’il pas été opposant à YAYI BONI dans ce pays ? YAYI BONI a t’il pris autant d’arrêté pour bloquer quiconque dans ce pays ? La réponse à ces interrogations sont bien oui. C’est un compétiteur né qui prédit à l’avance son échec. C’est donc à ce prix qu’il cherche à tout bout de champ pour bloquer ses adversaires. Mais le peuple est aux aguets.

  • Avatar commentaire

    Celui qui cherche trouve. On a cherche et on est entrain de voir. Ce qui me rejouit, les beninois ne sont pas dupe et tout a une fin.

  • Avatar commentaire
    SOGBè Il y a 1 mois

    Si quelqu’un pouvait m’attraper Yayi Yaya Boni, afin que je lui administre une bonne fessée. C’est lui qui a favoriser l’arrivée de Talon la “Catastrophe”.

    • Avatar commentaire

      sogbè…que voulez vous..

      tous les sudistes..se sont ligués contre yayi…et c’est d’ailleurs pourquoi ils ont créé “l’un”…

      Aujourdhui…ils sont les premières victimes…de leurs turpitudes legendaires…

      Je m’en félicite

  • Avatar commentaire

    A MON HUMBLE AVIS, LA VIE EST UN CHOIX. IL FAUT OPÉRER SON CHOIX ET EN ASSUMER. SI ON PEUT PAS ÊTRE DÉPUTÉ ET MAIRE A LA FOIS AU BÉNIN, IL FAUT COMPRENDRE AUSSI QU’ON PEUT PAS ÊTRE ANCIEN PRÉSIDENT ( AVEC LES AVANTAGES QUI Y SONT LIES) ET DÉPUTÉ. JE PENSE QUE C’EST CLAIR. MAIS LES APPRENTIS SORCIERS PEUVENT TROUVER DES ALLÉGATIONS POUR JUSTIFIER L’INJUSTIFIABLE.

    • Avatar commentaire
      Le Patriote Il y a 1 mois

      Merci

    • Avatar commentaire

      Voici deux idiots qui se sucent mutuellement
      Je vous cite cette contribution pertinente pour votre compréhension des dénonciations:

      “Si au moins les dispositions prévoyaient qu’à l’élection de l’ancien Président, il perdrait son statut, la chose serait défendable. Mais on dit ici, un an avant les élections, il doit renoncer à son statut!!!”

      • Avatar commentaire

        CELUI QUI INSULTE LA NE DOIT ETRE UN BÉNINOIS, CAR L’INSULTE EST LOIN D’ÊTRE UNE EDUCATION REÇU AU BÉNIN.

  • Avatar commentaire

    Alors la loi est intéressante même pour l’ambition de Yayi boni de devenir encore président de la république. … s’il perd son statut d’ancien président alors il devient automatiquement un simple citoyen alors il peut étre candidat comme tout le monde 

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 1 mois

    Tout semble fait pour éliminer toute rivalité. Quitte à faire de la Loi béninoise une accumulation d’arrangements de circonstances.
    C’est une stratégie à la “SARKOZY” comme j’en ai rarement vue.

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 1 mois

      Et c’est trop bête de la part de ces hommes de l’Union fait la Nation et du PRD.

      Une chose est sûre, l’âme de ce peuple qui souffre, réclamera vengeance!!!

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 1 mois

    Si au moins les dispositions prévoyaient qu’à l’élection de l’ancien Président, il perdrait son statut, la chose serait défendable.

    Mais on dit ici, un an avant les élections, il doit renoncer à son statut!!!

    Je me demande si on devient acteur politique on réfléchit moins, ou si c’est la volonté de nuire à un adversaire politique qui ôte toute capacité de discernement et de bon sens????

    Je croire qu’il faut prier pour ces députés, car ce qui se passe pour moi, n’a rien de logique.
    Soit c’est des gens qui sont devenus des automates, ou ils sont sous emprise.
    On les a vu lutter contre YAYI BONI dans ce pays, et Yayi n’a jamais proposé le quart de ces incongruités.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 1 mois

      “ce qui se passe…n’a rien de logique” Il y en a une seule: éliminer tous ceux qui représentent une force suffisante pour s’opposer au pouvoir en place.
      La maladresse et l’indigence de la manœuvre, désignent clairement d’où peut avoir été pondu une ânerie compliquée pareille.

    • Avatar commentaire

      INCONGRUITÉS VRAIMENT, JE N’AI JAMAIS RIEN VU D’AUSSI BANCAL.

    • Avatar commentaire
      SAGBADJOU Il y a 1 mois

      Soonagnon avoun toé sia, papa agbaya, noubada bada, nouvonon. Tu es un faux type. Nous on t’attend ici

      • Avatar commentaire
        Sonagnon Il y a 1 mois

        Vous me faites plutôt rire!!!

        En quoi je suis Noubada bada???

        Contreedisez moi, ce serait mieux pour le débat.

  • Avatar commentaire

    les députés bmp sont-ils conscients de toutes les lois qu’ils votent à l’assemblée ? c’est mieux de généraliser la loi à … ou carrément annuler tous ces privilèges d’après-mandat remplacés par une enveloppe financière de remerciement de 50millions une fois pour de bon… sinon à quoi sert ledit statut lorsque vous êtes ignorés dans certaines prises de décision par le pr ? où est le respect dû à cette catégorie de citoyens expérimentés qui sont pas écoutés ni consultés par talon ? ils ne sont pas des pauvres et ne sont pas obligés de se taire quand ça ne va pas … comme tout citoyen , ils sont libres de travailler , d’animer la vie politique , syndicale et civile du bénin … ils peuvent être syndicalistes , présidents d’ong , élus communaux ou députés … en quoi cela gêne-t-il si les lois sont vraiment pertinentes ? de quoi le chef du village “désert de compétences” a-t-il encore peur ? de l’arrivée probables de compétences avérées dans le village ? député , réfléchis !

  • Avatar commentaire
    Nelson Il y a 1 mois

    vous êtes vraiment ridicules au Bénin

  • Avatar commentaire

    C’est leur chien qui tient

    • Avatar commentaire

      Worou..qui nous fait..une belle parabole..bariba…

      Si bouh..bonh..ga néni….!!!..

      Et j’ajoute…bonh.ko ko kissira..!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 mois

    Agadjavi , pour ma part tu aurais dû t’arrêter à l’inutilité de cette loi que je partage avec toi 

  • Avatar commentaire

    Vivement qu on vote ce code!!!
    250millions. si chaque partisants donnait 500fcfa…..
    Beninois ouvrez les yeux..les gengs la sont prets a depenser des millardss dans les campagnes mais veulent rien laisser dans la caisse de l etat…Prrrrr.Malhonnetes qui soient, il inflencent aussi l opinion a aller dans leur sens…Odje beninois….ahotcho

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 1 mois

    Je ne vois personnellement pas l’utilité de cette disposition car j’estime qu’un ancien chef d’Etat qui se risque ultérieurement à un autre mandat électif reputé inférieur, altère de facto le prestige et la hauteur attachés à son statut d’ancien chef d’Etat. Cette histoire de maire a plus nuit à Nicephore Soglo qu’il ne l’a servi, par exemple.

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 1 mois

      Exactly 

    • Avatar commentaire

      Et c est justement pour cela qu il faut arrêter de trainer la fonction présidentielle dans la boue. Je vous dit que dans ce benin lá il y a un ancien président prEt a devenir president des toilettes juste pour etre publique!!!je dis pas de nom ohhhh…

      • Avatar commentaire
        Madampol Il y a 1 mois

        Tout à fait d’accord avec Agadjavi. Prendre une loi pour protéger le prestige lié à la fonction est d’une stupidité digne de nos représentants. Ce prestige sera lié au comportement de ceux qui ont eu le privilège de servir ce pays. Ils s’en montrent rarement digne

        • Avatar commentaire

          de quoi à t’il peur notre compétiteur né le Bénin ne va pas s’arreter en son temps les anciens présidents ne sont pas des citoyens Béninois lui qui est devenu président aujourd’hui c’est le peuple qui la fait venir au pouvoir le peuple est libre de donner le pouvoir à qui il veut mais se qu’il oublie nul n’est jamais fort en tout temps

          • Avatar commentaire
            SONAGNON Il y a 1 mois

            Compétiteur né vous dites????

            Ces actes sont dignes d’un compétiteur???

            Il a toujours tout pris sans compétition, il trouve toujours des moyens pour écarter tout le monde et de tout s’accaparer.

            Voilà qui est Patrice TALON.

        • Avatar commentaire
          AGBANGUELOU GBALA ZOUZOUA Il y a 1 mois

          Tu me plais trop