Sénégal : le français Corsair éjecté au profit de la compagnie nationale

Sénégal : le français Corsair éjecté au profit de la compagnie nationale

Suite à la décision de la Direction de l'Aviation Civile Sénégalaise, c'est Air Senegal qui va récupérer la ligne Paris - Dakar, ligne sur laquelle opérait jusqu'ici, la compagnie aérienne Corsair.

Sénégal : Retour d’Abdoulaye Wade à Dakar en vue des législatives

D’ici à cinq mois, la compagnie aérienne Corsair ne desservira plus la ligne Paris – Dakar. En effet, l’ANACIM, la Direction de l’Aviation Civile Sénégalaise a demandé à ce que le transporteur français ne soit plus « titulaire » de cette ligne d’ici au 31 janvier 2019. La raison ? La compagnie aérienne nationale sénégalaise s’est portée volontaire afin d’explorer le marché de cette liaison et a très logiquement obtenu gain de cause.

Officiant sur cette ligne depuis 2012, Corsair misait tout sur le marché africain. D’ailleurs, Dakar a été la première destination sur le continent annoncée par la compagnie qui officie également en Europe, en Amérique et en Asie. Très vite, le succès a été tel que le nombre de vols a très largement augmenté, passant ainsi au vol quotidien, du 1er janvier au 31 décembre. Une ligne chargée d’histoire pour la compagnie qui espérait d’ailleurs qu’un accord soit trouvé avec Air Senegal. Malheureusement, les négociations n’ont pas abouti et c’est visiblement avec regret que Martine Haas, la directrice de communication de TUI Group, le groupe gérant Corsair, a annoncé la nouvelle via communiqué de presse.

De nouveaux marchés pour Corsair

Cependant, tout n’est pas perdu pour la compagnie qui a décidé de désormais se concentrer sur Abidjan. En effet, la capitale ivoirienne est sur le point de devenir la destination numéro un de Corsair qui a décidé de totalement passer à autre chose. Seconde bonne nouvelle, une ligne Paris-Bamako lancée en janvier 2018 avant d’autres qui devraient suivre.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    VIVEMENT AIR SÉNÉGAL. C’est stratégique pour les pays africains de disposer de flottes pour leur tourisme. L’intérêt des compagnies étrangères n’est pas forcément le même pour nos Etats. Bonne chance à Air Sénégal et faites votre boulot convenablement. Nous comptons sur vous.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

      Fausse fierté , vous allez encore déchanter ; et puis pourquoi n’ouvrez vous pas  le ciel aérien sénégalais à la concurrence comme le ciel français ou plusieurs compagnies opèrent ? 

  • Avatar commentaire

    Encore des visite a’ l’Afrique, qui est si riche mais qui l’ignore par manque de connaissance de ses enfants.

    https://www.myjoyonline.com/politics/2018/August-30th/angela-merkel-arrives-in-ghana-today-for-bilateral-talks.php

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

    Voilà ce qu’on appelle “qui perd gagne ” ses sénégalais viendraient à se mordre les doigts pour cette décision d’éjecter de leur ciel aérien corsair , au profit de air Sénégal , lorsqu’on sait qu’on sait que air Sénégal est ” souvent mort puis ressuscité à coup de subventions de l’état donc du contribuable sénégalais .