Sénégal : le maire de Dakar condamné et définitivement privé de présidentielles

Sénégal : le maire de Dakar condamné et définitivement privé de présidentielles

Khalifa Sall le député maire de Dakar , qui avait annoncé sa candidature le 26 Juillet dernier aux prochaines présidentielles de 2019, vient d’être condamné ce jeudi à 05 ans de prison ferme.

Sénégal : le maire de Dakar Khalifa Sall écope de 5 ans de prison ferme

Khalifa Sall, en détention depuis mars 2017, avait été condamné en première instance pour “escroquerie portant sur des fonds publics” et “faux en écriture”, pour le détournement d’environ 2,5 millions d’euros prélevés entre 2011 et 2015 sur les caisses de la Ville de Dakar dont il est maire depuis 2009. Se défendant de tout enrichissement personnel, le prévenu avait assuré que ces fonds étaient “politiques” et donc à l’usage discrétionnaire des élus.

Lors de ce premier procès, Khalifa Sall a été relaxé pour les chefs d’inculpation de “détournement de deniers publics”, “association de malfaiteurs” et “blanchiment de capitaux”; et affirme que les poursuites judiciaires à son encontre visent à l’empêcher de se présenter aux élections présidentielles de 2019, ce que démentent les tenants du pouvoir en place. Seulement, La Cour d‘appel de Dakar confirme le jugement , et le maintient en détention pour les cinq prochaines années. Une audience mouvementée, qui fut l’arène de joutes oratoires franco-françaises puisque les chefs de file des avocats sont français, Alain Jakubowicz pour la Défense et Francis Szpiner pour la partie civile.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Vous dites définitivement? il n’y a pas de cour de cassation au Sénégal?
    Merci de nous éclairer sur cette affirmation de son exclusion définitive