Le climat est tendu au Zimbabwe, depuis l’annonce des résultats de la présidentielle, qui a vu la victoire du candidat de le Zanu-PF, Emmerson Mnangagwa.Il y a quelques jours, l’annonce des résultats de la présidentielle avait plongé le pays dans l’anarchie. En effet l’opposition avec ses sympathisants est descendue massivement dans la rue pour contester les résultats ce qui a conduit à une violente répression des forces de l’ordre. En marge de ces répressions, plusieurs figures de l’opposition Zimbabwéenne étaient activement recherchées par les forces de police. Au nombre de ceux-ci, Tendai Biti, membre influent, de l’alliance MDC, qui est membre de la coalition de l’opposition politique au Zimbabwe, dirigé par Nelson Chamisa.

Tendai Biti, a été arrêté à la frontière avec la Zambie, où il se rendait, pour demander l’asile politique. On lui reproche notamment le fait d’avoir annoncé avant la proclamation officielle des résultats la victoire de Nelson Chamisa, participant ainsi à la montée de tension qu’a connue le pays.

Mais selon la radio officielle d’État, l’information selon laquelle, Tendai Biti a été arrêté est fausse. Les forces de l’ordre, quant à elles disent ne pas avoir de renseignements, concernant l’arrestation du leader de l’opposition.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom