Affaire Teodorin Obiang au Brésil : des biens de 16 millions de dollars saisis à l’aéroport

Affaire Teodorin Obiang au Brésil : des biens de 16 millions de dollars saisis à l’aéroport

Le fils de l'actuel président de Guinée Équatoriale, Teodorin Obiang Nguema, est un habitué des scandales judiciaires. Il fait à nouveau parler de lui dans le même registre.

Selon un sondage, l’image de Trump s’est dégradée un peu partout sauf en Afrique

L’actuel vice-président de Guinée Équatoriale, qui est sous le coup d’une accusation de la justice française, dans une affaire de bien mal acquis, s’est fait encore remarquer dans une autre affaire. Chef d’une délégation équato-guinéenne en voyage au Brésil, celui-ci a été appréhendé après son arrivée par les services de douanes, à l’aéroport de Viracapos, près de Sao Paulo.

La délégation, forte de 11 personnes n’était pas en mission officielle, et seul Teodorin bénéficiait de l’immunité diplomatique. Les autres membres de la délégation, ont dû se soumettre à la fouille des bagages. Après fouille, la police fédérale brésilienne a saisi plus de 16 millions de dollars, en espèces et en bijoux.

Il faut dire que la loi brésilienne, est stricte en la matière. Il est interdit de fouler le sol brésilien en possession d’une quantité d’espèces supérieure à 10.000 réal, environ 2.400 dollars.

D’après une autorité diplomatique équato-guinéenne, citée par des médias brésiliens, la forte somme d’argent saisie doit servir à Teodorin Obiang Nguema afin qu’il paye un traitement médical qu’il doit suivre dans la ville de Sao Paulo. En ce qui concerne les objets de luxe, ils ont été apportés pour “usage personnel”.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 2 mois

    https://www.myjoyonline.com/world/2018/September-17th/teodorin-obiang-16m-seized-from-e-guinea-leaders-son.php

  • Avatar commentaire
    Avouhan Il y a 2 mois

    Y’en a marre des frasques de ce fils à Papa et de son train de vie tonitruant. Les banques n’existent-elles pas en Guinée Equato?
    A moins que le fils à Papa vice de son état ne veuille pas laisser de traces sur son passage en reglant tout “cash and carry”!…

  • Avatar commentaire

    Comme c’est triste, au moment où certaines familles meurent de faim dans ce meme pays. Peuple Africain il est temps que tu te réveille.

  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 2 mois

    Encore un autre gaspillage qui ne dit pas son nom.

    Il pouvait bien investir cette somme dans le système médical de son pays et s’ y fait soigner, mais hélas, l’homme noir étant son propre premier ennemi, nous connaissons la suite.

  • Avatar commentaire

    Ces pays..et leurs peuples et leur blé..pris en otage depuis…des dizaines d’année…au cameroun,gabon guinéeé équatoraile,les deux congo et le tchad…c’est en complicité avec l’occident..

    Et pourtant nous sommes déclarés…toujours en faillite…avec comme conséquences…l’immigration..

    Oui..cette immigration…est un conséquences..des politiques occidentales..à notre égard..mais ils préfèrent mentir au peuple de l’occident..

    Pascaline..bongo a fait pire…le fils de sassou pire..élisabeth dosanto pire…

    Une remarque quand…mème…..

    Les princes saoudiens…font milles fois avec l’argent de leur peuple…et là on n’entend rien….

    Disosn que c’est curieux…

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

    Comment le fils d’un président de la république devient un vice-président? Le népotisme aveugle se joue en Guinée-Équatoriale ne devrait pas laisser aucun africain indifférent. C’est incroyable, inpensable ce qui se passse en Guinée-Équatoriale et à travers tous les pays noirs africains. Nous manquons de jugeote, et la Conscience est loin de notre pensée quotidienne. Prenons par example la République Démocratique du Congo, un pays immensenent riche, mais le peuple souffre, les familles souffrent, l’éducation souffre, les opposants du régime Joseph Kabila, les jeunes étudiants sont systémmatiquent éliminés dans leurs cellules de prison. Le Congo Brazzavile de Sassou N’guessan, les opposants, les jeunes sont abattus et éliminés dans leurs cellules de prison. Sur le continent africain nous pouvons énumérer des Po Pol africains, comme Joseph Kabila, et Sassou N’guessan, le président de la Guinée-Équatoriale et beucoup plus d’autres présidents en Afrique. Ils sont devenus des bourreaux de leurs propres frères et soeurs. Quelles seront nos réactions si un blanc tue nos frères et ssoeurs dans les cellules de prisons? Oui le monde entier se souvient de l’Apartheid en Afrique du Sud, et les milliers de noirs Sud-Africains qui avaient péri sous ce regime satanique. Aujourd’hui Satanaku (Satan) sort sa tête dans notre propre cour.