Allemagne : le chef du renseignement proche de l’extrême droite devient secrétaire d’Etat

Allemagne : le chef du renseignement proche de l’extrême droite devient secrétaire d’Etat

Voilà quelques années, que la chancelière allemande, Angela Merkel, doit composer avec certains partis d'extrême droite qui commencent à avoir un fort ancrage politique.

Armée européenne : Merkel soutient Macron malgré la colère de Trump

Merkel vit sans doute son mandat le plus compliqué depuis sa venue au pouvoir. Au fil des années, elle a dû apprendre à partager le pouvoir avec d’autres formations politiques, que sont les sociaux-démocrates du SPD, et les collaborateurs de la CSU bavaroise. Il faut dire que le triumvirat CDU-SPD-CSU qui gère l’Allemagne a eu du mal à cohabiter. De nombreuses contradictions, ont failli faire voler en éclat à plusieurs reprises cette alliance qui gouverne en Allemagne. Mais il ya quelques heures, la coalition a pu s’entendre sur le départ du chef du renseignement qui est appelé à occuper un autre poste.

En effet, Angela Merkel a décidé de retirer à Hans-Georg Maassen la direction du renseignement. Ce dernier était très controversé, car il entretenait des liens avec l’extrême droite. Cette décision avait reçu l’approbation de la CSU bavaroise et du SPD. Hans-Gregor Maassen était fortement soupçonné d’avoir livré des informations sensibles aux partis d’extrême droite et d’avoir tenté de couvrir les récentes violences contre les immigrés. Pour autant, l’homme n’est pas complètement mis au placard. Il obtient grâce à son puissant réseau de soutien une sorte de transfert stratégique puisqu’il est nommé secrétaire d’État au ministère de l’Intérieur.

Commentaires

Commentaires du site 0